10 mai 2019

Rendre Brassens à Sète le 30 avril 2019 (1)

Il subsiste peu de traces, finalement, du passage des poètes dans la ville de Sète. Nous avons bien entendu visité le musée Georges Brassens mais je ne vous en montrerai rien car on n'avait pas le droit de prendre des photos. Nous sommes allés sur la tombe d'oncle Georges bien évidemment. J'ai raté la tombe de Paul Valéry au cimetière marin mais j'y suis retourné ensuite pour bénéficier d'une meilleure lumière.

Avant même de savoir cela, il m'était venu l'idée, à partir du texte écrit dans le train et publié hier, de photographier des éléments pouvant se rapporter à des paroles de chansons de Brassens.

Je commence donc ici la publication d'un livre-jeu en plusieurs chapitres. Cela s'appelle "Rendre Brassens à Sète". Je fais correspondre à une ou plusieurs photos des paroles extraites d'une chanson. A vous d'en retrouver le titre !

190430 265 003

190430 265 004

Pour changer en amour notre amourette, 
Il s'en serait pas fallu de beaucoup, 
Mais, ce jour là, Vénus était distraite, 
Il est des jours où Cupidon s'en fout. (bis)

190430 Nikon 011 

Moi, mes amours d'antan c'était de la grisette : 
Margot, la blanche caille, et Fanchon, la cousette... 
Pas la moindre noblesse, excusez-moi du peu, 
C'étaient, me direz-vous, des grâces roturières, 
Des nymphes de ruisseau, des Vénus de barrière... 
Mon prince, on a les dam's du temps jadis qu'on peut...

190430 Nikon 013

" Aïe' ! Vous m'avez fêlé le postérieur en deux ! " 
Se plaignit-elle, et je baissai le front, piteux, 
Craignant avoir frappé de façon trop brutale. 
Mais j'appris, par la suite, et j'en fus bien content, 
Que cet état de chos's durait depuis longtemps 
Menteuse ! La fêlure était congénitale.

Posté par Joe Krapov à 13:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Rendre Brassens à Sète le 30 avril 2019 (2)

190430 Nikon 016

 Les "encore", les "c'est bon", les "continue" 
Qu'ell' cri' pour simuler qu'ell' monte aux nues, 
C'est pure charité, les soupir des anges ne sont 
En général que de pieux menson(ges) . 
C'est à seule fin que sont partenaire 
Se croie un amant extraordinaire, 
Que le coq imbécile et prétentieux perché dessus 
Ne soit pas déçu .

190430 Nikon 023

Par une ruse à ma façon, à ma façon, 
Je fais semblant d'être un poisson, d'être un poisson. 
Je me déguise en cachalot 
Et je me couche au fond de l'eau, au fond de l'eau.

190430 Nikon 025

190430 Nikon 026

190430 Nikon 027

Au village, sans prétention, 

J'ai mauvaise réputation. 
Qu' je m' démène ou qu' je reste coi 
Je pass' pour un je-ne-sais-quoi! 
Je ne fait pourtant de tort à personne 
En suivant mon de petit bonhomme. 
Mais les braves gens n'aiment pas que 
L'on suive une autre route qu'eux, 
Tout le monde médit de moi, 
Sauf les muets, ça va de soi.

Posté par Joe Krapov à 09:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Rendre Brassens à Sète le 30 avril 2019 (3)

190430 Nikon 028

Les croquants vont en ville, à cheval sur leurs sous, 
Acheter des pucelle' aux saintes bonnes gens, 
Les croquants leur mett'nt à prix d'argent 
La main dessus, la main dessous... 
Mais la chair de Lisa, la chair fraîch' de Lison 
(Que les culs cousus d'or se fass'nt une raison!) 
C'est pour la bouch' du premier venu 
Qui' a les yeux tendre' et les mains nues...

190430 Nikon 051

 Quand j'ai couru chanter ma p'tite chanson pour Marinette 
La belle, la traîtresse était allée à l'opéra 
Avec ma p'tit chanson, j'avais l'air d'un con ma mère, 
Avec ma p'tit chanson, j'avais l'air d'un con.

190430 Nikon 056

La fine fleur, l'élite du pavé. 
Des besogneux, des gueux, des réprouvés, 
Des mendiants rivalisant de tares, 
Des chevaux de retour, des propre' à rien, 
Ainsi qu'un croque-note, un musicien, 
Une épave accrochée à sa guitare.

Posté par Joe Krapov à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Rendre Brassens à Sète le 30 avril 2019 (4)

190430 Nikon 062
Juste au bord de la mer à deux pas des flots bleus
Creusez si c'est possible un petit trou moelleux
Une bonne petite niche
Auprès de mes amis d'enfance, les dauphins
Le long de cette grève où le sable est si fin
Sur la plage de la corniche

190430 Nikon 075

  Il avait nom Corne d'Aurochs, ô gué ! ô gué ! 
Tout l' mond' peut pas s'app'ler Durand, ô gué ! ô gué ! 
Il avait nom Corne d'Aurochs, ô gué ! ô gué ! 
Tout l' mond' peut pas s'app'ler Durand, ô gué ! ô gué !

190430 Nikon 077 

 Hélas, si j'avais pu deviner que vos avantages 
Cachaient sournoisement, madame, une foison d'oursins, 
J'eusse borné mon zèle à d'innocents marivaudages. 
Se peut-il qu'on soit si méchante avec de jolis seins ? 
Se peut-il qu'on soit si méchante avec de jolis seins, 
Si méchante avec de jolis seins?

Posté par Joe Krapov à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,