LA RÉVOLTE DU COMMISSAIRE

Au fond d’une impasse
V’la qu’je me ramasse !
J’ai bu trop de mousses,
L’estomac crie pouce :
Je vomis sur ma limace.

A même l’humus
Parmi quelques détritus
Le cadavre d’une gonzesse !
Etranglée vraiment nénesse
Avec son carré Hermès !

Zut ! Voilà qu’ça recommence !
C’est la panique des sens !
Faut qu’je calte à Caracas
Hors de ce roman salace
Où m’a collé Fred Vargas !

Cette romancière à la masse
Me condamne par contumace
A des tas d’extravagances !
Fi du délirium tremens !
Adamsberg veut des vacances ! 



Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 23 mai 2017 
d'après la consigne ci-dessous