Au retour de Nantes, l'autre semaine, il y avait un paquet pour moi dans la boîte aux lettres.
C'est Guy L., mon petit-cousin et ami d'enfance et d'adolescence retrouvé récemment, qui m'envoyait ce dont il m'avait parlé lors de sa visite, un bouquin que j'avais constitué à partir de cadavres exquis et de petits mots échangés entre nous lorsque nous habitions le même immeuble à Paris. Un bel objet vintage, tapé à la machine et relié par mes soins, que je lui avais offert et que j'avais complètement oublié.

Il a eu l'attention très délicate d'y joindre ce qu'il avait conservé de son côté de "Et Mona s'enlisa", nos travaux photographiqueet iconoclastes autour du chef-d'oeuvre de M. Leonardo Da Vinci. Je conserve cela bien précieusement désormais et je partage avec vous les photos avant de faire un beau fichier pdf de ces trésors.

J'ai de mon côté ouvert à nouveau hier "la valise à scherzos" (j'y reviendrai) et j'en ai retrouvé un autre rayogramme de cette série dans un de mes vieux cahiers d'écriture.

Je crois que sans toutes ces folies, la vie serait une erreur ! ;-)

Et Mona s'enlisa 09

Et Mona s'enlisa 10

Et Mona s'enlisa 11

Et Mona s'enlisa 12