18 novembre 2020

Rufus Thibodeaux chez Neil Young !

Comme j'ai cité "A treasure" sans mettre de lien, j'ai quand même chercher à expliquer ce dont est-ce que je causais. C'est ici.

Et du coup je suis retombé sur cela qui vous fera re-faire connaissance avec le fameux Rufus Thibodeaux qu'évoquat Michel Fugain dans sa chanson de 1975 "Les Acadiens".

Allez, deux pour le prix d'une !

Et le gars qui joue de la mandoline, Anthony Crawford, c'est dingue comme il ressemble à Nils Lofgren, une autre pointure dela bande dont je causerai peut-être aussi un jour. Vous les aimez, les belles histoires musicales d'oncle Joe coincé sous le piano du grand studio RTLavec le guitariste qui fait des sauts périlleux sur la toute petite scène, les enfants ? ;-) 



Posté par Joe Krapov à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 novembre 2020

La Vilaine à l'automne à Rennes en novembre 2020

Tout ce que j’ai pu voir

De Vilaine à l’automne

M’a remis en mémoire

Comme elle était jolie

Et comme elle aimait rire

A tendre son miroir

A des cieux presque jaunes

Sur le point d’y mourir

D’un nuageux ennui

201109 285 005

201109 285 006

201109 285 012

201109 285 013

201109 285 034

Posté par Joe Krapov à 04:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 novembre 2020

Envoyer Marcel chez Olga : Bri-collages de Jean-Emile Rabatjoie et d'Olga Photofunia du 14 novembre 2020

J'ai pondu avant-hier une seconde contribution pour la consigne AEV-2021-07 (Le livre dont vous rêviez). Cela paraîtra sur le prochain Défi du samedi. J'ai été aidé au niveau de l'illustration par Jean-Emile Rabatjoie et Mme Photofunia dont le prénom est - c'est moi qui en ai décidé ainsi - Olga.

Comme le livre dont j'ai rêvé est essentiellement au format numérique A5, les illustrations ne ressortent pas vraiment plein pot. Dommage ! C'est pourquoi j'en publie quelques-unes ici ce jour.

01 PhotoFunia-1605358949

Albertine disparaît

05 PhotoFunia-1605359573
A l'ombre des jeunes filles en fleurs

07 PhotoFunia-1605357409
Swann lake ?

9 PhotoFunia-1605360139
Encore un peu de vague à l'âme ?

14 PhotoFunia-1605361228
Mais où sont les neiges d'antan ?

11 PhotoFunia-1605360419
Tiens, ça te changera des madeleines !

12 PhotoFunia-1605357676
New Ruskin for an old ceremony

17 PhotoFunia-1605360771

Marcel P. chez le dentiste

19 PhotoFunia-1605362119

A Céleste pour la vie, son petit Marcel

***

Un peu plus sérieusement j'ai dégoté sur le site fabuleux de Dame Emma, Pictozoom, dont je vous recommande la visite, cette citation du petit Marcel qui me plaît bien :

La photographie acquiert un peu de la dignité qui lui manque quand elle cesse d'être une reproduction du réel et nous montre des choses qui n'existent plus. Marcel Proust 

En même temps, je n'ai, personnellement, rien contre l'indignité !

Bon début de semaine à vous !

Posté par Joe Krapov à 03:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 novembre 2020

La clarinette de Vivaldi ! Martin Fröst et le Concerto Köln

Est-ce un effet du confinement ? Le bla-bla des radios m'est devenu agaçant. Lorsque je sors de mon ordi pour aller faire la cuisine j'allume désormais le tuner et le colle sur Radio-Classique. J'adore le jeu du compositeur mystère ! Et parfois je fais de belles découvertes comme ce concerto pour clarinette pris au vol ce midi. 

On dirait du Vivaldi mais il n'a pas écrit pour clarinette. Alors ?

Eh bien c'est Vivaldi quand même, adapté pour cet instrument par Martin Fröst et le Concerto Köln, avec ma foi, derrière, un grand plaisir d'écoute du ou des CD(s) en  ligne.
 

 

Posté par Joe Krapov à 14:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 novembre 2020

KISS ME, STUPID ! (remake) = EMBRASSE-MOI, IDIOT ! (ris, mec !)

Où est passé mon ombilic
Sans lequel je n’ai plus rien d’chic ?

C’était un diamant synthétique
Qui brillait sous l’ciel des tropiques
Et qu’j’avais collé au mastic
Dans ce trou qui tombait à pic
Au bas d’mon thorax athlétique !

A-t-il filé en Amérique
Dans la vallée siliconique
Où de transhumanistes geeks
Font d’la chirurgie esthétique ?

A-t-il calté au Mozambique
Pour y chasser le porc-épic,
Le serpent python ou l’aspic
Ou d’autres animaux mythiques
Que l’on ne trouve qu’en Afrique ?

DDS 637 images

Y a-t-il messe à la basilique ?
Se prend-il pour une relique
De Saint Blaise ou Saint Dominique ?
A-t-il des prétentions bibliques ?
Veut-il pondre des encycliques ?

Pour qui se prend cet alcoolique ?
Sort-il du coma éthylique ?
Rêve-t-il de lieux idylliques ?
Se fout-il de la République ?

Fut-il arrêté par un flic,
Divaguant sur la voie publique,
Ayant coché au stylo Bic
Sur son ADD (1) famélique
« Je vais acheter de la gueuze Lambic
Pour agrémenter le pique-nique
Qu’on va faire chez les « Am’nez zique »
En chantant « Dominique nique » ?

Ce à quoi Longtarin réplique :

DDS 637 Kim Novak

- 135 euros ! Donne ton fric !
On n’a pas encore passé l’pic
Et pas fini le diagnostic
De cette maladie inique
Qui rend étique et rachitique
Le modèle capitalistique
De notre système économique.
En attendant nous on fait «Couic » !
On fait avancer le schmilblick
Et renfloue le Trésor public
En taxant les gens bordéliques. ».

Où est passé mon ombilic ?
Je perds tout et c’est ça le hic !
Je suis vraiment somnambulique
Depuis c’confin’ment fatidique !

Et puis surtout, nom d’une bourrique,
Pourquoi écris-je en italiques
Mes perditions métaphysiques,
Mes impressions mélancoliques
D’homme à qui manque, ainsi qu’Ithaque,
Son trou perdu quasi Proustique,
En marcel à côté d’la plaque ?

N’y a-t-il donc aucun indic,
Chez les Bouley ou les Lepic,
Pour me dire où donc ce loustic,
Ce zombi bidon d’ombilic,
A pu jouer les bucoliques ?
C’est plus la saison des colchiques
Ni celle où tourne l’alambic !
Est-il parti boire un tonique
Dans le bistrot de Kim Novak ? (2)

201113 285 010 redimensionnéejpg

- Sonic attack ! Do not panic !
As-tu r’gardé, vieil amnésique,
Sous ta pile de slips en chachrik ? (3)
Dans ce joli vase de Lalique ?
Dans tes tomes de Rubrique-à-brac ?
Dans l’ Larousse encyclopédique ?
Dans l’manuel de ton Kodak ?
Dans le pot de colle vinylique ?
Au pied d’l’applique ? Sous le clic-clac ?

- Ne cherche plus, Marie-Annick !
Il était dans l’ pot d’basilic !
Y’a des jours, j’ me fich’rais des claques !

(1) Autorisation de Déplacement Dérogatoire

(2) Il s’agit ici, tout au long de ce poème (?), d’une allusion au film de Billy Wilder dans lequel l’actrice Kim Novak qui joue le rôle d’une prostituée, à un moment donné du film, « cherche son nombril » qui a roulé par terre.

(3) Mercerisé comme il se doit depuis Pierre Dac et Francis Blanche.
 




Ecrit pour le Défi du samedi n° 637 à partir de cette consigne : ombilic

Posté par Joe Krapov à 08:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


12 novembre 2020

Des masques plein la maison des Krapov à Rennes le 11 novembre 2020

Bien avant le coronavirus, on avait des masques chez nous. Et de fort jolis, ma foi ! En voici quelques uns, photographiés ce jour :

201111 005

201111 006

201111 007

201111 008

201111 009

Marina Bourgeoizovna a photographié en plus ceux que nous utilisons pour sortir désormais et elle en a fait sur son blog, Contes de Babalune, une sympathique petite histoire. Voilà qu'on me fait sérieusement concurrence dans l'atelier d'artiste de l'autre bout du couloir !

Allez-y et admirez le travail. Je crois que Maïck la conteuse va faire l'objet d'un article sur "Histoires ordinaires Villejean" si on continue d''être enfermé·e·s et si je deviens "journaliste en chambre" ! ;-)

Posté par Joe Krapov à 20:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 novembre 2020

A.E. VILLEJEAN. - JOUE-LA COMME DELERM !

Livre JK Joue la comme Delerm !

4ème de couverture

Joue-la comme Delerm ! Mais qui est donc cet A.E. Villejean qui envoie en mode Beckham le ballon un peu loin dans le camp de Philippe Delerm ?

S’agit-il d’un livre-hommage ou d’un pastiche hilarant de l’auteur de « La première gorgée de bière » ?

A.E. Villejean utilise la recette de fabrication ainsi résumée : « Chaque texte ne contient pas plus de quarante lignes. L'auteur écrit au présent et use et abuse du pronom « on » et de phrases courtes pour raconter des événements de la vie quotidienne. ».

Mais le résultat ici nous emmène peut-être plus loin que dans le cocon plus ou moins sociologico-moraliste du natif d’Auvers-sur-Oise.

C’en est au point qu’on se demande même s’il ne se sont pas mis à plusieurs pour parler de mignardises, de Carlos Ghosn à l’EHPAD, de baignade à Poulennou, de Maria Candido et son "Je te le le", de «Fais pas ci fais pas ça", de banquiers généreux, de téléphones portables qui sonnent aux enterrements, de campings à pittbulls, de panneaux publicitaires, d’harmonicas, de François Fillon, d’Adam et Eve, bref de "pop culture" d'avant Covid ! On s’arrête là car on est en train de dévoiler la table des matières de l'ouvrage sans penser qu’il y a des gens qui ne lisent que ça dans un livre !

Peut-être sont-ils onze derrière ce pseudonyme, comme une équipe de foot (foutes ?) dans un atelier d’écriture ?

En tout cas, «Joue-là comme Delerm !», vous allez forcément aimer ! Sous peine, sinon, de «passer pour un vieux con» !

***

Début du livre

Zut ! On a encore oublié Madame Delerm !

AEV 2021-07 Jean-Paul - Xenakis

Et pourtant, comme le chante si bien Nino Ferrer dans « Les Cornichons »

«On n'avait rien oublié, c'est maman qui a tout fait
Elle avait travaillé trois jours sans s'arrêter
Pour préparer les paniers, les bouteilles, les paquets
Et la radio».

Chez les Delerm on connaît plus maintenant le fils chanteur, Vincent, que le père écrivain, Philippe. «Le Monologue shakespearien» joué au piano classique par Droopy junior a pris le pas sur «La Première gorgée de bière» désormais bien éventée qu’on ne peut plus boire au bistrot. Ils sont fermés.

C’est comme ça, Depuis un certain Oedipe, les fils tuent leur père… et oublient leur mère. On préfère désormais le « name dropping » chansonnier aux textes courts écrits au présent de l’indicatif. Dans ceux-ci le pronom «on» retrouve sa place de fédération des différences. L’instituteur gomme toutes les individualités. On est tous d’excellents Français. On va gagner. On les aura. On l’aura. On met son masque pour sortir. On signe son Ausweis. On respecte le couvre-feu. Pas de surbrillance. Aucune phrase au-delà d’un kilomètre. On déclare Marcel Proust hors-la-loi.

Mais dans l’histoire, comme le disait jadis Françoise Xénakis, « Zut ! On a encore oublié Madame Delerm ! ». Martine pour les intimes.

On subodore que pour exister entre ses deux artistes et entre deux pique-niques normands à cornichons, Martine est peut-être allée « à la plage ». On prétend qu’elle se cache sous le pseudonyme d’A.E. Villejean pour publier en douce des pastiches des rédactions de CM2 que sont toujours les récits de son homme.

A moins qu’il ne s’agisse de Laure Manaudou ? En ces temps où tout le monde avance masqué, on ne reconnaît plus personne ! On n’est plus sûr de rien !

Tu disais quoi, Martine ?


Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean en ligne

du mardi 10 novembre 2020

d'après la consigne ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 16:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-07 DU 10 NOVEMBRE 2020 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Le livre dont vous rêviez

 

Pendant ce confinement d’un mois, il vous est possible d’écrire un roman, un essai, un livre de recettes de cuisine, de beauté ou de santé.

Simplement votre éditeur a besoin :

- Du titre du livre (pas trop long, SVP) ;

- Du pseudonyme sous lequel vous allez le publier (c’est obligatoire, tout le monde doit sortir masqué ces temps-ci) ;

- De l’illustration de couverture ;

- Du texte de la quatrième de couverture.

Si en plus de cela vous pouvez lui envoyer le début du livre il sera le plus heureux des hommes !

Livre Laure Manaudou - Villejean blues

Vous pouvez aussi fournir ces éléments pour le livre que vous auriez envie de lire.

(Exemples : Marcel Proust. – Oeuvre complète en 17 haïkus ; Fenimore J. Cooper. – Le Dernier des pangolins ; etc.)

Posté par Joe Krapov à 14:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2020

Traces du passé à Douarnenez (Finistère) en août 2020 (4)

200820 Nikon 094
"Des prix de concours agricole j'peux dire que j'en ai vus
Mais une moustache sur un melon ça je n'lai jamais vu"

Graeme Allwright

200820 Nikon 121

Seguela ne passera pas !

200821 Nikon 057

Savoir tout de A à Z...
Sur le département de l'Hérault
Ou sur la 2CV Citroën ?

200822 Nikon 007

Toute une époque révolue !

200822 Nikon 028
Comment insulter à la fois Baudelaire, l'orthographe, la conjugaison et la propreté urbaine !

En même temps comme disait l'autre sale type - Rimbaud, hein ! -
"Insulter, c'est le propre de la poésie".

(Tu fabules, Joe Krapov, il n'a jamais dit ça !).

Posté par Joe Krapov à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 novembre 2020

Traces du passé à Douarnenez (Finistère) en août 2020 (3)

200820 Nikon 085
Lors de la balade aux Plomarc'h on découvre ce site archéologique dédié à la salaison et aux autres dérivations du poisson pêché dans la baie, la fabrique du garum par exemple. Ce que Joe Krapov le Béotien résume par "une fabrique de nuoc mam ?".

Un peu de sérieux, s'il vous plaît ! Tout est expliqué ici

D'autres visiteurs, quant à eux n'y voient quant à eux qu'un tremplin vers l'exploit d'un moment.

200820 Nikon 086

200820 Nikon 087

200820 Nikon 088

Posté par Joe Krapov à 14:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,