15 décembre 2020

Ressortir à Rennes le 29 novembre 2020 (1)

Ressortir après un autre mois de confinement, cela ressort du bonheur de retrouver du ressort.

201129 Nikon 013

 

201129 Nikon 001

201129 Nikon 010

201129 Nikon 011

201129 285 006

Posté par Joe Krapov à 20:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Ressortir à Rennes le 29 novembre 2020 (2))

C'est le circuit des deux rivières. Je suis toujours étonné, encore aujourd'hui, d'avoir bien appris mes départements quand j'étais gamin et d'avoir retenu 35 Ille-et-Vilaine. Je n'imaginais pas alors que j'habiterais un jour pas très loin de la confluence de ces deux cours d'eau et que je passerais autant de temps à marcher ou pédaler le long de leurs rives.

201129 Nikon 014
Y'a d'la selfie dans l'air !

201129 Nikon 015
 
Voici la nouvelle passerelle qui nous permettra peut-être un jour d'aller au centre-voile sans longer la rue très passante et sans traverser le rond-point de la mort, rue Louis Guilloux !

201129 Nikon 016

201129 Nikon 017

Bien entendu, comme "Jeune et con" de Saez est devenu un hymne, la passerelle est déjà taguée !

201129 Nikon 019

Posté par Joe Krapov à 19:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 décembre 2020

Ressortir à Rennes le 29 novembre 2020 (3)

201129 Nikon 021

201129 Nikon 022

201129 Nikon 025

201129 Nikon 027

201129 Nikon 029

Posté par Joe Krapov à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2020

UNE VIE DE CHAT

Ronald Searle 6 Bye Bye blues

Dans cette vie antérieure où j’habitais Paris, j’ai longtemps mené, comme ce chat, une vie très régulière et j’ai collectionné des galettes de vinyle. Je les écoutais, ces grands disques noirs, sur la même chaîne hi-fi que je possède encore.

Je n’ai commencé qu’il y a deux ou trois ans à me séparer de certains de ces disques : mon épouse adore vider mon grenier ! Il est vrai que le monde a changé et qu’on trouve à peu près toute cette musique sur Youtube ou Deezer. On n’a plus besoin de se lever toutes les vingt minutes pour aller retourner le trente-trois tours, poser à l’aveuglette le trou dans le piquot pour écouter la face B et retourner vaquer à ses occupations pour vingt autres minutes.

Dans cette époque opaque de dématérialisation généralisée, je n’en reste pas moins attaché à certains trésors artistiques et je pense que je ne me séparerai jamais de certains de ces objets fétiches.

AEV 2021-11 Jean-Paul Hawkwind 1

Il y a parmi ceux-ci les disques du groupe Hawkwind, des Anglais malades dans leur tête (comme tous les Anglais ?) qui ont mélangé le rock’n’roll et la science-fiction pour donner naissance à de curieux space-opéras placés sous le signe du vent et du faucon. Si j’ai bien tout compris.

Dans leur deuxième album, « In search of space » il y a un livret en noir et blanc qui me semble symboliser à lui tout seul tout le psychédélisme qui régnait encore à l’époque (1971). On peut le voir en ligne ici. l Quand j’aurai du temps à perdre, je le traduirai, bien qu’étant ignorant presque parfait du breton langage d’Albion.

AEV 2021-11 Jean-Paul Hawkwind 2

Pour leur cinquième album « Warrior on the edge of time » c’est la pochette qui est devenue un bouclier de guerrier !

Mais le plus extraordinaire est bien leur "Space ritual", leur quatrième album et le premier à être enregistré en public (oui, je sais, on dit « live » quand on est bien élevé, mais je suis comme le chat, je fais ce qui me plaît). Quand j’ai la nostalgie de mon enfance, je vais le sniffer.

AEV 2021-11 Jean-Paul Hawkwind 4

Quoi comment ? J’avoue enfin que je me drogue ? Oui, c’est vrai, les pochettes intérieures de ce disque ont la même odeur que les décalcomanies d’autrefois, non pas celles qu’on grattait mais celles qu’on trempait dans l’eau et que l’on faisait glisser soigneusement pour qu’elles adhèrent à leur support ! Très pratique comme test pour savoir si on a perdu l’odorat et donc si on a chopé cette maladie si répandue de par le monde !

AEV 2021-11 Jean-Paul Ozark

Dans une prochaine chronique, je vous parlerai du disque en acétate rouge qui figure dans l’album « The Car over the lake album » des Ozark mountain daredevils, groupe de country rock américain dont les premiers albums sont magiques.

En attendant, salutations à Monsieur Searle et à son chat dont la collection de vinyles n’a rien à envier à la mienne.

Gageons qu’il écoute volontiers, ce matou matois, du chat-rleston, La Cucara-chat ou du chat-chat-chat.

A moins qu’il n’ait un penchant pour l’album d’Al Stewart « The Year of the cat » ? ;-)
 



Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean d'après la consigne 2021-11

du 8 décembre 2020 ci-dessous


CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-11 DU 8 DÉCEMBRE 2020 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Les Chats de Ronald Searle

 

Racontez une histoire de chat·te·s ou d’autre chose à partir des dessins de Ronald Searle. Si besoin, vous pouvez puiser dans cette liste d’anagrammes du nom et du prénom de ce dessinateur anglais de quoi corser l’exercice.

Adoré(e)s - adorer - aérons - allées - allers - allons - anales - Andreas - arènes - Arnold - arondes - arrose - arrosée - arsenal - Dallas - dallas - dallée - dalles - dansée - danser - dansera - darons - dealer - dealers - désolé - désoler - désolera - dollars - dorées - dorsal - dorsale - drôles - Eleanor - endors - enrôlé - enrôler - érodés - erronés - errons - ladres - Länder - landes - lardée - lardons - larrons - larsen - leaders - Léandre - Lenore - Leonard - léonardes - lésera - lodens - Londres - Lorena - narrées - narres - narrés - nasale - Noëlle - ondées - orales - ordres - Orléans - ornées - Ornella - orneras - radars - râlera - râlons - Randall - rasade - redorés - rénale - rénales - renard - renardes - rendes - rendors - rendra - rendras - rendre - réséda - rôdera - Roland - Rolande - rollers - Ronald - rondelles - rondes - salade - salera - salonarde - sandale - Sandra - sandre - sardane - seller - Serena - soldée - solder - soldera - sondée - sonder.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 Ronald Searle 1 Oiseau de lune

 Oiseau de lune

Ronald Searle 2 Il est terriblement sensible 

Il est terriblement sensible

 Ronald Searle 3 Dolce vita

 Dolce vita

 Ronald Searle 4 Le Mal aimé

Le Mal-aimé

 Ronald Searle 8 Pour vous

Pour vous

 Ronald Searle 9 Happy ending

Une fin heureuse

 Ronald Searle 11 Chat en cornet
 Un chat en cornet

 Ronald Searle 10 Le Gourmet incompris

 Le Gourmet incompris

 Ronald Searle 5 Comme il est adorable

Comme il est adorable !

 Ronald Searle 6 Bye Bye blues

 Bye bye blues

 Ronald Searle 7 Le Bon vieux temps

Le Bon vieux temps

 Ronald Searle 12 Le Regret de la puberté

 Le Regret de la puberté



D’autres dessins de chats de ce même auteur sont disponibles ici. Si vous les utilisez, merci d’indiquer l’Url de l’image dans votre courrier (clic droit, copier l’adresse de l’image).

12 décembre 2020

LE SOPHISTIQUÉ

DDS 641 Louis-xiv le sophistiqué

Le sophistiqué, lorsque vous l’élûtes, étiez-vous sous le coup d’une poussée d’utopie pas piquée des hannetons ? D’une illusion d’optique ou d’une indigestion de sushis ?

Où donc a-t-il puisé ce programme politique, lequel stipule qu’on peut être en même temps étique et potelé, en même temps phoque et putois, en même temps Héloïse et Iseult et tant pis si Abélard et Tristan se retrouvent soûlés voire spoliés par cette éthique oiseuse ?

Les élites ont vite fait d’envoyer aux pelotes les toqués qui ne sont rien, qui ont loupé l’idée de traverser la rue et postulent à Pôle, allongeant ainsi la liste des hostiles en loques qui hoquètent et réclament juste un peu d’équité.

Du haut des pilotis, l’Huile, essentielle, elle, toise la pelouse située au-dessous des hôtels cinq étoiles où sa soupe est si bonne.

Du fait de la présence d’une nouvelle peste, Elle interdit les liesses, la pratique du tire-fesses et d’embrasser l’hôtesse la nuit de la saint-Sylvestre ! Groggy, l’an neuf ! Tout le monde pieuté à 20 heures avec les poules ! Piteuse perspective qui rend ronchon : l’année 2021 au Mont-de-Piété ! Et prière de crier « Gloire au pilote et à son équipe» !

On s’isole derrière sa liseuse, son poste de télé, on met le loquet à la porte - si on a un toit ! - et on joue aux osselets ! Pour les jours heureux, vous repasserez, c’est plié !

Hostie ! Quelle impression de phtisie galopante, d’époque peu épique et de la Marianne en épouse épuisée ! Qu’elle fait pitié, votre utopie ! Difficile de rester stoïque une fois qu’on a dressé la liste des arrogances du soliste et constaté, toujours « en même temps », la généralisation de la poisse et l’omniprésence des poulets.

Et donc, tout bien soupesé, on ne lui dressera pas de stèle honorifique à votre sophistiqué !

Ni à moi non plus : toute cette horripilosité ne vaut pas un isopet et n’était qu’exercice de poétique anagrammatique. Histoire de me poiler sous ma housse de poète-couette !

Oui, je suis assez sophistiqué comme gars, moi aussi !

Posté par Joe Krapov à 04:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2020

Chansons retrouvées du 11 décembre 2020 (1) Yellow rose of Texas

Ces cinémas, ces théâtres, ces musées qui ne rouvrent pas. Ces lieux de culture et de sociabilité où écrire, chanter, rencontrer,  discuter,  jouer qui restent fermés.

C'est un bel enterrement qu'on nous organise là et j'y ai participé à ma façon, symboliquement, hier, en transformant en papier brouillon ces paroles de chansons qui servaient  aux différentes chorales où j'ai joué au chef de choeur accompagnateur. J'ai retrouvé là-dedans quelques perles de cet humour parodique et dérisoire qui est le mien.

Ainsi cette adaptation-traduction-trahison de "Yellow rose of Texas" avec son refrain en yaourt pour chanteuses non-anglophones !

Peut-être pas plus nulle au finale que la version de 1956 de Jacques Plante pour Dario Moreno ou Eddie Constantine "Je vais revoir ma blonde". 

Yellow rose cf Texas

1
O ma jolie rose du Texas
Illumine le chemin
Elle est superbe et sensass’
Et promet de beaux lend'mains

Quand la guerre sera fini-e
Et que je serai rentré
Nous vivrons en harmonie
Et c'est moi qui l'effeuillerai

Refrain
Oh de yellow rose ef Texas
Is de only gueurl I love
Her aïes ere even bloueur
Dan Texas skaïs eubove

Her heurt's as big as Texas
And wherever I may go
Rimember her forever
Bicause I love her so

2
C'est la chose la meilleure
Qu'un soldat puisse rêver
Une belle et piquante fleur
Un jardin à cultiver

Le plus beau bouton de rese
Qui s'ouvre dès le matin
Donne la saveur aux choses
Et sa couleur au destin

3
Elle a mis sa robe jaune
Et m'attend à la maison
Elle est belle et droite et bonne
Et je l'aime à déraison

Je chanterai sous la lune
Ma formidable chanson
Nous aurons bonne fortune
Et des enfants à foison

Posté par Joe Krapov à 13:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Chansons retrouvées du 11 décembre 2020 (2) Notre chère Italie

J'ai toujours beaucoup aimé cette chanson de Nino Ferrer, "Notre chère Russie", 
dont tout le monde peut comprendre les paroles même sans parler le russe !

Je n'ai pas retrouvé pour quelle soirée de lecture publique
j'ai réutilisé l'idée pour chanter "Notre chère Italie". C'était vers 2002 !

 

Notre chère Italie (Joe Krapov -Nino Ferrer)
se chante sur l’air de Notre chère Russie

1

Fellini Roma Pasolini
Mafia Camora Don Camillo
Vespa Bartoli Paparazzi
Pizza Pinocchio Borsalino

Mastroianni Lollobrigida
Berlusconi Catherine Tasca
Tintoretto e Michelangelo
Roberto Benigni Valpolicella Lady Madonna

2

E pericolos sporghersi
Commedia dell’arte polenta
Spaghetti Giro Fausto Coppi
Rossini Verdi Gorgonzola

Cappucino Appassionata
Tortellini Lino Ventura
Pavarotti Ruggiero Raimondi
Scarlatti Vivaldi et Cimarosa Lady Madonna

3

Panzani risotto Napoli
Fabrice Lucchini Tottocalcio
Allegro largo canelloni
Ferrari Scala Arcimboldo

Vaporetto e tutti quanti
Maserati Martini rosso
Charivari en Alpha Roméo
Marco Polo Chianti Peppone ravioli Lady Madonna

4

Umberto Eco pizzicati
Juliette pleu’ quand Homéopathie
Lucky Luciano Ringo Sheila
Hervé Vilard Capri c’est fini
Hervé Vilard Capri c’est fini
Hervé Vilard Capri c’est fini 

Posté par Joe Krapov à 13:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Chansons retrouvées du 11 décembre 2020 (3) Vive le vent

Ah que voilà un joli chant de Noël complètement timbré !

Ce qui est dommage avec les chansons de chansonniers c'est qu'elles sont très vite démodées. Qui se souvient de Jacques Chirac exposé nu sans souci des paparazzi sur le balcon du fort de Brégançon ? C'est qui ce Sarkozy, cette Bernadette, cette Ségolène ? Ah oui ? C'étaient des gens de la vie d'avant ?

La version originale comprenait quatre couplets mais elle est mieux réduite à trois. J'ajoute quand même le finale écarté qui me plaît bien quand même.


VIVE LE VENT – Joe Krapov

1
Quand viennent les vacances
Sur toutes les côtes de France
Pas question de porter
L’costum’ trois pièces car c’est l’été

Tout l’monde tombe la cravate
Pour dev’nir écarlate
Et montrer aux voisins
Ses tatouages et ses vaccins

Vive le vent, vive le vent
Vive le ventre à l’air
Les doigts d’pieds en éventail
Le nez sous l’chapeau d’paille

Vive le vent, vive le vent
Vive le ventre à l’air
Le nombril en plein soleil
Qui devient rouge vermeil

2
Même au bord des rivières
On dépose au vestiaire
Son blue-jeans tout crasseux
Ou son élégant tailleur bleu

On n’voit plus qu’des cohortes
De braves gens en short-e
Qui jouent au beach volley
Ou s’mettent des revues sur le nez

Vive le vent, vive le vent
Vive le ventre à l’air
Valentine aux environs
Qui montre ses tétons

Vive le vent, vive le vent
Vive le ventre à l’air
Ségolène en bikini
Sarko en slip kaki

2020 12 11 strats-article-41870-web-2

3
Paraît qu’à Brégançon
Y’a même un grand garçon
Qui fait dans l’genr’ mariolle
En exhibant ses roubignolles

Tandis que sa rombière
Tortillant du derrière
Lui dit : « Jacques je t’en prie
Ramasse un peu ton bigoudi ! »

Vive le vent, vive le vent,
Vive le ventre à terre
Taillons-nous mes sœurs mes frères
En direction d’l’hiver

Vive le vent, vive le vent
Vive le ventre à terre
On a vu assez d’bas ventres
Il est grand temps qu’on rentre

Joe Krapov 16-11-2006

Refrain écarté :

Vive le vent, vive le vent
Vive le Ventempoupe
Retournons manger la soupe
En ondulant d’la croupe

Vive le vent, Vive le vent
Vive le Vendée Globe
Disserter du sexe des anges
Ca reste un vrai challenge !

2020 12 11 pepito-n-141-et-quand-ventempoupe-fait-un-serment

Posté par Joe Krapov à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,