11 novembre 2018

MISS FANFRELUCHE EST DE RETOUR

Lakévio 129

Elle ne va pas le prendre longtemps, le soleil, la poule de luxe en rouge du quatrième, sur son balcon de la place Bellecour, dans cet immeuble où je ne suis que la concierge. Peut-être bien même que d’ici peu elle va se retrouver à l’ombre ! En tout cas, pas la peine qu’elle attende son amant du mercredi, le notaire à cravate de Grenoble. Il ne viendra plus.

Moi aussi j’ai eu mon heure de gloire et tous les regards se tournaient vers moi dans ma jeunesse ; avec mon tralala, mon truc en plumes, ma guêpière et mes longs jupons, en casquette et boutons dorés, j’étais une étoile des Folies-Bergères. Je caracolais comme un cheval sauvage, j’affolais tous les Vénitiens du Lido. On m’avait nommée Miss Fanfreluche à cause de mes tenues de scène affriolantes et de mes cavalcades effrénées.

Et puis, hélas pour moi, j’ai rencontré mon Julot. Il se prétendait étudiant en droit mais c’était surtout à l’époque un dévoyé, un voyou. L’ai-je bien descendu le grand escalier ? Oui, jusqu’au trottoir où il m’a mise avant de disparaître dans la nature, fortune faite grâce à mes charmes.

Moi j’y suis restée sur le trottoir. Je le balaie tous les jours et l’escalier, si je le remonte c’est pour le nettoyer. Mais demain, cette vie-là sera terminée. En rentrant de chez le notaire j’ai mis le feu à tous ces souvenirs d’autrefois que j’avais conservés dans une malle au grenier. Je n’ai conservé qu’un bas résille. Je suis allé le déposer, en son absence, dans le tiroir d’une commode chez la poule de luxe du quatrième. C'est bien pratique parfois d'avoir les clés des appartements de tout l'immeuble !

Je laisserai l’affaire se tasser puis avec le magot que j’ai amassé chez Jules après lui avoir fait payer chèrement son inconduite d’autrefois, je partirai. Personne ne pourra jamais soupçonner la bignole lyonnaise disgracieuse que je suis devenue de porter ou d’avoir porté ces érotiques fanfreluches, ces colifichets de luxe.

Ce sera à nouveau la belle vie. Je pourrai afficher – symboliquement bien sûr – sur ma nouvelle loge virtuelle : la concierge est dans l’escapade !

lakévio 129 dauphiné adapté

Ecrit pour le jeu de Lakévio n° 129 d'après cette consigne.

Notons que ce texte répond aussi à la consigne des Impromptus littéraires du 22 octobre 2018

et pourrait très bien servir aussi au Défi du samedi n° 533 dont la consigne est Fanfreluche !!

Posté par Joe Krapov à 21:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


10 novembre 2018

J'ENTENDS DES VOIX !

Lakévio 128 Norman Rockwell 121717782- Mon anacoluthe !

- Mon bachi-bouzouk !

- Ma bayadère de carnaval !

- Mon amiral de bateau-lavoir !

- Mon anthracite !

- Mon anthropopithèque !

- Ma bombe atomique  !

- Mon brontosaure !

- Ma bougresse de Papoue des Carpathes !

- Mon bulldozer à réaction !

- Ma calembredaine !

- Mon cigare volant !

- Ma cannibale emplumée !

- Mon cataplasme !

- Ma catachrèse !

- Mon clysopompe !

- Ma coloquinte à la graisse de hérisson ! 

- Mon concentré de moule à gaufre !

- Ma cornemuse !

- Mon coupe-jarret !

- Mon cyclone ambulant !

- Mon Cyrano à quatre pattes !

- Ma diablesse !

- Mon doryphore !

- Mon ectoplasme à roulettes !

- Mon écornifleur !

- Ma fatma de Prisunic !

- Mon forban !

- Ma grenouille !

- Mon gyroscope !

- Mon hérétique !

- Mon hydrocarbure !

- Mon logarithme !

- Mon loup-garou à la graisse de renoncule de mille tonnerres de Brest !

- Ma marmotte mal réveillée !

- Mon mérinos mal peigné !

- Mon moussaillon de malheur !

- Mon marin d’eau douce !

- Ma nyctalope !

- Mon ophicléide !

- Ma péronnelle !

- Mon phlébotome !

- Ma petite tigresse !

- Mon Polichinelle !

- Ma polygraphe à chapeau branque !

- Mon porc-épic mal embouché !

- Ma pyromane !

- Mon Ravachol !

- Mon sapajou d’amour !

- Mon simili-Martien à la graisse de cabestan !

- Mon vampire !

- Ma vieille baderne !

- Ma vieille perruche bavarde !

- Mon vivisectionniste !

- Ma Zapotèque ! 

- Mon zouave à la noix de coco ! Si tu savais comme je t’aime !

- Et moi donc !

- Quel dommage que nous n’existions pas…

-… et que nous ne soyons qu’une émanation de Norman Rockwell, médium en transe…

- …napolitaine !


Ecrit pour le Défi du samedi n° 532 d'après cette consigne : ectolasme

Posté par Joe Krapov à 12:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2018

LA VIE EST UNE JUNGLE !

 

Il 2018 11 05 le singe qui aimait les livres

- Un singe qui lit ? Pourquoi pas un Jean-Claude qui lit, pendant que tu y es ? Je n’y crois pas une minute à tes faribonoboles, Jane ! Voilà encore un beau bonobobard de bonobobo d’aujourd’hui ! De la défèque news à tous les étages ! Et qu’est-ce qu’il lirait, ton singe qui aime les livres ? Du Pierre Macaque-Orlan ? Du Romain Gorille ? Le Livre de la jungle de Kipling ? Un singe en hiver ? Ouistitikend à Zuydcotte ? Le sapajournal de Jules Renard ?Les Chimpanzés de Pascal ? Parole de Tarzan, tu lis trop l’Echo des savanes, Jane !

- Ils lisent le code de la route de Jean-Jacques Rousseau !


- Le code de la route de Jean-Jacques Rousseau ! Mais c’est la fin de tout, Jane ! C’est l’apocalysse, Carpentier !


- Tiens regarde toi-même, il y a des extraits :

Code de la jungle complet


- Grotesque ! Simiesque ! Un code de la route ! Pourquoi pas une constitution et un code civil pendant qu’on y est ?! Pourquoi pas une planète rien que pour eux ?! Partis comme ils sont tu vas voir qu’ils vont nous inventer des taxes sur le gazole et des impôts sur les gazelles ! Tiens je préfère aller bosser du dos que d’en entendre davantage !

Tarzan descendit de l’arbre, monta dans sa Jaguar qu’il avait garée le long du trottoir. Il vérifia qu’il avait bien son coutelas attaché à son pagne. Il était d’humeur à descendre du singe mais il se retint. Il fit vrombir le moteur et partit en trombe car il ne fallait pas qu’il rate la liane de 8 h 47 à la gare.


Au loin les pumas piaillaient dans ses betteraves *.


* Merci à Edgar Rice Burroughs et à Pierre Vassiliu pour les personnages.


Ecrit pour les Impromptus littéraires du 5 novembre 2018
à partir de cette consigne

Posté par Joe Krapov à 13:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 novembre 2018

Faire ses courses d'automne à Rennes le 30 octobre 2018 (1)

181030 265 001
Pour aller faire mes courses, j'ai un petit kilomètre de marche en pleine nature... en ville !

181030 265 002

181030 265 003

181030 265 004

181030 265 005

Autoportrait automnal

Posté par Joe Krapov à 11:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Faire ses courses d'automne à Rennes le 30 octobre 2018 (2)

181030 265 006

181030 265 009
Go clones !

181030 265 011

L'Iowa et les Tazunis envahissent mon supermarché !

181030 265 012

181030 265 013

Posté par Joe Krapov à 11:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Faire ses courses d'automne à Rennes le 30 octobre 2018 (4)

181030 265 022

181030 265 023

181030 265 024

181030 265 025

181030 265 026
Pas besoin de Photoshop pour forcer le trait.
Il y a une option "couleurs éclatantes", symbolisée par une tête de perroquet,
sur mon appareil photo "de poche".

Posté par Joe Krapov à 10:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 novembre 2018

INJURES AD HOC POUR INCIVILITÉS STYLÉES

Ce serait faire injure à la Modération, celle avec qui l’on boit volontiers des coups ici et là, que d’accorder trop d’importance à la recrudescence des sacs à main qui volent dans les salles de cinéma. Il n’y a pas plus d’incivilités à Villejean qu’ailleurs. Certains itinérants mémoriels parisiens bien en cour ne laissent pas de traiter, par exemple, des gens honorables  d’"illettrés", de "Gaulois réfractaires" ou les invitent à traverser la rue pour venir les chercher.

La seule plaie notable par ici est la pauvreté du vocabulaire utilisé par les jeunes générations au moment d’insulter qui de droit et qui de gauche. Comme nous sommes des citoyen.ne.s résolument positi.fs.ves nous avons inventé à l’intention de nos jeunes invectiveurs, déscolarisés ou pas, le jeu des injures ad hoc. Grâce à la petite liste de recommandations du billet suivant, chacun.e peut se constituer son dictionnaire d’insultes personnelles et surtout puiser dans le nôtre !

AEV 1819-07 Haddock rempli JK

Consigne 1819-07 du mardi 6 novembre 2018 de l'Atelier d'écriture de Villejean

Les Injures ad hoc

 

L'animateur demande d'écrire un mot qui corresponde aux critères
de la colonne de gauche du tableau suivant
(sans donner bien sûr l'exemple dont il s'est inspiré dans la colonne de droite).

On passe au mot suivant jusqu'à épuisement de la liste.
Chacun a constitué ainsi ses propres insultes Haddockiennes.

Oncle Archibald, reviens, tu nous manques ! ;-)

 

Nature du mot

Exemple d’injure du capitaine Haddock

Nom ou adjectif péjoratif

accapareur

Nom de véhicule volant

aérolithe

Nom d’un grade dans l’armée + « de ou à » + nom d’un véhicule ridicule

amiral de bateau-lavoir

Nom de personnage de théâtre

amphitryon

Nom de personne aux moeurs originales

anthropophage

Nom de genre dans une classification scientifique

anthropopithèque

Nom de tribu indienne

Apache

« Apprenti » + Nom de profession + à la noix de coco

apprenti-dictateur à la noix de coco

Nom d’objet usuel

Ascenseur

Nom de profession + « d’eau douce »

astronaute d'eau douce

Nom de peuplade éloignée

Aztèques

Nom d’animal africain

Babouin

Nom d’officier d’armée + “des Carpathes »

bachi-bouzouk des Carpathes

« Bande de » + Adjectif °+ nom désignant une catégorie d’individus

bande de jeunes effrontés

« Bande de » + nom de personne légèrement hors la loi

bande de pirates

Bande de + instruments de médecine

bande d'emplâtres

Nom d’objet décoratif

bibelot

Nom d’objet volumineux

bibendum

Nom désignant un alcoolique

boit-sans-soif

Nom d’engin destructif

bombe atomique

« Bougre de crème de » + nom d’objet médical + « à la graisse de hérisson »

bougre de crème d'emplâtre à la graisse de hérisson

« Bougre de » + n’importe quoi + « à la sauce tartare »

bougre de faux jeton à la sauce tartare

« Bougre de » + n’importe quoi + « à roulettes »

bougre d'ectoplasme à roulettes

« Bougre d’extrait de » + injure + « de » + nom géographique

bougre d'extrait de crétin des Alpes

Nom d’animal préhistorique

brontosaure

Nom de véhicule ne volant pas + « à réaction »

bulldozer à réaction

Nom d’animal marin

cachalot

Nom de danse

cake-walk

Nom de maladie

Choléra

Nom d’oiseau + « mal empaillé »

chouette mal empaillée

Nom de fleur

chrysanthème

Nom d’objet de cuisine

cloche à fromage

Nom d’instrument de musique + “de” + nom d’une fête

cornemuse

Nom de légume + diplomé

cornichon diplômé

Nom de Personnage littéraire + « à quatre pattes »

Cyrano à quatre pattes

Nom de métier + « de carnaval »

dynamiteur

Nom d’élément du décor urbain + « ambulant »

jet d'eau ambulant

Nom de sympathisant d’un parti politique

Ku Klux Klan

Nom d’un animal qui vit dans les arbres

macaque

Nom du domaine des mathématiques

logarithme

« Marchand de » + nom de matière ou de spécialité culinaire peu ragoûtante

marchand de guano

Nom de célébrité + « sans » + n’importe quoi

 

« Hologramme de » + Nom de célébrité

 

Nom de légume+ « diplômé »

Cornichon diplômé 

Posté par Joe Krapov à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Deux photos signées Jacques Deroost

Je ne sais pas pourquoi on me confie cela. Je dois avoir une tête à être immortel et à pouvoir conserver dans mon grenier des documents marqués "top secret". Ou une tête à publier sur Internet tout ce qui me tombe sous le regard !

Enfin bref ! Hier mon amie Maryvonne m'a confié deux photos prises jadis à Lézardrieux par Jacques Deroost. Ce photographe du journal Ouest-France lui avait confié un négatif complet capté là-bas et elle avait procédé au tirage de ces deux photos. Pour le grattage de tête, c'est aujourd'hui : pourquoi donc hérité-je de cela ? Parce que les gens sur les photos, jusques et y compris le fumeur de pipe à polo Brassens, je ne les connais pas !

Georges Brassens à Lézardrieux par Jacques Deroost (cadeau de Maryvonne Ehrel) 1 réduite

Georges Brassens à Lézardrieux par Jacques Deroost (cadeau de Maryvonne Ehrel) 2 réduite
Cop. Jacques Deroost

Posté par Joe Krapov à 10:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,