Je joue mieux aux échecs 000 Couverture

La famille Krapov a ses rituels. Le samedi matin nous descendons au Marché des Lices, nous achetons à peu de choses près les mêmes ingrédients culinaires que la semaine précédente, en suivant le même parcours à travers les étals, puis nous empruntons la rue des Innocents, la rue Saint-Louis et nous nous rendons sur le marché des libraires de la place Hoche.

(Oui, nous les restituons à la ville de Rennes, les rues que nous avons empruntées).

Je n'y cherche plus, ces temps-ci, place Hoche, que des bandes dessinées antiques ou livres d'occasion traitant du jeu d'échecs. Oui, j'en possède déjà trop et j'en fais très peu d'usage, mais bon, je suis comme ça et personne ne pourra plus me refaire.

L'autre samedi, sur un tréteau où tout était à deux euros, j'avise le Marabout flash intitulé "Je joue mieux aux échecs". Il me semble bien que cela a été le premier des livres d'échecs que j'ai possédés et je l'avais perdu dans mes déménagements. Evidemment, je l'ai racheté.

Il est rédigé par Frits Van Seters dont j'avais racheté aussi, précédemment, le "Guide Marabout des échecs" que j'avais fort apprécié à mes débuts dans ce jeu.

Dans le Marabout Flash il y a deux choses intéressantes : le chapitre IV sur les finales théoriques et... les illustrations que je m'en viens partager avec vous ce dimanche - tout à fait illégalement, c'est vrai, mais je les enlèverai si cela pose problème à quelqu'un -.

Les petits dessins qui illustrent ce petit livre sont de Lucien Meys. Je suis allé voir consulter Madame Wekeep, la sorcière, pour savoir qui était ce monsieur. Voyez comme le monde est bien fait : c'est aussi un scénariste et dessinateur de bandes dessinées qui a commis à une certaine période les aventures de Modeste et Pompon. La notice, très intéressante, est consultable ici.

On apprend que Lucien Meys a illustré les 388 volumes de la collection Marabout Flash ! Quel boulot, mais quel boulot !

On lui pardonnera - avec le temps, va tout s'en va ! - (ou pas !) cette représentation un poil macho du joueur d'échecs fumeur de pipe qui lit un livre tout en condescendant à jouer une partie contre son épouse. Certains dessins, très années 60, sont cependant vraiment très drôles.

 

Je joue mieux aux échecs 001 illustration

Je joue mieux aux échecs 006 illustration Lucien Meys

Je joue mieux aux échecs 020 illustration Lucien Meys

Je joue mieux aux échecs 034 illustration Lucien Meys

Je joue mieux aux échecs 046 illustration Lucien Meys


Je joue mieux aux échecs 054 illustration Lucien Meys

Je joue mieux aux échecs 084 illustration Lucien Meys


Je joue mieux aux échecs 100 illustration Lucien Meys

Je joue mieux aux échecs 120 illustration Lucien Meys

Je joue mieux aux échecs 136 illustration Lucien Meys

Je joue mieux aux échecs 162 Dos de couv