Après Rimbaud, Bobby Fischer ! Mais qu'est-ce que j'ai à m'intéresser aux génies imbuvables ?

C'est un truc pour faire mon malin et oublier deux minutes que je suis juste un personnage d'un dessin de Sempé, comme tout le monde ?

J'ai même réussi à entraîner Marina Bourgeoizovna dans la contemplation du documentaire "64 cases pour un génie : Bobby Fischer"

Et au générique de fin de cette vidéo qui me permet de mettre des images sur le livre de Franck Brady, surprise : on a même écrit une chanson sur Bobby Fischer ! "The Ballad of Bobby Fischer", par Micah Ellison, un genre de Dylanerie des débuts que je vais peut-être bien mettre dans ma guitare et mon harmoncia !

 

Du coup j'ai découvert aussi ce site échiquéen sympathique "Patrimoine des échecs" du club "La Tour prend garde" de Besançon où l'on trouve les paroles et la traduction en français de la chanson et aussi cette vidéo amusante sur "L'ouverture chinoise" !