2, 2. Alphonse Allais inventeur

Alphonse Allais débordait d'idées que sa modestie naturelle lui dictait d'attribuer au Captain Cap.

Dans un colloque de l'Université de Saint-Etienne, « Figures du loufoque à la fin du XXe siècle », Antoine Court décrit la relation entre les deux personnages :

 captain cap 1018-0141-1963

 Captain Cap (seule et unique photo d'Albert Caperon)

 

"Cap est un personnage bien réel, Albert Caperon (1868-1898), fils à papa, rentier, bon à rien, grand buveur et raconteur d'histoires, habitué du Chat noir et inséparable d'Allais qui le promeut Captain.

Par le truchement d'Allais ce sédentaire abruti devenait le héros de folles aventures. Il endossait leur paternité avec une fausse modestie et un secret orgueil. A tel point qu'Allais dit un jour : « J'en suis arrivé à ne plus savoir si c'est moi qui me paie sa tête ou si c'est lui qui s'offre la mienne ! »

 

Cap est constamment valorisé comme personnage hors du commun : parodie de héros plus ou moins exotique, bon bourgeois, bon patriote, bien inséré dans la société, il la critique mais s'en accommode tant qu'il y a des breuvages forts et des filles faciles !"

 Alphonse par Vomorin

 

 

 81025018_o

Mais comme tout grand visionnaire, Alphonse Allais demeura incompris de son époque et ses idées demeurèrent lettres mortes.

De sa multitude de concepts, on peut ressortir : 

- le recyclage des vieux confetti 

- le championnat du millimètre à vélocipède : record mondial actuellement détenu par le Captain Cap en 1/17.000e de seconde ;

 - le cache-poussière pour sous-marin ;

 - les obus chargés de poil à gratter;

 - la récupération des énergies perdues, tel le mouvement oscillatoire du bras gauche chez les troupes en marche

- l'institut de formation des souffleurs pour spectacle de pantomime 

Alphonse Allais en plus de procédés révolutionnaires proposa des inventions simples pour faciliter la vie quotidienne de ses contemporains. Ainsi peut-on citer : 

- les chaussures ventilées (concept repris par Geox) 

- la casserole carrée pour empêcher le lait de tourner 

- les balayeuses municipales à papier buvard pour assécher les rues après la pluie

 

 

 

 

Geox-femme

 

 aquarium en verre dépoli pour poisson timide

 

- l'aquarium en verre dépoli pour poisson rouge timide.

Dans une de ses chroniques consacrée à la très nécessaire réforme de l'orthographe, Alphons Allais écrit ceci : 

"C'est que moi, je ne me contente pas de transformer "Hérault" en "éro", j'écris froidement "RO". Non moins froidement j'écris "NRJ" pour "énergie" et "RIT" pour "hériter". Je me garde bien de mettre "Hélène a eu des bébés". Combien plus court est, grâce mon procédé : "LN A U D BB" 

Kiksé ka inventé le langaj SMS, hein ? Ben Alphonse, pardi !

 

 SMS

 L'agonie du papier

Dans une autre chronique intitulée « l'agonie du papier » se désolant déjà de « l’imminente disparition des arbres, causée par la de plus en plus folle consommation de papier imprimé » il lance une subscription afin de fabriquer un journal sans papier ! 

« Ce journal quotidien portera ce nom significatif : La Pellicule. Les abonnés recevront en même temps que le premier numéro, un petit appareil ressemblant fort à une lanterne magique, mais infiniment plus simple. 

 

La Pellicule, parviendra en effet chaque matin à nos abonnés sous forme d’une légère carte transparente, pas plus énorme qu’une carte à jouer. Cette carte, insérée dans la rainure ad hoc, un bouton qu’on pousse, et sur la toile en face vient se projeter la plus clairement lisible de nos gazettes françaises et même étrangères.  

Le miracle s’est simplement accompli par microphotographie des huit ou douze pages d’un immense journal sur la mignonne et sus-indiquée pellicule ». 

 L'agonie du papier 2

 liseuse-Image-960x576

 

C’est là la préfiguration de la microfiche et par la suite de la liseuse, des e-books ou de l’édition numérique des journaux et des périodiques !

Enfin, et ceci n’est pas une farce, Alphonse Allais est bel et bien l’inventeur du café lyophilisé.  

Le brevet fut déposé le 7 mars 1881, sous le numéro 141 530, au ministère de l'Agriculture, bien avant que Nestlé, grâce à son chimiste alimentaire Max Morgenthaler, ne le reprenne en 1935 et lance le Nescafé.

Allais en Georges Clooney

 

 Brevet d'invention café