08 novembre 2020

DÉMON ET MERVEILLE

AEV 2021-06 Jean-Paul - souris

Mon oncle est comme ça. C’est un distrait. Il ne s’est pas rendu compte, le jour où il a fait l’acquisition de son perroquet Jacquot qu’une gigantesque faille avait eu lieu dans le continuum spatio-temporel. Et pourtant, dès le matin au réveil, le responsable de l’accident était sous son nez : Dieu avait pris la forme d’une souris blanche échappée de son laboratoire de Wuhan en Chine où Il avait, une fois de plus, fait une expérience qui avait mal tourné.

A la décharge de Monsieur Hulot, mon oncle, il faisait encore noir dans l’atelier de peintre qui lui servait de logis. Quand Tonton avait appuyé sur l’interrupteur, le monde au-dehors s’était allumé et Dieu avait émis un tout petit «kwiiiik » ce qui signifie « Agence Fiat Lux » en langage de souris chinoise et est la formule magique pour disparaître sous un trombone qui, lui, s’était échappé d’un tableau de René Magritte. 

AEV 2021-06 Jean-Paul - 02 Trombone

***

AEV 2021-06 Jean-Paul - descheinsIl faisait très beau ce jour-là. Après la douche et le petit-déjeuner, Tonton s’est quand même étonné, en refaisant son lit, de découvrir cette affichette « Les Deschiens » qui n’était pas là la veille. Sous cette seule inscription un cabot vulgaire, chien blanc à oreilles noires, un de ces bâtards faméliques comme il y en avait en bas de chez lui, urinait dans un pot de fleurs devant le volet roulant métallique d’un commerce parisien classique. « Non mais dis ! » a pensé mon oncle puis il n’y prêta plus attention car mon oncle, à l’instar de certaine fourmi, n’est pas prêteur. Il enfila donc son imperméable, prit son parapluie, mit son chapeau, bourra et alluma sa pipe et sortit. Il démarra son Solex et, perché sur le fil à linge tendu entre son troisième étage et le parc des Buttes Froidmont, il traversa la rue en mettant K.O. les lois de l’équilibre. Mon oncle n’est pas prêteur mais il est un peu acrobate voire funambule.

***

AEV 2021-06 Jean-Paul - téléphone

Et puis mon oncle a traversé la fête foraine franco-belge déjà fort fréquentée à cette heure matinale. Il ne s’est pas étonné plus que ça de voir monsieur Schmütz et le marchand de glaces régler leurs affaires en parlant dans un téléphone sans fil ! Il ne s’est pas demandé non plus ce que fichait là l’image de Bob l’éponge, une série télévisée de 1999, dans son paysage de 1958. Mon oncle est un obsessionnel pas vraiment multitâches, à part quand il met les pieds dans un pot de peinture. Quand il a décidé d’aller s’acheter un perroquet, il va s’acheter un perroquet et rien ne le distrait de sa tâche, ni mufti, ni multi.

***

Sauf qu’en revenant du quai de la Mégisserie avec Jacquot bien attaché sur le porte-bagages, mon oncle a traversé un drôle de parc. Un étudiant à bésicles, assis sur un banc à côté d’un papy ronfleur tapait sur une machine à écrire ultraplate ornée d’une poire et d’un écran multicolore. Un réparateur énervé bricolait une fontaine en forme de poisson exactement semblable à celle de son beau-frère et Dieu qui avait retrouvé son visage bonhomme de chez Jean Effel, crâne chauve et barbe blanche tout en rondeur, jouait à l’arroseur arrosé. Mon oncle s’est arrêté au carrefour de plusieurs chemins pour savoir vers quelle sortie il devait se diriger. La roue arrière de son solex reposait sur le tuyau de Dieu qui s’est gratté la tête devant la coupure d’eau imprévue. Dans le même temps le réparateur exultait de joie : sa fontaine remarchait à jet puissant, si bien que monsieur Hulot, croyant à une averse, a dû ouvrir son parapluie. Puis il a continué sa route et est sorti du parc.

***

AEV 2021-06 Jean-Paul - panneauxC’est là qu’il a compris qu’il s’était perdu, qu’il était passé dans un autre univers, peut-être celui où Dieu est remplacé par les Sœurs Tatin et leur tarte aux pommes renversée. « Au nom de Stéphanie, de Caroline et de la tarte aux pommes renversée, ainsi soit-il ! » a prononcé Jacquot qui lit dans les pensées de son maître et n’oublie jamais de blasphémer tant qu’il peut quand il peut. Mon oncle est resté longtemps perplexe devant les panneaux indicateurs en allemand sans doute restés là depuis l’occupation où alors c’est qu’on avait perdu la guerre dans cet univers-ci.

AEV 2021-06 Jean-Paul - gilet jaune Il fut troublé aussi par l’embryon de manifestation de gilets jaunes qui grogngrognait contre la grille du parc et contre la cronnerie des élites dirigeantes. Alors Jacquot lui a dit :

- Cesse donc d’être dans la Lune et regarde le doigt de la statue, espèce d’imbécile !

AEV 2021-06 Jean-Paul - LichtenbergEt de fait, sur le terre-plein central, la statue équestre du général von Lichtenberg indiquait en tendant l’index de la main gauche la direction de la Samaritaine où l’on trouve tout y compris des couteaux sans lame auxquels il manque le manche. En redémarrant mon oncle n’a pas remarqué la voiture rouge et son chauffeur fumeur de pipe qui le prenait en filature mieux encore qu’à Roubaix mais Jacquot l’a repéré et reconnu.

- Ca alors ! Nestor Burma dans sa dégaine de Jacques Tardi ! Mais qu’a-t-il fait de sa pipe à tête de taureau ? Celle-ci n’a pas de cornes !

AEV 2021-06 Jean-Paul - Burma

***

Jacquot raconte très bien la suite du retour à la maison. En passant devant la librairie Rabier mon oncle a grillé un feu rouge, provoquant ainsi un énorme carambolage : cinq derrières emboutis, un véhicule encastré dans un feu rouge, une caisse d’oranges renversée, un chat échappé, un poivrot aviné, un adultère consommé, une vieille fille effrayée, un papy renversé, une grand-mère et un bébé écroulé·e·s de rire. Mon oncle ne s’est pas arrêté puisqu’il n’a pas d’yeux ni Dieu derrière la tête – Il était reparti à Wuhan -. Jacquot à lâché le poisson volant qu’il avait attrapé sur le pont où Hulot s’était encore perdu – qu’allait-il faire sur la rive gauche ? – et il a déclaré devant toute cette pagaille : « Ca leur apprendra à sortir sans Ausweis en pleine période de confinement et de couvre-feu ! ».

***

AEV 2021-06 Jean-Paul - palmerPuis mon oncle a salué de la main un copain aperçu sur le trottoir. Ce faisant il a perdu le contrôle de son véhicule, il a pénétré dans un chantier de construction, y a provoqué un bazar monstre et toute une série de chutes, dont la sienne. Le solex est partie d’un côté, plutôt vers l’antérieur, mon oncle d’un autre, plutôt sur le postérieur et Jacquot est sorti de sa cage, plutôt vers l’extérieur. Alors Hulot lui a couru après, il a mis le pied dans un pot de peinture, il est passé devant chez Tati sans croiser Jack Palmer et il est entré dans l’immeuble du n° 4 de la rue des Petits-Champs où Nestor Burma a son agence de détective privé. Il a grimpé l’escalier à grandes enjambées, est parvenu aux combles (de l’inquiétude ?), a marché sur la gouttière et a rattrapé Jacquot par la queue. Le perroquet savant dit qu’il a triché en s’appuyant sur la tour Eiffel mais bon, vous savez comme sont les perroquets et Donald Trump : toujours de, mauvaise foi et prêts à répandre des faits non avérés qu’ils appellent « défèque-niouzes ».

***

D’ailleurs, est-ce que tout cela est bien vrai ? Jacquot a trouvé un éditeur un peu naïf, les Editions du Rouergue, qui a bien voulu publier ses mémoires : trois tomes de chacun six cents pages. Il a utilisé pour ce faire le pseudonyme de David Merveille et ça s’intitule « Le Jacquot de Monsieur Hulot ».

AEV 2021-06 Jean-Paul - burma 2Il raconte que mon oncle, à l’instar de Christian et Cyrano est même parvenu, grâce à lui, son plumage et son ramage, à obtenir les faveurs d’Hélène Chatelain, la secrétaire de Nestor Burma qui, pour une fois, n’a rien vu venir ! Il sera peut-être plus efficace dans le tome 4 s’il acquiert un cabriolet 504 avec un téléphone mobile ?

J’hésite pour ma part à suivre le perroquet dans ses nombreux délires. J’ai même l’impression que tout ça, c’est du cinéma et rien d’autre !
 

AEV 2021-06 Jean-Paul - cinéma

 

Pondu pour l'Atelier de Villejean en ligne du mardi 3 novembre 2020

d'après cette consigne


07 novembre 2020

LES MALHEURS DE SOLFIE

DDS 636 Aquarelle Solesmes IDepuis que je suis devenu musicien à temps presque plein, juste interrompu par des confinements gouvernimportementaux, c’est incroyable comme je souffre.

Né nul en solfège comme tout le monde, me voilà chargé d’écrire, de réécrire, de transposer des partitions musicales ou d’inventer des contrechants pour d’autres musiciens qui ne jouent pas d’oreille – c’est hors de leur portée ! – mais en lisant les petits signes noirs posés sur des lignes pleines de codes et pourtant aucun d’eux ne se débrouille comme un chef en informatique.

Mais bon, c’est normal, c’est moi le chef, donc c’est à moi de bosser ! Alors OK, je m’en tire très bien avec Noteworthy composer, Van Basco Karaoké et Partitionsdechansons.com mais là, faudrait voir à ne pas pousser le bouchon trop loin avec le chant grégorien et ce neume dont je n’avais jamais ouï parler! Les grands rigolos de l’abbaye de Solesmes, désolé, je les laisse à Vegas-sur-Sarthe : il habite plus près !

Allez, chantons maintenant !


Mon Neume

Sur cette terre ma seule joie, mon seul bonheur
C'est mon neume.
J'ai donné tout c'que j'ai, tout mon temps et toute ma sueur
A mon neume

Et même la nuit, quand je rêve, c'est de lui,
De mon neume.
Ce n'est pas qu'il est beau, qu'il sonne juste ou qu’il sonne faux
Mais je l'aime, c'est idiot,

Il est carré
Mais ses épaules
Par du carton
Sont rembourrés
A l'Auvergnate

Etc. 



Ecrit et enregistré pour le Défi du samedi n° 636

à partir de cette consigne : neume

06 novembre 2020

Traces du passé à Douarnenez (Finistère) en août 2020 (2)

200818 Nikon 078

200818 Nikon 079

Je ne suis donc pas tout seul sur cette terre à faire dans l'effet créatif ?

200818 Nikon 084

200819 Nikon 025
Mon vieux copain Pif le chien !

200820 Nikon 062

Une idée géniale  m'est venue ! Ce genre de local pourrait très bien servir aux porteurs de téléphone portable pour s'y enfermer et causer en pleine rue sans déranger le silence de leurs concitoyens ! Pas mal, non ?

Posté par Joe Krapov à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 novembre 2020

Les petits dessins d'Ilarion Pavlovitch Krapov. Scans du 5 novembre 2020

3 autoportrait (2020 11 02 d'après les contours de l'original)
3. Autoportrait

10 La Rose (2020 11 05)

10. la Rose

A Accouplement (2020 11 05)

 
Accouplement

A La Maison poésie de notre amie Pascale (2020 11 05)

La Maison poésie de notre amie Pascale

A Le Jeune homme amoureux (2020 11 05) redressé

 
 Le Jeune homme amoureux

Posté par Joe Krapov à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 novembre 2020

Argentiquités : petite boîte n° 2, scans du 29 octobre 2020 : Rayogrammes (3)

Rayogramme 11 Crayon, taille-crayon et douloureux visage de la mort

Crayon et taille-crayon. En bas le douloureux visage de la mort.

Rayogramme 12 Chou, pou, hibou

Chou, pou, hibou...

Rayogramme 13 Carte postale
Carte postale

Rayogramme 14 Autoportrait d'un chanceux

Autoportrait d'un chanceux

Rayogramme 15 Le Bouchon de cristal n° 813 de la comtesse de Cagliostro

Le Bouchon de cristal n° 813 de la Comtesse de Cagliostro

Posté par Joe Krapov à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Argentiquités : petite boîte n° 2, scans du 29 octobre 2020 : Rayogrammes (4)

Rayogramme 16 Crayon, taille-crayon et index de l'auteur

Crayon, taille-crayon et index de l'auteur

Rayogramme 17 Les Fleurs à nerf de peau

Les fleurs à nerfs de peau

Rayogramme 18 Les Infortunes du vis
Les infortunes du vice

Rayogramme 19 Pinces qui se courtisent et lame de fond

Pince à dessin mâle courtisant une pince à linge femelle. Au fond, la mer.

Rayogramme 20L'éventail de l'époux épais

L'éventail de l'époux épais ou Les Epées d'Eraste (extrait de Guerre et paix)

Posté par Joe Krapov à 19:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2020

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-06 DU 3 NOVEMBRE 2020 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Le Jacquot de Monsieur Hulot

 

Il s'agit d'un livre magnifique signé de David Merveille, un artiste bruxellois. Il emprunte à Jacques Tati le personnage de Monsieur Hulot et le repositionne dans une histoire en onze tableaux. Chaque tableau pourrait être lui-même considéré comme un gag en deux images puisque la partie droite du livre se déplie et découvre ainsi une nouvelle double page.

Voici cinq de ces diptyques. 

Vous en choisissez un et vous racontez les souvenirs que vous avez de votre oncle, Monsieur Hulot (il n'a pas de prénom), en utilisant au maximum les éléments des deux images. Dites-vous que votre lecteur ne verra pas les deux images.

Votre texte doit débuter par "Mon oncle" ou par "Je me souviens".

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir et voir tous les détails.

1) Le réveil de mon oncle

Réduit Hulot et son jacquot 01 A Le Réveil de mon oncle

Réduit Hulot et son jacquot 01 B Le Réveil de mon oncle
2) La maison de mon oncle

Réduit Hulot et son jacquot 02 A la Maison de mon oncle

Réduit Hulot et son jacquot 02 B La Maison de mon oncle
3) Mon oncle traverse la fête

Réduit Hulot et son jacquot 03 A La Fête foraine

Réduit Hulot et son jacquot 03 B La Fête foraine
4) Mon oncle est perdu dans la ville

Réduit Hulot et son jacquot 04 A Perdu dans la ville

Réduit Hulot et son jacquot 04 B Perdu dans la ville
5) Jacquot s'est envolé !

Réduit Hulot et son jacquot 05 A Le perroquet envolé

Réduit Hulot et son jacquot 05 B Le perroquet envolé

 P.S. Un conseil d'ami : dès que possible, allez acheter ce livre
dans une librairie et offrez-le pour la Noël !

Posté par Joe Krapov à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 novembre 2020

Traces du passé à Douarnenez (Finistère) en août 2020 (1)

200818 Nikon 038
Avant même de se retrouver piégé·e·s par le second confinement les Krapov avaient entrepris de regarder les épisodes des "Maigret" avec  Jean Richard dans le rôle du célèbre commissaire. J'avais en effet acquis jadis, au prix fort, quatre coffrets de dévédés en forme de boîtes à biscuits  sur les six édités ! Quel régal de voir Paris envahie par les Renault 14, les 404, les Ami 6 et les Simca 1000 !
Ici c'est une Peugeot 203.

P.S. Le plus étonnant de l'histoire est que ces fameux coffrets valent aujourd'hui une fortune en revente !
Entre 700 et 1000 euros ! Hourra ! Je suis enfin riche... de nanars passéistes que je n'ai pas l'intention de revendre !

200818 Nikon 042

Affiche des Gras de Douarnenez 2020. 
"Time fades away" comme chantait l'oncle Neil sur un album live un peu crade !

200818 Nikon 057

200818 Nikon 072

200818 Nikon 073

Est-ce que c'est encore lisible, "Le Château des Carpathes", de Jules Verne ?
Vais-je faire l'expérience et aller le cherche au grenier ?

Posté par Joe Krapov à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 novembre 2020

Les petits dessins d'Ilarion Pavlovitch Krapov. Scans du 1er novembre 2020

Ces dessins-là ont été gribouillés sur le cahier d'écriture d'Ilarion Pavlovitch Krapov, le gars qui agite ici, silencieusement, la bavarde marionnette qu'est  Joe Krapov.

Comme tous les gens assez peu sérieux, Ilarion Pavlovitch a eu 17 ans un  jour et, grand lecteur de bandes dessinées devant l'éternel, adorateur de la peinture surréaliste de l'époque, il a entrepris vers 1970-71 une oeuvre graphique assez conséquente dont j'ai déjà montré les encres échiquéennes, les aquarelles saboliennes et vénitiennes.

Ici, dans le premier classeur rouge, nous sommes au tout début de la période géométrique. Tous les dessins ou presques sont réalisés sur des feuilles à petits carreaux et l'auteur, qui sait à peine dessiner à l'époque, utilise la règle et le compas pour réaliser des caricatures, des tableaux-jeux de mots, des illustrations tellement sans queue ni tête que certaines d'entre elles peuvent se regarder à l'endroit comme à l'envers

Le procédé a également été utilisé, ai-je appris bien plus tard, par Pierre Etaix qui a publié un recueil intitulé "Stars système".

Je ne vous dis pas le travail qu'il m'a fallu effectuer pour faire disparaître les petits carreaux ! Je n'ai pas encore trouvé la bonne solution. La livraison de ce jour est une première partie de ces dessins géométriques qui n'entre pas dans la catégorie "peinture métaphysique", beaucoup plus importante numériquement parlant, mais beaucoup plus absconse ! 

Bienvenue dans une autre salle du musée virtuel d'I.P. Krapov !

01 Aquarium (réduit)
1. Aquarium

02 Bélier hallucinogène (2020 11 01 d'après contours décalqués)


2. Bélier hallucinogène

06 Lettre persane (2020 11 01 d'après contour décalqué) redressé

6. Lettre persane (redressé)

06 Lettre persane (2020 11 01 d'après contour décalqué)
6. Lettre persane (orientation originale)

08 Les Eléphants roses (2020 11 01 d'après contours décalqués)
8. Les éléphants roses

11 Regarde, John, les nonnes ! (2020 11 01 d'après contour décalqué
11. Regarde, John, les nonnes !

(L'original avait cette tête-là :)

11 Regarde, John, les nonnes ! (original)

Posté par Joe Krapov à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,