15 janvier 2020

DE DAMES ET D'HOMMES : NEUF LIMERICKS OU COURTS POÈMES

 Dans le wigwam
Du grand sachem
Pas de tabou ni de totem…

Mais c’est bien quand même 
En l'absence des dames
Qu’on re-visionne « Théorème » !

AEV 1920-15 1 Théorème

***

Pourquoi donc le fils de Guillaume
A-t-il coiffé ce large heaume ?
C’est qu’son paternel a un rhume,
L’arbalète un carreau à plume
Et que la cible, c’est sa pomme !

AEV 1920-15 2 Guillaume Tell

 ***

Cagliostro, ma jolie môme,
Je suis parti place Vendôme
Dérober quelques précieux gemmes.
En m’attendant, lis des poèmes !
Signé : A. Lupin, ton binôme.

AEV 1920-15 3 Cagliostro

 ***

C’est terrible, les amalgames !
Incroyable comme on diffame,
Pour une sombre histoire de pomme,
Adam le mari monogame
Et Eve la première femme !

AEV 1920-15 4 Adam et Eve

***

Un costume
Pour la mi-carême ?
Exhume un plant de chrysanthème !
Mets-toi une plume dans l’érythème
Fessier et jette l’anathème
Sur les astronomes d’Angoulême !
Promets à tout bourgeois-bohème
La chute de milliers d’enclumes
Sur son crâne de zombi blême !
Tu seras le prophète suprême,
Philippulus ou Nicodème,
L‘allumeur ultime du système !

AEV 1920-15 Philippulus

 ***

C’est le bossu de Notre-Dame !
La lettre q : son monogramme !
Voici qu’Esméralda l’allume
Et que la flèche se consume !
Vraiment, vraiment, quel drôle de drame !

 

AEV 1920-15 6 Adam et Eve

 ***

A l’ « Auberge du Cerf qui brame »
Il était midi. Nous entrâmes.

- Tavernier ! Sache que nous sommes
Quatre-vingts chasseurs, gentilshommes,
Et une marquise anonyme
Célèbre pour sa grandeur d’âme
Et pour sa bourse magnanime.
Les bonnes odeurs que l’on hume
De ta cuisine nous réclament
Et l’exercice nous affame !

- Et que prendrez-vous, messieurs dames ?
Un petit bouillon de légumes ?
Ou du caviar par centigrammes ?

Alors la marquise proclame :

- On veut bouffer d’l’hippopotame !

AEV 1920-15 7 Adam et Eve

 ***

Vers le grand tournoi de Bergame
Où s’affrontent les fines lames
Sous de flambantes oriflammes
Le chevalier Jérôme
Sous son armure de chrome
S’achemine bonhomme

Soudain tombe la brume
Le chemin se déplume
Plus une once de bitume
Son grand cheval écume
Et Jérôme se paume

Pour aller à Bergame
Retenez cet axiome,
Ce brillant stratagème :

Fuyez les hippodromes
Et allez-y en tram !

AEV 1920-15 8 isabelle de Merrytureve
Image empruntée à Isabelle de Merrytureve

***

De ce que nous fûmes,
De ce que nous sommes
Je ne dirai rien car c’est trop intime.

La façon dont on s’aime,
Celle d’ont on s’arrime
A notre vive flamme,
A notre toit de chaume,
Au chemin de nos âmes...

Par ailleurs je présume
Que c’est trop métronome
Pour que vous en tiriez ne serait-ce qu’une épigramme.

Lors, laissez-nous, en somme,
Sans raison et sans rimes
Rester de beaux fantômes
D’amoureux à la gomme
Insoucieux de réclame.

Posez vos porte-plumes,
Biffez vos théorèmes !
Laissez-nous faire nos gammes
Et rêver de Paname,
De Bohême ou de Baume
De Venise sous la neige ou dans la brume. 

AEV 1920-15 9 Venise Caffi
Tableau d'Ippolito Caffi


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 14 janvier 2020 

d'après la consigne ci-dessous.

Posté par Joe Krapov à 14:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


CONSIGNE D'ÉCRITURE 1920-15 DU 14 JANVIER 2020 A L'ATELIER DE VILLEJEAN A RENNES

De dames et d’hommes

On écoute la chanson d'André Minvielle et Marc Perrone qui s'intitule "De dame et d'homme".

L'animateur demande ensuite d'écrire un ou plusieurs petits textes qui parle(nt) de dames et d’hommes en y insérant des mots de ces quatre listes :

affame amalgame âme anagramme Bergame brame came centigramme clame dame déclame diffame drame enflamme entame épigramme femme flamme gamme gramme hippopotame infâme kilogramme lame madame mélodrame monogame monogramme Notre-Dame oriflamme pâme Paname phonogramme polygame proclame programme rame réclame sage-femme sésame s'exclame trame wigwam

agronome arome assomme astronome atome axiome Bapaume Baume binôme bonhomme Brantôme carcinome chaume chôme chrome chromosomes comme consomme dénomme Dôme Drôme embaume Gastronome Gentilhomme gnome Gomme Guillaume heaume Hippodrome homme hommes idiome Jérôme métronome mômes monôme Nomme palindrome paume paument polynôme pomme prud’homme psaume renomme rhizomes Rome Roms royaume somme Somme sommes surhomme surnomme symptôme tome Vendôme

Aime anathème Angoulême baptême blasphème blême Bohême carême centième chrysanthème crème diadème dilemme elle-même emblème extrême flemme gemme mi-carême Nicodème œdème parsème pénultième poème problème sachem sème stratagème suprême système thème théorème totem

Allume amertume bitume brume consume costume coutume crûmes déplume écume emplume enclume enfume enrhume eûmes exhume fume fûmes hume inhume légume parfume plume porte-plume posthume présume pûmes rallume remplume résume rhume volume

14 janvier 2020

TU AURAS DU BÂTON !

DDS 591 Prévert

Un bâton de berger et tout le monde saucissonne ;

Un bâton de colle et tout un univers surréaliste naît à partir des coups de ciseaux de Jacques Prévert ;

Un bâton de pèlerin et tout le monde composte son billet puis chemine en godillots vers un autel à Saint-Jacques ;

Un bâton de pluie et tout le monde écoute la comédie du riz qui bruite la nature ;

Un bâton de rouge à lèvres et tout un désir s’allume ;

Un bâton de sourcier et tout le monde espère la fin de la sécheresse ;

Un bâton de gendarme et tous les enfants crient pour prévenir Guignol ;

Un bâton d’encens et tout plane pourvu que la musique soit des années 60 ou 70 ;

Un bâton de théâtre qui frappe les trois coups et tout le monde se tait, la pièce peut commencer ;

Un bâton de craie et toute une classe attentive à son crissement attend de découvrir le sujet de la rédaction ;

Un bâton de marche nordique (ou deux) et tout un troupeau de moutons de Panurge envahit en caquetant le chemin de halage (oui, ces moutons-là caquètent !) ;

Un bâton de magicien et c’est l’enchantement de « Demons and wizards » ;

Un bâton de majorette et tout le village est en fête ;

Un bâton de ski (ou deux) et toute la montagne est blanche ;

Un bâton merdeux et tout le monde se le refile ;

Un Bâton-rouge en Louisiane et tout le monde s’étonne du nombre de « s » et de « i » dans Mississippi ! Si, si, Sissi !

Un bâton de dynamite et tout mon poème explose.

Aussitôt je prends la fuite : les volées de coups de bâton, très peu pour moi !


Ecrit très hors délais pour le Défi du samedi n° 591 d'après cette consigne : Dynamite

Posté par Joe Krapov à 11:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2020

Délires lumineux sur l'hôtel de ville de Rennes le 22 décembre 2019 (1)

Il faut toujours que j'en rajoute ! Je suis allé vérifier chez M. Google images : personne à part moi ne tourne la molette "effets créatifs" d'un appareil Nikon qui possède cette option ! Tant pis pour vous qui passez par ici ! Vous saurez qu'il y a à Rennes un photographe qui regarde le monde à travers un prisme déformant ! Pour le meilleur ou pour le pire, ça, par contre, je ne sais pas du tout ! Mon jugement lui-même est tout déformé. ;-)

191222 Nikon 240

191222 Nikon 242

191222 Nikon 243

191222 Nikon 247

191222 Nikon 249

Posté par Joe Krapov à 18:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12 janvier 2020

"Il ne tient qu'à nous" à la Péniche spectacle à Rennes le 9 janvier 2020

2020 01 09 2018

Mais pourquoi est-ce qu'on y est allés si peu souvent, à la Péniche-spectacle ? Parce que c'est une pochette-surprise ?

C'est vrai que cette année où on a pris un abonnement à trois spectacles ("Swinging Boris Vian", "Mes Petites amoureuses de Rimbaud" et "Swing chic et Zazou choc", on ne verra rien de ces trois spectacles-là, la Compagnie du Pré perché étant défaillante pour raisons de santé. Bon rétablissement à Monsieur Hugues, si c'est lui qui est malade !

On a accepté les spectacles de remplacement et bien nous en a pris. Ce jeudi on a eu droit à "Il ne tient qu'à nous", un duo conteur + accordéoniste chanteuse de la Compagnie Ocus, Yann-Sylvère Le Gall et Corinne Ernoux. Un régal ! Pas d'extraits musicaux ou de vidéo à partager cependant sur Internet, vous devrez vous contenter d'une photo des deux artistes et d'un bout de la liste des morceaux restés dans la mémoire de Joe Krapov : "La Tendresse" de Bourvil, "Léo" des VRP, "Fais mois-mal Johnny" de Boris Vian / Magali Noël, "De dame et d'homme" d'André Minvielle, une chanson italienne et surtout une chanson en yiddish dont je me suis empressé de noter le titre et quelques paroles pour la retrouver sur Internet et la mettre dans ma guitare. Voyez le billet suivant et en attendant faites connaissance avec une autre facette tout aussi intéressante du talent de Corinne Ernoux :
 

Posté par Joe Krapov à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Zingen a lid iz a mekhaye

Pas la peine de me recontacter, Corinne, et merci encore de la proposition ! J'ai tout trouvé, tout seul comme un grand, sur la chanson yiddish qui m'a tapé dans l'oreille. Elle est ici, avec une interprétation d'origine, les paroles et la traduction en anglais. Et on entend encore mieux la mélodie originelle sur la vidéo qui suit. J'y ajoute les paroles de ma traduction en français et je tiens les accords de guitare à la disposition de 3615 qui n'en veut.

Je me demande même si je ne vais pas faire chanter ça aux m'A2R1 d'O douce, pour les changer un peu de Jean-Jacques Goldman ! ;-)

 




CHANTER DES CHANSONS REND HEUREUX (H. Goldberg ; trad. de Joe Krapov)

1
Chanter des chansons ça rend joyeux
Chanter des chansons ça rend heureux

Refrain
Si tu chantes et danses toute la nuit
Tu ne connaîtras pas l’ennui
Et tu n’auras que des amis

Un peuple qui dit sa joie d’aimer
En mélodies ce peuple là
Non jamais ne disparaîtra
Jamais d’la vie !

2
Chanson d’hier ou d’aujourd’hui
Chanson libère des soucis

3
Mets de côté tes peurs et tes regrets
Mets de côté tes colères justifiées

4
Zingen a lid iz a mekhayé
Zingen a lid iz a mekhayé

Refrain final
Oy / Zingt ze brider, zingt ze munter
Folk vos zingt get keyn mol unter.
Zingen | a lid iz a mekha-a-yé.
Oy
Zingt ze brider, zingt ze munter
Folk vos zingt get keyn mol unter.
Zingen | a lid iz a mekhayé.
Jamais d’la vie !

Posté par Joe Krapov à 13:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2020

VOUS ETES FAN DE FAR AUX PRUNEAUX ?

- Vous êtes fan de far aux pruneaux ? Voici ma recette :

Ingrédients :

- Deux danseuses en jupe, débardeur et chaussures jaune et noir ;
- Un emperruqué en short et maillot jaune avec des lunettes noires ;
- Une fleuriste à chapeau noir, air de typhon et fleurs de tournesol ;
- Un cravaté de jaune citron sur chemise noire ;
- Une abeille du genre Maya passionnée de trombone ;
- Un chauffeur de taxi jaune et noir ;
- D’autres ingrédients de même couleur capables d’insuffler des saveurs exotiques (ou pas) à votre gâteau de fête.

Comment procéder :

1. Dans un festival de chants de marin, genre Paimpol, par exemple, mélangez les saxos, les flûtes et les trombones

2. Ajouter un soubassophone et une batterie. Donnez le marmi-ton du morceau à tout le monde

3. Vérifier que le chef n’est pas parti tout seul sans tambour ni trompettes. Battre la mesure sans trop fouetter l’air.

4. Faites monter la Chantilly et chauffer l’ambiance

5. Faites revenir tous les deux ans au même endroit en versant un cachet pour montrer que vous êtes bonne pâte pour les ingrédients du coin (Vive le circuit court !)

6. Servir avec des graines de grand soleil et un brin ou deux d’amour de la Bretagne.

- M’enfin, Joe Krapov ! On avait dit « far », pas « fanfare » !

- Comment, Camarade Dieu ? Toujours aussi mélophobe ? T’es pas fan de mon (Fan)far’ô Pruneaux à la mode de Paimpol ?
 



Ecrit pour le Défi du samedi n° 593 à partir de cette consigne : far