09 novembre 2019

TÉ VEUX PAS UN CÔ D'RAMON, NON PUS ?

Euch chus d'accord, eum'n onque ! Ch'est à mi, cheul wassingue !
Pas la pein' eud nous coller un coup d'torchon pour cha !


Et puisque cours de linguistique il y a, ajoutons en un autre : 

Putain, putain, nous sommes quand même tous des Européens, non, comme chantait Arno du temps de TC Matic ? Je dois avouer que ces revendications communautaristico-linguistiques me fatiguent un petit peu ! Et comme je me suis accroché gentiment déjà l'autre semaine avec un défenseur du gallo, je ne vais pas en rajouter dans la nostalgie - que je n'ai pas - des Boyaux rouches ou des Ch'tis et de leur "parlache". Et donc je ne vous chanterai pas la chanson mentionnée par Guy Dubois, "Té peux rev'nir, Alphonse" de Line Dariel.

D'une je ne la connaissais pas, de deux je manque cruellement de temps pour la mettre dans ma guitare ou même pour en transcrire-traduire les paroles : j'ai mon ménage à faire, il faut que je passe la wassingue... euh la serpillière dans l'escalier ! 

  

Ecrit pour le Défi du samedi n° 584 à partir de cette consigne : wassingue.


08 novembre 2019

MÉMÉ LES WATTS EST DANS NOS MURS !

Mémé les Watts est dans nos murs !

affichememe-les-watts-v-16

Le groupe de musiciens mayennais Mémé les Watts donne un concert à Villejean ce samedi 9 novembre 2019 à 20 heures 30. L’occasion pour nous de dresser le portrait de son charismatique guitariste, Pierre Bouguier.

Colporteur de chansons

En relisant, dans l’article consacré à «Histoires ordinaires.fr/Villejean» par le magazine «Les Rennais», la phrase «Partout près de nous ou à l’autre bout du monde vivent des gens ordinaires surprenants d’énergie, de créativité, de solidarité, de convictions, de passion pour l’intérêt général, en un mot d’humanité» on ne peut s’empêcher de penser à Pierre Bouguier.

Ce jeune musicien a en effet à son actif un beau palmarès de colporteur de chansons de toutes les générations dans toutes les générations.

En 2008 il a sillonné le monde jusqu’au Népal et en est revenu avec un spectacle de chansons collectées sur place auprès des enfants rencontrés dans dix pays.

180519 Nikon 207


Huguette the power

A l’autre bout de l’échelle de l’âge, Pierre a monté en 2016 le projet «Huguette the power». Il a fait se rencontrer et chanter ensemble les pensionnaires de quatre EHPADs et de foyers-logements autour d’Ernée. Le chef de chœur a emmené ses troupes décoiffantes et son groupe Mémé les Watts en concert public au festival «Au foin de la rue» à Saint-Denis de Gastines. Il faut regarder le documentaire touchant et vivifiant qu’Arnaud Ray a consacré à cette chorale qui envoie de la musique rétro sur des rythmes actuels : « Riquita » en reggae ou en rock il fallait oser, mon frère ! On kiffe !

Mieux encore les résidents chanteurs-chanteuses ont eu le moment de gloire de leur vie en se produisant au Grand Rex à Paris. Un article dans le journal «Le Monde», les honneurs de la télévision, quel beau cadeau, quelle belle aventure !
La vidéo qui raconte ce voyage à Paris vaut elle aussi le détour. Vous la trouverez, avec d’autres, sur le site de la Compagnie «Des arbres et des hommes».

En 2019 Mémé les Watts a prolongé l’expérience en créant Germaine and the kids, une chorale qui mêle des résidents de sept EHPADS du Sud Mayenne et une classe de CE-CM de Saint-Quentin les Anges.

Pierre Bouguier travaille et se produit également en duo avec Matthieu Hamon, un jeune homme né autiste qui s’épanouit dans la chanson.


Mémé les Watts à Villejean

Mais c’est dans la formule basique du quatuor de talentueux musiciens que Pierre Bouguier sera Villejeannais d’une soirée. Une soirée à ne pas manquer ! Avec un peu de chance Mémé les Watts vous fera zouquer sur «Zorro est arrivé» !

Vous n’avez aucune excuse de ne pas être là : ce concert, proposé par le Comité de braderie de la MQV, a lieu dans la salle de spectacles de la Maison de quartier de Villejean au prix d’entrée ultra-modique de un seul petit euro ! La possibilité vous est également offerte de vous restaurer à 19 heures au même endroit pour seulement 4 euros (galette-saucisse, crêpe et boisson). Réservez vite au 02 99 59 04 02 !

Un grand moment de chanson française revisitée sur des rythmes actuels vous attend ! Qu’on se le dise !

Joe Krapov


Ecrit pour Histoires ordinaires le 8 novembre 2019

Posté par Joe Krapov à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 novembre 2019

Redonner des couleurs à l'Île Grande (Côtes d'Armor) le 31 octobre 2019 (1)

Bien que je n'aie pas une seule chanson de lui dans ma guitare ou mes cahiers de partitions, je me souviens de ces deux succès de Jean-Michel Caradec : "La Colline aux coralines" et "Qu'elle est belle ma Bretagne quand elle pleut".

C'est bien évidemment, pour la deuxième chanson, un point de vue qui se discute et je ne crains pas pour ma part, pour que cette assertion soit un peu vraie, d'utiliser le mode "effet créatif" de mes deux appareils photographiques en vue de redonner un peu de couleurs (ou de noir et blanc complet, de bleu ou de sépia) à ces paysages parfois grisouilleux sous la bruine.

Ainsi ai-je procédé ce jour-là pendant ce énième tour de l'Île-Grande !

191031 265 009

191031 265 010

191031 265 011

191031 265 012

191031 265 013

Posté par Joe Krapov à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Redonner des couleurs à l'Île Grande (Côtes d'Armor) le 31 octobre 2019 (2)

191031 265 019

191031 265 020

191031 265 021

191031 265 022

191031 265 023
A marée basse l'estran de l'Île-Grande a des aspects de véritable paysage lunaire.

Posté par Joe Krapov à 20:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 novembre 2019

JE DIRAIS MÊME PLUS !

1

Je dirais même plus
Chapeau melon moustache
La canne de bambou
Et les airs de bravache

Tous les olibrius
Qui nous crient « Mort aux vaches ! »
Ca met les nerfs à bout
Je dirais même plus

En un mot ça nous fâche

AEV 1920-07 Dupondt 6

2

Je dirais même plus
Objectif dans la lune
Capitaine coléreux
Reporter sans fortune

Une jeep dans les dunes
Un système pileux
Qui pousse à qui mieux mieux
Je dirais même plus

Y’a de quoi s’faire des ch’veux

AEV 1920-07 Dupondt 2

3

Je dirais même plus
Les lampions séraphinent
La cantatrice est chauve
Sauve qui peut dans l’alcôve

L’Alacazar est fermé
Suite à la générale
Le tapioca se fige
Je dirais même plus

On touche le Tryphon

AEV 1920-07 Dupondt 5

4

Je dirais même plus
Les boules de cristal
Prédisent du bazar
Quand s’enfuira Rascar

Des nuits de Moulinsart
Quand sonnera le gong
Du grand Philippulus
Je dirais même plus

Mystérieuse étoile !

AEV 1920-07 Philippulus-et-Tintin

5

Je dirais même plus
Un monde en perdition
Tremblera pour ses puces
Sur toutes ses fondations

Quand il n’y aura plus
Un gramme de coke en stock
Le monde fera tintin
Je dirais même plus

Et ce sur toute la ligne

AEV 1920-07 Dupondt 4

6

Je dirais même plus
Plus moyen d’échapper
A moins de gamberger
Aux représentations

Dues à l’ingambe Hergé
Qui nous a faits jumeaux
Ou comme nymphe Echo
Je dirai même plus

Echo Echo Echo
Echo Echo Echo

AEV 1920-07 Dupondt 3



Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 5 novembre 2019

d'après la consigne ci-dessous

 

Posté par Joe Krapov à 13:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

ALLONS, TRAVERSE !

Allons, traverse !
Le feu est rouge !
La forêt flambe !

Oui, c’est l’automne qui allume
Les vieilles feuilles du grand chêne ;
N’attends pas que tout passe au vert :
Entre les deux il y a l’hiver.

191026 265 003 B


Allons traverse
Deux chemins de fer
N’arrêtent pas tes pas d’humain.

Oui c’est l’atelier qui t’attend,
C’est là où sont mes camarades ;
On mettra les mots en salade,
On rira et c’est important.

Allons, traverse
Prends les chemins
Où nul ne va !

Un aller simple pour ailleurs,
Un pas de côté d’alouette,
La sieste à l’ombre des coquettes
Cerises sans merle moqueur.

191026 265 005


Allons, traverse
La muraille
Du quotidien fantomatique !

Derrière, dans un tonneau de vin
Résonne le violon du diable.
Allons, va faire un tour pendable
Jusqu’aux limites du divin !


Allons traverse
Ou sinon prie
Pour ton salut !

Il te faut voler les étoiles
Pour être fiancé de printemps.
Choisis : deviens un émigrant
Ou le dernier des éléphants.

N.B. Les photos ont été prises à Redon (Ille-et-Vilaine) le 26 octobre 2019

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 5 novembre 2019

d'après la consigne ci-dessous

CONSIGNE D'ÉCRITURE 1920-07 DU 5 NOVEMBRE 2019 A L'ATELIER DE VILLEJEAN A RENNES

Les Chansons de Gilles Dreu

Ecrivez une (ou plusieurs) chanson(s) dont vous choisirez le titre dans cette liste.
Ou écrivez un texte dont le titre sera choisi dans la liste et dans lequel vous insérerez au moins dix titres de la liste.

Allons traverse - Amour mariage - Athènes "Theodorakis" - Au mois de mai, au mois de l’amour - Buvons à la santé - C’est ma passion - C’est pas ma faute - Dans la montagne - Dans un tonneau de vin - Descendez l’escalier - Devinez - Du country dans les yeux - Écris-moi - Émiliana - Emiliano Zapata - Emmène-moi - Et les filles et les filles - Et quand vient la musique - Fiancé de printemps - Filles de Garches (Enfant de Puteaux) - Frida - Hyacinthe - Il faut rendre au diable son violon - Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas - Ils font chanter le monde - Je dirais même plus - Je marcherai jusqu’au vieux chêne - Jeannette - L’Alouette - L’émigrant - L’évasion - L’homme qui vola les étoiles - La conversation - La fête des amis du clair de lune - La mégère apprivoisée - La rivière - La sieste à l’ombre - La visite - Le chat - Le dernier éléphant - Le vert et le noir - Les Ophélies - Les quatre - Ma femme - Ma mère me disait - Ma prière - Mais chaque fois - Marie des Bruyères - Mexico mon vieux - Mohican - Moïse - On revient toujours - Où sont mes camarades - Parce que je ne crois plus en Dieu - Pendant qu’j’étais pas là - Pourquoi bon Dieu - Prélude en six heures - Prie pour ton salut - Si j’entends l’oiseau - Si je n’étais pas ton père - Si le cœur vous en dit - Sous le signe du lion - Suivez le grand chariot - Tijuanaco - Tout ça - Un aller simple - Un loup au cœur tendre - Un mur à Jérusalem - Un seul cheval à la fois -

04 novembre 2019

Léo Corrêa et le Trio Cabana au Chicass'noz de Redon le 26 octobre 2019 (1)

191026 Nikon 108

Je peux vous affirmer que ces quatre jeunes gens ont su allumer le feu sous le grand chapiteau lors de ce chicass'noz !
Ca a ben guinché, c'était animeu coumm' dans l'temps !
Oyez vous même : 

191026 Nikon 109

191026 Nikon 111

191026 Nikon 114

191026 Nikon 117
Les filles s'appellent Enora, Enora et Barbara...
Et Bretagne et Brésil, ça commence par les deux mêmes lettres !

Posté par Joe Krapov à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,