05 février 2020

ANALYSE CAPILLOTRACTÉE D’UN TABLEAU DE RENOIR

AEV 1920-18 Pierre-Auguste_Renoir_-_Le déjeuner des canotiers (réduit)

Tiffany

C’est très instrucTIF ! Il paraît que pour dépeindre l’atmosphHAIRe de ce "Déjeuner des canotiers", pour représenter TIFaine gantée de noir, RobHAIRt coiffé d’un canotier, TIFfany le nez dans son vHAIRe ; il lui aura fallu deux fois plus de tubes de rouge que de tubes de vHAIRt à Renoir. On est admiraTIFs !

Auguste est un délicieux créaTIF. Dans sa guinguette en plein HAIR pas un poil de travHAIRs chez ces Julie-la-rousse printaniHAIRes, chez ces jeunes gens contemplaTIFs ou débonnHAIRes.

Esther
On n’est plus à l’apériTIF, on est même rendus au dessHAIRt. Il y a même au premier plan un petit vHAIRre de digesTIF et la jeune EstHAIR ne craint pas de glisser à son vis-à-vis canin : « Embrasez vos calvas d’hiHAIR ! ». Le chien, qui s’appelle OlfacTIF, comprend-il l’allusion à «Embrassez vos cavaliHAIRes» ? Personne dans tous les cas n’émet de jugement péjoraTIF sur les calembours de la jeune commHAIRe.

Si on regarde bien le tableau – est-il peint sur le moTIF ? – on décompte trois couples, deux trios et deux solitHAIRes dont EstHAIR (c’est sans doute subjecTIF mais on a décidé de ne pas comptabiliser le chienchien à sa mémHAIRe).

Bernard


BHAIRnard, le grand dégingandé à gauche, a coûté lui aussi une fortune en mélange de vHAIRmillon et de tHAIRe de Sienne brûlée ! Il a de faux HAIRs de Van Gogh mais il n’est pas son suppléTIF. Lui c’est plutôt poids et haltHAIRes, jarret sporTIF, canotage attenTIF au fil de la riviHAIRe. C’est peut-être un grand émoTIF, pas du genre à lui proposer, dragueur expédiTIF, une partie de jambes en l’HAIR à l’EstHAIR.

AEV 1920-18 Robert, Ernest et Marie-Claire
Aucun d’ailleurs ici n’a le corps expéditionnHAIRe. Plutôt des plumiTIFs que des légionnHAIRes ! Pourtant dans le trio de droite RobHAIRt assis sur sa chaise à l’envHAIRs n’écoute que d’une oreille distraite les subjoncTIFs plus que parfaits dont Marie-ClHAIRe truffe sa conversation. Trouve-t-il cela rébarbaTIF ou a-t-il repéré la main d’ «HAIRnest la jolie veste  qui – sapHAIRlipopette, ça n’a rien de ficTIF ! – a entamé une discrète glissade vers les doigts boudinés de la belle atTIFée d’un bonnet de mitron et d’un col de dentelle.

Albert et Jean-PierreTout au fond, le gars au haut-de-forme c’est AlbHAIRt. Il est naTIF d’AnvHAIRs et a entrepris Jean PiHAIRre à propos de ses acTIFs dans une société pétroliHAIRe dont il espHAIRe que le rendement sera producTIF. Mais Jean-PiHAIRe n’a que fHAIRe de ces paris spéculaTIFs : il n’a d’yeux que pour HAIRnest.

Tiphaine
Je crois que je vais quitter cette aimable assemblée. Sans même me demander pourquoi TIFaine à droite pose ses mains gantées sur ses conduits audiTIFs. Des acouphènes extraordinHAIRes ? Des propos trop suggesTIFs de ses partenHAIRes ?


Non, non. Si je m’en vais, c’est pour trois raisons.
 

La bayadère1. La petite rousse au vêtement à liserés rouges, à gauche, accoudée à la barriHAIRe, son pouvoir attracTIF est trop fort : elle me rappelle par trop une jolie bayadHAIRe que j’ai connue naguHAIRe.

2. Tous ces jeunes gens au crâne couvHAIR de chevelures touffues, volumineuses, épaisses, moi à qui certaines écrivantes signalent que je me déplume au fil du temps, eh bien je l’avoue, ça me défrise ! Tirons-nous avant le chauve-qui-peut général !

3. Il est vingt heures, c’est pile-poil l’heure de poser son stylo dans l’atelier d’écriture. Merci pour les histoires, Gus ! *

* Oui, je l‘appelle Gus, Renoir, au lieu d’Auguste. J’aime bien les diminuTIFs.


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 4 février 2020
d'après la consigne ci-dessous.

Posté par Joe Krapov à 14:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


CONSIGNE D'ÉCRITURE 1920-18 DU MARDI 4 FÉVRIER 2020 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Allons chez le coiffeur ! 

 

1. On jette sur le papier dix noms qui contiennent le son «air», que cela soit écrit «aire», «ère», «er», «erre»ou «air».
On fait la même chose avec cinq mots qui contiennent le son « tif ».
On met tout ce vocabulaire en commun.

Air - Aire - Argentières - Articulaire - Auriculaire - Bagheera - Berbère - Bière - Cafetière - Canebière - Cavalière - Chaumière - Chemin_de_fer - Chimère - Contraire - Cuillère - Débonnaire - Dromadaire - Ecuyère - Ermite - Esther - Etrangère - Grand-mère - Guerre - Hier - Hiver - Inventaire - Jachère - Légionnaire - Locataire - Longère - Luminaire - Maire - Mémère - Mohair - Moléculaire - Monte-en-l’air - Montgolfière - Moustiquaire - Naguère - Notaire - Paire - Panthère - Partenaire - Parterre - Paupière - Pivert - Première - Prestataire - Prosper - Pull-over - Saperlipopette - Secondaire - Solitaire - Sorcière - Stratosphère - Tanière - Termite - Tralalère - Trouvère - Vacancière - Ver de terre - Vermicelle - Vestiaire - Vicaire –

Actif - Apéritif - Attentif - Attife - Attractif - Combatif - Contemplatif - Coupe-tifs - Créatif - Digestif - Diminutif - Exécutif - Expéditif - Fictif - Hâtif - Indicatif - Infinitif - Intuitif - Motif - Natif - Olfactif - Productif - Rébarbatif - Relatif - Subjonctif - Supplétif - Tiffany - Tiphaine - Typhoïde - Typhon -

2. On utilise ensuite le maximum de ces mots pour parler du cheveu, du système pileux ou des coiffeurs.
Le personnage qui parle peut être tiré d’une monographie de la collection «Regards sur la peinture». Un tableau peut aussi servir de décor ou de support à l'histoire.

3. Lorsque l'on tapera son texte sur l'ordinateur, tous les sons «air» seront remplacés par HAIR écrit en capitales et les sons 'TIF' seront aussi écrits en capitales.

200201 265 142

Photo prise à Pleumeleuc (Ille-et-Vilaine) le 1er février 2020.

Posté par Joe Krapov à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,