- On ne t'a rien demandé, Joe Krapov !" C'est un peu l'impression générale que j'ai ressentie à l'issue de mon long séjour dans le Sud de la Sarthe. Je n'étais sans doute pas au bon endroit là-bas et je n'ai peut-être pas fait, en tant qu'"estrangerr", tous les efforts d'intégration qu'il eût fallu. Nous avons pourtant mené là une vie très ordinaire et sans doute eût-il fallu rester un simple consommateur, demeurer "sous terre et se taire".

Mais moi, vous me connaissez, je ne comprends pas tout. Je finis toujours par l'ouvrir et par porter des choses sur la place publique : des chansons, des poèmes, des photos. Comme dit l'autre chanteur énervant "Ma chanson leur a pas plu n'en parlons plus".

Et justement, à force de consulter M. Google images, je comprends ce que la boulimie de production d'images qui est la mienne pouvait et peut avoir d'énervant : si vous tapez "Ecole de musique de Sablé", par exemple, paf ! Il y a quatre diapos pourries d'une époque antédiluvienne qui apparaissent (en même temps que Pénélope et François F. !) et renvoient l'usager potentiel ici ! C'est dingue non !

Et maintenant, je viens de vérifier, il y a en plus des photos en noir et blanc !

En même temps, si personne ne se plaint, je n'ai pas de raison valable de m'arrêter de faire n'importe quoi pendant ce confinement dont on ne voit pas le bout !

N 1994 05 02

N 1994 05 04

N 1994 05 05

N 1994 05 07