22 janvier 2020

A-MUSÉE VOUS !

On a beau être circonspect avec le théâtre d’improvisation, on ne s’attendait pas vraiment à ce que ce fût aussi abstrus.

Moi qui me préparais à voir des histrions farauds, des ludions excités et des péronnelles persiflantes sur le point de se lancer des invectives et des pantoufles ou de fulminer sur la scène, j’ai été vite sorti de ma zone de confort : il n’y avait pas de scène ce dimanche-là à l’Antipode, la MJC du quartier de Cleunay à Rennes !

Pas de sièges pour les spectateurs non plus, comme s’il était scabreux d’utiliser cette rémanence de l’ancien monde qu’un personnage de Molière, appelait, je crois, «les commodités de la conversation».

200119 265 018Le spectacle comprenait trois parties assez ineffables. L’une d’entre elle était muette et l’on avait exhorté quelques spectateurs audacieux à se mêler au groupe, à jouer les cobayes pour accompagner, les yeux bandés, les acteurs improvisateurs dans la simulation d’un voyage en train. Cela se passait dans un compartiment à l’ancienne, de ceux où il y a toujours de quoi maugréer ou se sentir chafouin quand un voyageur sort sa pipe ou déballe son sandwich au saucisson à l’ail et ses œufs durs.

Ce qui nous intéresse ce jour est le récit de la troisième partie. Après un petit tour dans les étages nous sommes revenus dans la salle de concert transformée cette fois en musée de l’absence. Pour une raison qu’il ne nous appartient pas plus que cela de vilipender, les oeuvres avaient disparu du musée. Ne subsistait plus que le cartel indiquant leur titre, le nom de l’artiste et la date de réalisation.

200119 265 024On pouvait donc ainsi ne plus admirer «La danse à la campagne», d’Auguste Renoir ; «Le Cri» d’Edvard Munch ; «Le Baiser» de Rodin ; «La Trahison des images» de René Magritte (le fameux «Ceci n’est pas une pipe») ; «L’origine du monde» de Gustave Courbet, ce «Ceci n’est pas un sexe féminin» que Jacques Lacan aurait caché pendant longtemps chez lui. Et puis une installation d’une artiste contemporaine, «The artist is here» de Marina Abramovic qui s’était exposée en personne au Museum of Modern Art de New-York.

J’ai suivi un temps les arguties de deux comédiens-spectateurs atrabilaires devant «la pipe» de Magritte :

- Ca n’a pas de sens ! «Le Radeau de la Méduse» au moins ça me parle, ça me raconte une histoire !».

Je me suis bien gardé d’ergoter et d’intervenir dans le débat en y mettant mon grain de sel maritime mais j’eusse bien proféré, laconique : «Mais là non plus, ceci n’est pas un radeau !». Je ne m’étais pas proposé comme cobaye et j’ai donc gardé le silence.

200119 265 035Je suis demeuré débonnaire devant « La Danse à la campagne ». Deux jeunes et jolies spectatrices avaient mis en courroux le gardien du musée qu’elles avaient dérangé dans sa lecture en lui demandant :

- Qui c’était, au juste, cet Auguste Renoir ?

S’en étaient suivies quelques billevesées du même acabit devant lesquelles il avait su demeurer marmoréen. Il avait même ensuite accepté de les prendre en photo devant le tableau absent. Méfiez-vous : un téléphone qui ne fait pas de selfies est forcément patibulaire ! Ou has been !

Devant «L’Origine du monde» le jeu est resté très frugal :

- J’aimerais que tu me regardes comme tu regardes ce tableau ! avait lancé la comédienne.

200119 265 040

Pour toute réponse, il l’a enlacée et c’est tout juste s’ils n’ont pas mimé « Le baiser » de Rodin ! C’eût été une belle façon de vaticiner car un peu plus tard, au centre du musée, un autre couple avait pris le parti sacrément iconoclaste d’adopter la posture dudit groupe statuaire. «Zut me suis-je dit in petto, j’aurais vraiment dû accepter de faire le cobaye !».

Et c’est là que mon imagination phagocytée par ces saynètes s’est mise à galoper dans la mansuétude. Car, au fond, lorsqu’on écrit, en atelier ou chez soi, à partir de quelques mots, d’une situation ou d’un tableau n’est-on pas en train d’improviser un objet théâtral ?

Au pire, on écrit un monologue poétique, un viatique pour le poète anachorète, une kyrielle de limericks surréalistes qui vont nous permettre de pavoiser lorsqu’un lecteur ou une lectrice s’ébaubira devant la façon dont on a exécuté le pensum demandé.

Au mieux, par accumulation, on constitue le matériau d’une conférence sur Arthur Rimbaud, celui d’une biographie de Laure Manaudou dans un univers parallèle où les sœurs Tatin se prénommeraient Kiki et Macaron. On peut même pondre une saga fantastico-délirante autour d’Isaure Chassériau : cette jeune femme sortirait de son tableau et participerait, au sein de l’Université de Rennes 3, à une entreprise de voyages dans le temps à vocation de secourisme féministe.

La seule différence est qu’il reste quelque chose de nos élucubrations : des piles de cahiers à petits carreaux remplis d’une écriture bientôt illisible ! Alors que si je n’avais pas pris de photos, enregistré le galimatias issu de ces dialogues simultanés et fait le récit de cette soirée, il ne serait rien resté du tout de ce spectacle de fin de stage. Juste le souvenir de la meilleure réplique, la plus réaliste, celle lancée par le gardien :

- Mesdames et messieurs, nous vous prions de sortir, le musée va fermer.».

Et je serais bien avisé de n’avoir aucune objurgation contre ce spectacle d’impro «intello» : en tant qu’animateur d’atelier d’écriture, j’y ai gagné une consigne pour la séance du mardi suivant !


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 21 janvier 2020

d'après la consigne ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 17:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


CONSIGNE D'ÉCRITURE 1920-16 DU 21 JANVIER 2020 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Le mot juste au musée

 

Chaque participant.e choisit une monographie illustrée (Regards sur la peinture) sur un peintre du XIXe ou du XXe siècle en fonction de ses goûts.

L'animateur distribue ensuite une liste d'une quinzaine de mots issus du livre de Valérie Mandera "L'Art du mot juste". Chaque mot est doté de sa traduction en langage "moins soutenu".

Il demande que soit racontée une histoire qui se passe dans un musée et dans laquelle on trouve au moins un des mots de la liste fournie.

AEV 1920-16 lot+regard+sur+la+peinture

N.B. Les listes de quinze mots, classées par ordre alphabétique, ont été collées bout à bout dans le tableau ci-dessous. Les mots sont en colonnes 1 et 3.

Avanie Affront injure Alacrité Entrain vivacité gaieté
Camus Aplati écrasé Algarade Dispute scène engueulade
Déréliction Abattement abandon Badin Enjoué espiègle gai
Dilettante Amateur connaisseur Bisbille Dispute désaccord brouille
Ebaudir Amuser réjouir Contempteur Détracteur critique
Lénifiant Apaisant calmant Dégingandé Disloqué
Morgue Arrogance fierté Elucubration Divagation extravagance
Panégyrique Apologie Embobeliner Embobiner rouler tromper
Parcimonie Avarice économie Faconde Eloquence bagou
Poncif Banalité cliché lieu commun Fourvoyer Egarer tromper
Potron-Minet (dès) A l’aube tôt Imbroglio Embrouille confusion
Procrastiner Ajourner remettre à demain Infrangible Durable, constant inaltérable
Pugnace Batailleur combatif querelleur Interlope Douteux louche suspect
Rasséréner Apaiser calmer adoucir Philippique Discours réquisitoire
Vicissitude Aléas hasard Truculent Drôle cocasse original
Anathème Blâme condamnation Baguenauder Flâner errer
Atrabilaire Colérique acariâtre grincheux Faquin Fripouille voyou racaille vaurien
Compendieux Concis succinct abrégé Faramineux Fantastique énorme
Courroux Colère emportement fureur Flagorner Flatter passer de la pommade
Débonnaire Bon généreux Fredaine Folie frasque écart
Ergoter Chipoter pinailler contester Fruste Grossier rustique
Fustiger Combattre critiquer Gabegie Gâchis gaspillage
Galimatias Charabia Ostracisme Exclusion bannissement
Hâve Blafard, livide, défait Pétulance Fougue vivacité exubérance
Impavide Calme imperturbable inébranlable Prodigue Généreux dépensier
Mansuétude Bonté indulgence Rocambolesque Extraordinaire invraisemblable extravagant
Patent Certain évident indéniable Rodomontades Fanfaronnades vantardise
Péremptoire Catégorique tranchant Sémillant Fringant enjoué
Phagocyter Cannibaliser absorber Thuriféraire Flatteur louangeur
Quintessence Concentré essentiel meilleur Zélateur Fanatique partisan
Abhorrer Détester haïr Acrimonie Hargne aigreur mauvaise humeur
Circonlocution Détour Atavisme Hérédité dispositions
Concupiscence Désir sensualité convoitise Barguigner Hésiter tergiverser
Condescendant Dédaigneux hautain Fulminer Hurler s’emporter se fâcher
Exutoire Dérivatif soupape Gémonies (vouer aux) Humilier, accabler publiquement
Galvauder Déprécier avilir dégrader Impéritie Incapacité incompétence
Grégaire Conformiste docile Ineffable Indescriptible inexprimable inracontable
Laconique Court, succinct sommaire Inexpugnable Imprenable, invincible
Pensum Corvée Invective Injure, insulte
Stipendié Corrompu soudoyé Invétéré Incorrigible incurable
Turpitude Débauche bassesse ignominie Marmoréen Impassible froid
Vernaculaire Courant local régional Obnubiler Hypnotiser obséder
Vilipender Déprécier dénigrer Opprobre Honte déshonneur
Vitupérer Critiquer protester Patibulaire Inquiétant sinistre louche
Vociférer Crier hurler gueuler Tergiverser Hésiter se tâter
Abscons Obscur incompréhensible
Agonir
Insulter injurier accabler
Antienne Refrain rengaine Béotien Lourdaud grossier inculte
Argutie Raisonnement pointilleux, pinaillage Cacochyme Maladif, souffreteux
Circonspect Prudent vigilant Evanescent Insaisissable
Délétère Nuisible malsain Falot Insignifiant terne
Exhorter Pousser inciter Goguenard Moqueur ironique
Faraud Prétentieux crâneur fanfaron Hagiographie Légende histoire
Grivois Osé, libertin Laïus Long discours
Histrion Pitre clown bouffon Lazzi Moquerie sarcasme raillerie
Kyrielle Multitude foule Parangon Modèle idéal
Magnanimité Noblesse bonté Pusillanime Lâche peureux poltron timoré
Morigéner Réprimander gronder Sagacité Intelligence finesse astuce
Rémanence Persistance survivance Salmigondis Mélange méli-mélo fatras
Scabreux Osé indécent licencieux Sardonique Moqueur sarcastique
Vaticiner Prophétiser prédire Soliloquer Monologuer
Anachorète Solitaire ermite Diaphane Translucide clair limpide
Billevesées Sornettes sottises bêtises âneries Drastique Strict sévère rigoureux
Chafouin Sournois hypocrite Ebahir Stupéfier abasourdir étonner
Frugal Sobre austère Nervi Voyou fripouille tueur
Gausser (se) Se moquer railler Primesautier Spontané impulsif
Iconoclaste Sacrilège impie non traditionnel Redondant Surabondant superflu répétitif
Maugréer Ronchonner bougonner Réminiscences Souvenir mémoire
Objurgation Reproche, réprimande Roboratif Tonifiant vivifiant
Obséquieux Servile rampant Sobriquet Surnom
Pavoiser Se pavaner Spécieux Trompeur
Péronnelle Sotte bavarde Superfétatoire Superflu inutile accessoire
Persifler Se moquer mettre en boîte Tarabuster Tourmenter harceler importuner
Sinécure Situation de tout repos Tarauder Tourmenter obséder
Targuer (se) Se vanter être fier Tohu-bohu Tapage agitation désordre
Viatique Secours soutien Velléitaire Versatile inconsistant hésitant

Posté par Joe Krapov à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :