29 mars 2020

Collages de Jean-Emile Rabatjoie du 28 mars 2020

2020 03 28 Les comptes du singe perché réduit

Les Comptes du singe perché

2020 03 28 Scarlett Magritte (réduite)

Scarlett Magritte
(Parfois une pipe est juste une pipe mais là c'est aussi un peigne)

2020 03 28 Karin Van Eyck réduite

Karine Van Eyck

(Oui c'est un faux Van Eyck mais c'est un vrai Rabatjoie !)

Posté par Joe Krapov à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


28 mars 2020

99 DRAGONS : EXERCICES DE STYLE. 54, Entre nonsense carrollien et fantasy harrypotterrienne

C'est celui qui le Jabberwockquidditch qui l'est !

Il était Wimbourne et les poursuiveurs
Fondaient dans l’hermione et s’y confinaient.
Les Suédois étaient trop courts du museau
Et les Holyheads harpies horcruxaient.

- Prends garde au méchant Jedusor, enfant !
A ses griffes qui happent, à sa gueule qui mord !
Méfie-toi de l’oiseau détraqueur, et fuis devant
Le très boutenchoc serdaiglatraptor ! »

DDS 604 Jabberwocky 2423932

Emportant avec lui son effrayant cognard,
Il partit en quête du vivet doré.
Contre l’arbre moldu, il alla s’adosser
Et se mit à réfléchir un instant :

- Pré au lard ! Choixpeau, phénix et Tutshill !
Que Bièreobeurre Porpington me vienne en aide !
Que ses ailes d’argent me magicprotectionnent !
Que je sois vigoureux comme le Rowlingstone ! »

Il était encore tout à ces pensées fort souafles
Quand le grand Jedusor, les yeux emplis de flammes,
Fendit le dumbledore à pas mangemortels
En ponctuant sa course de soucoupes de feu.

Et une ! Et deux ! Et tiens ! Et vlan ! Sans une trêve,
Le balai dispensa ses reliques de mort.
Une fois la bête à terre, il lui ôta la tête,
Et l’envoya danser dans les trois anneaux d’or.

- Le grand Repousse-ombrage par ta lame est tombé ?
Viens vite dans mes bras, mon enfant portoloin !
Ô broumseupe journée ! Fourchelangue et diadème ! »
Glouffa le père absent dans un élan de joie.

Il était serpentard et les chocogrenouilles
Sprintaient dans le poufsouffle et s’y poudlardillaient.
Les frelons de Queerditch étaient en pétuniage
Et les Porskoff cogneurs, galamment, pinceviffaient.


Ecrit pour le Défi du samedi n° 604 d'après cette consigne : quidditch

Posté par Joe Krapov à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 mars 2020

Pour faire pleurer Idéfix : à Rennes le 17 mars 2020

Pauvre Idéfix ! Comme si la disparition d'Albert Uderzo ne suffisait pas voici que l'oncle Joe vient raconter une histoire triste arrivée juste sous ses fenêtres le 17 mars au matin, juste avant que tout le monde soit confiné. Une histoire en cinq images :

200317 265 001

Qu'est-ce que tu fiches, là, l'élagueur, dès le matin ?

200317 265 002
Non ? C'est pas vrai ?

200317 265 003
Tiiiiiiimber !

200317 265 005

200317 265 006
Il y a eu un arbre ici ? Quand donc ?

Surtout, ça valait vraiment le coup, l'avant-veille, de voter pour tous ces candidats
qui promettaient de replanter des arbres par milliers à Rennes !

Snif !

200327 Idéfix-arbres

 

Posté par Joe Krapov à 18:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Journal d'un confiné pas trop con in fine : à Rennes le 25 mars 2020

200323 265 001

- Tirez la langue, pour voir ?
- Bleahhh !
- C'est bizarre, elle est toute jaune ! Vous toussez aussi ?

200323 265 002

200325 265 001
Un nouveau savoir-faire ajouté à ma collection : disputer une partie d'échecs
avec un ami à distance via Internet !
En l'occurence c'est Manu, pas celui de l'Elysée, celui des Am'nez zique !
C'est sur lichess.org que ça se passe !
Et on peut même discuter en même temps !
C'est vraiment la stratégie du chat !

200325 265 002

 

Posté par Joe Krapov à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Journal d'un jogger confiné : à Rennes le 26 mars 2020

Or donc voici officialisée l'interdiction préfectorale d'aller courir ou pédaler sur les chemins de halage d'Ille-et-Vilaine. Cela englobe même, au vu des barrières posées en travers du chemin, la passerelle de Moulin-du-Comte et le bord de Vilaine goudronné à l'arrière du stade !

200326 265 001

Heureusement l'arpenteur rennais est un homme de ressources et de mémoire.
Je me suis donc souvenu de ce petit square, pas loin de là,
où j'avais mis les pieds juste une fois il y a longtemps.
Coup de bol, il n'est pas encore interdit au public !
La petite allée qui fait le tour des jeux d'enfants et de la pateaugeoire
mesure 220 pas soit un peu plus de 150 mètres. Six fois le tour et on a fait un kilomètre. 

200326 265 002

200326 265 003
Voilà ! Du coup j'ai un endroit pour tourner comme un lion dans sa cage !

200326 265 004
- Vous aussi, vous faites du jogging ?
- Non moi je sors mon chien. Depuis le début du confinement il manque de ressort.

200326 265 005
C'est criminel ce beau temps et ces fleurs alors qu'on est interdits de séjour dehors !

200326 265 006

200326 265 007

200326 265 008

200326 265 011

200326 265 012

Posté par Joe Krapov à 18:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Fabrique ton masque ! A Rennes et Lannion le 27 mars 2020

200327 265 001
- C'est quoi, Marina, ce nouveau modèle de soutien-gorge ?
- Ce sont des masques, espèce d'idiot ! C'est moi qui les ai fabriqués !

200327 265 002
- Ah bon, tu me rassures ! Je commençais à me poser des questions.
- Tiens, essaie le tien !

200327 265 003

- Finalement, je le trouve plus joli à l'envers !

200327 Anne J masques maison

Madame Anita en fabrique de plus jolis encore à Lannion.
Si c'est la pénurie chez vous et que vous êtes habile de vos petites mains, voici le tutoriel

tutoriel_masque

Isaure Chassériau aussi s'en est fabriqué un !

2020 03 26 Isaure confinée a mis un masque

Posté par Joe Krapov à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 mars 2020

LE HARENG A LA JAPONAISE

Léon le pêcheur 01 réduit

A la maison, en ce temps-là, il n’y avait que le grand-père pour manger du poisson.

C’est peut-être parce qu’il était lui-même un grand pêcheur devant l’éternel. A revoir les albums et les boîtes de photos que j’ai récupérés récemment on pourrait croire qu’il a passé sa vie à accrocher des vers au bout de son hameçon, à monter des lignes avec des petiti plombs, à amorcer, à surveiller son bouchon, à se faire photographier avec de jolies prises.

C’est peut-être cela, le secret du bonheur : être pêcheur au bord de l’eau.

Tout ça pour dire que Maman, qui faisait les courses des deux familles, s’arrêtait parfois « au Saumon d’or », chez Jules Turbiez, le poissonnier de la grand’rue, et qu’elle ramenait des rollmops ou des harengs saurs qu’on appelait des saurets. Je n’ai pas souvenir qu’elle ou grand-mère aient jamais cuisiné du cabillaud, du thon, du lieu ou du sabre comme je le fais très souvent maintenant. 

Poissonnerie Jules Turbiez 
Photo d'un "mariach' à sabots" extraite du calendrier 2017 de la ville de L.

Alors vous pensez bien, le hareng à la japonaise, ça a été un grand moment de drôlerie dans notre histoire commune !

C’était en 1980, à Cracovie, je crois. Il nous avait emmenés, ma grand-mère, mon frère et moi, passer des vacances en Pologne et en Tchécoslovaquie où il avait des connaissances et des points de chute pour le logement.

Vous-ai-je déjà dit qu'il était un espion du KGB ? Oui, je l'ai dit et ceci explique cela.

Ce jour-là, on était entrés, tous les quatre, sans accompagnateur autochtone, dans un restaurant.

On a regardé la liste des plats sur le menu mais tout était écrit en polonais et uniquement en polonais. Pour demander des explications en allemand ou en russe, les deux langues dans lesquelles, avant même d’être devenu Breton, je pouvais baragouiner quelque peu, c’était compliqué : les Polonais, pour des raisons d’envahissements intempestifs de leur territoire que l’on sait, détestent entendre le sabir de leurs voisins de droite comme de gauche. Tout ce qu’on savait c’est que les knedliky, ces boulettes de farine qu’on vous servait trempées dans une espèce de soupe, c’était pas top.

Alors on s’est lancés au hasard et moi, comme entrée, j’ai pris « Śledź po japońsku ». C’était d’autant plus gonflé qu’à l’époque on avait encore moins idée de ce que pouvait être la cuisine japonaise mais on ne se faisait pas de sushi pour si peu. On verrait bien !

Eh bien figurez-vous que c’est très bon, « Śledź po japońsku » ! C’est du hareng fumé mélangé avec des pommes, des cornichons et de la crème fraîche !J’ai fait goûter le plat à mon grand-père. Tout le restant de sa vie il a regretté de ne pas avoir fait le même choix que moi !

Finalement, la cuisine, c’est comme le jeu d’échecs ! Ce n’est pas vous qui gagnez, c’est l’autre qui fait le premier une erreur dans son choix !

En voici la recette qui est devenu un plat traditionnel de la maison Krapov :

Vous prenez un paquet de filets de harengs fumés doux. Vous les passez sous le robinet histoire de les dessaler un peu, même si, en argot, le hareng est toujours dessalé.
Vous coupez les filets en morceaux d’un centimètres.
Vous les mettez dans un grand saladier.
Vous épluchez un oignon et le coupez en fines lamelles.
Vous ajoutez trois ou quatre petits cornichons coupés en tronçons.
Puis deux cuillères à café de câpres.
Un piment de Cayenne séché que vous découpez très (con)finement.
Puis trois pommes fruit que vous pelez, épépinez et coupez en demi-quartiers.
Vous versez là-dessus deux cuillères à café de jus de citron, une cuillère d’huile d'olive, du poivre et un pot de dix centilitres de crème fraîche.
Vous mélangez et servez frais.

Bon appétit !

Pardon : Smacznego !



Pondu pour l'atelier d'écriture de Villejean le mercredi 25 mars 2020
d'après la consigne ci-dessous

CONSIGNE D'ÉCRITURE 1819-23 DU 24 MARS 2020 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Recette

 

Que faire quand on est confiné chez soi, avec interdiction de sortir faire du sport, pour continuer à rester en forme ? Deux solutions : soit jeûner, soit bien manger !

Vous avez certainement par-devers vous une recette (de cuisine, de santé, de zénitude, etc.). Partagez-la avec nous et surtout dites-nous de qui vous la tenez et quels sont les souvenirs qui lui sont attachés.

Vous pourrez aussi si vous le voulez insérer cinq expressions de cette liste dans votre texte : 

AEV 1920-23 consigne61uTKTHHfDL

à la noix de coco
aux petits oignons
beurré comme un petit Lu
boire du petit lait
chacun son pain et son hérin (hareng)
confit en dévotion
courir sur le haricot
donner de la confiture à des cochons
en avoir gros sur la patate
engueuler comme du poisson pourri
être bon comme la romaine
finir en queue de poisson
grand dépendeur d’andouille
il ne faut pas s’endormir sur le rôti
l’avoir dans le baba
la fin des haricots
les carottes sont cuites
manger de la vache enragée
mi-figue mi-raisin
pédaler dans la choucroute
sucrer les fraises
tailler une bavette
tomber dans les pommes

Posté par Joe Krapov à 03:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 mars 2020

Confinement du 25 mars 2020 (1) : BlagouNETtes

Vous aussi vous êtes confiné·e.
Confiné·e mais envahi·e.

Tous les Alain et les Françoise que vous connaissez vous envoient des documents humoristiques glanés sur Internet.
C'est très drôle mais vous n'en pouvez plus d'entendre parler encore et toujours de votre enfermement !

Pas grave. Ici on partage tout, même les ennuis. Sachant que le plus drôle, à Rennes où il fait un temps superbe, s'est produit ce matin. Marina B. avait décidé d'aller faire du vélo, seule, sur le halage. Bien sûr, l'étang d'Apigné est à quatre kilomètres de la maison et c'est donc illégal (LOL jaune). Mais c'est le seul endroit de Rennes où on est sûr de ne contaminer personne : il n'y a même pas un chat, là-bas ! Un héron, quelques foulques, des canards, des poules d'eau, trois ou quatre joggueurs maximum.

Dix minutes après son départ, j'entends la porte qui s'ouvre : retour à la case départ ! L'agent 212 et l'agent Longtarin ont barré la passerelle vers l'écluse de Moulin du comte et aussi le chemin qui passe derrière le stade pour rejoindre le centre commercial et rattraper le halage dont il est à peu près certain qu'il est condamné lui aussi ! 

J'irai voir demain si je peux courir sur la promenade Madeleine Desrosiers ou si l'agent Bodart y attend Corinne et Jeannot !

Sinon, jouer aux échecs avec un ami sur Lichess.org, j'ai testé ce matin : c'est possible. Je recommence demain après-midi !

En attendant voici donc le meilleur et le pire de ce que j'ai reçu ces jours-ci !

89828558_3733448373364142_1957344707071705088_n

89851970_2315252038779330_4956143370524164096_n

89855685_1298311750363157_892359745862631424_o

89914956_2838433132940471_3100550312755200000_o

89918131_10221268836180789_5222924362172071936_n

89931206_2780643745360300_3956318638062960640_n

89931771_3537800672961100_8158386354091196416_o

89932589_10216918453139523_1568577345613201408_n

89958223_10156756684745653_6769007671270965248_o

89964732_10222782162048974_5388062246930743296_n

Posté par Joe Krapov à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,