190210 265 003

On n’est pas obligé de tout boire !
Mais ce serait du gâchis d’en laisser.

C’est qu’il est excellent ce champagne de Philippe Doury, négociant en pays rémois. On nous explique qu’il va vers le bio et que ce dernier arrivage dont on nous a servi une bouteille tient déjà compte de cette évolution.

- C’est vrai, il est encore meilleur que d’habitude !

Nous on vit encore sur la dernière livraison mais cette été on organise une grande cousinade alors on va descendre les cartons qui nous restent et celui qu’on va commander à On.

On n’est pas obligés de finir les gressins au pesto, ni les amandes et noix de cajou aux raisins secs.

On n’est pas obligé de reprendre un deuxième café et de l’accompagner d’un deuxième loukoum.

On n’est pas obligé de parler à l’accordéoniste qui nous reçoit de Maria Candido mais une fois qu’on lui a dit le titre de la chanson, il va dans sa bibliothèque et il trouve aussi vite que s’il avait fait une recherche sur Internet la partition imprimée de cette rengaine : Je te le le.

On n’est pas obligé… mais ce serait du gâchis de ne pas jouer et chanter avec lui :

Je te le le
L’avais lélé
Bien dit lili
Que tu lulu
Serais lélé
Bientôt lolo
Ma femme

Je te le le
L’avais lélé
Bien dit lili
Que tu lulu
Serais lélé
Bientôt lolo
Ma mie 

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 14 mai 2019
d'après la consigne ci-dessous