19 septembre 2018

De Gernelle à Rumel : randonnée ardennaise du 15 juillet 2017 (4)

Il nous reste juste deux suggestions minimes à vous faire si vous souhaitez que les campeurs aient envie de revenir dans votre aimable région.

1) Depuis la toute première fois où j’ai ouï cette chanson du « Clair de lune à Maubeuge », j’avais toujours rêvé de « faire une croisière sur la Meuse ». Je m’étais renseigné sur cette possibilité depuis mon domicile et j’avais retenu que celle-ci partait de Monthermé. Alors ce serait bien qu’à l’Office de tourisme on puisse distribuer un dépliant correct qui indiquât les heures de départ de la croisière, à savoir 10 h 30, 14 h 30 et 16 h 30 et qu’il signalât la possibilité d’effectuer ce voyage idyllique même le 14 juillet. N’engueulez pas votre employée : elle a appelé pour nous le croisiériste. C’est juste le dépliant de ce dernier qui est incomplet de ces éléments.

2) Sur bien des circuits de randonnée pédestre dont nous avions relevé et imprimé le tracé sur le site de Madame Visorando, nous avons constaté une absence de balisage que nous avons estimée fort préjudiciable à l’exercice de cette activité pourtant très bonne pour la santé. C’en fut au point que lors d’un égarement dans la forêt entre Gernelle et Rumel nous avons rencontré en ce lieu sauvage un très vieil ermite qui dit s’appeler Jean-Arthur Nicolas Raimbault et prétend s’être perdu ici en 1874. Il nous a demandé de vous avertir que tout ce qui peut s’écrire à son propos concerne forcément un autre lui-même.

A part cela, les trois musées de votre ville sont très bien, la bière locale est bonne, la carbonade flamande de l’auberge belge de la rue du Moulin mérite bien plus que trois étoiles et nous, nous sommes repartis ravis de savoir désormais pourquoi Rimbaud avait quitté Charleville !

Dommage que le camping soit complet pendant le Festival de la Marionnette parce que, malgré tout le mal que j’ai pu en dire ci-dessus, j’y serais bien revenu ! Le moins que je puisse dire pour finir, c’est que votre ville est très inspirante !

Recevez, Monsieur le maire, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

170715 265 005

170715 Nikon B 002

170715 Nikon B 003

170715 Nikon B 005

170715 265 004

Posté par Joe Krapov à 12:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18 septembre 2018

A la braderie Saint-Martin le 16 septembre 2018 (1)

La braderie Saint-Martin, le plus grand vide-grenier rennais, n'occupe plus désormais qu'une seule rive du canal d'Ille-et-Rance. Mais toute la partie qui remonte vers le cimetière du Nord est désormais envahie par ceux de mes contemporains qui se débarrassent... de ma jeunesse et de ma culture ! ;-)

180916 265 043

180916 265 005

180916 265 023

180916 265 027

180916 265 028
On est si "vintage" que ça ?

Posté par Joe Krapov à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

A la braderie Saint-Martin à Rennes le 16 septembre 2018 (2)

180916 265 050

180916 265 006

180916 265 009

180916 265 035

Pourquoi dit-on "mannequin" ?

On devrait dire "womannequin", non ?

Posté par Joe Krapov à 10:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

A la braderie Saint-Martin à Rennes le 16 septembre 2018 (4)

180916 265 030
- Achetez ! Achetez mes choses mortes !

180916 265 022

Ah bon ? T'as arrêté le foot ? Ben moi je me suis remis au golf !

180916 265 025

180916 265 026

Un petit côté Chirac et maman ?

180916 265 029

Si tu es poli, prix d'ami.
Si t'es pas sympa, tu t'en vas !

Posté par Joe Krapov à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

A la braderie Saint-Martin le 16 septembre 2018 (4)

180916 265 013
Souvenirs de doigts pleins d'encre,
De jeux de billes sous les tilleuls
Et de récitations apprises par coeur

180916 265 007
Retirez les cochonneries qui sont sur cette table !
J'achète la nappe ! Je me suis remis au jeu d'échecs !

180916 265 008

Voilà qu'on brade aussi la robe d'Isaure Chassériau et la grande soeur de Lucien Rose !

180916 265 011

- Qu'est-ce qu'on mange ce midi ?
- J'ai ramené du dinosaure !
- Miam miam !

180916 265 012

Il ya des gens pour qui les livres sont sacrés.

180916 265 015

Accroche-toi à l'échelle, je retire le pinceau !

180916 265 018
Avec cet objet-là, on peut encadrer tout le monde !

Posté par Joe Krapov à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 septembre 2018

ÉDÉNIQUE, TA MÈRE ?

Lakévio 121 121199330 Eliane Marque - Eve

Bien sûr, bien sûr qu’elle est trognonne ! Trop mignonne à croquer, Eve, la fille en rouge !

Elle a des rotondités partout où il semble qu’il en faille, la peau satinée, brillante même quand le soleil de notre paradis terrestre vient la mettre en lumière tous les jours que Dieu fait.

Mais sa manie de vouloir tout connaître alors que je ne suis pas un puits de science, que je n’ai aucune connaissance en botanique, en métaphysique, en érotique…

Et puis cette volonté de toujours porter des vêtements par-dessus sa peau… C’est pour être jolie, dit-elle.

L’autre jour elle m’a tricoté un slip en peau de tigre et m’a réclamé un boa.

Je sens que ça va mal finir, tout ça. Je suis même certain qu’elle va vouloir qu’on fasse des enfants, qu’ils aillent à l’école, qu’ils aient une bonne situation, qu’on achète un camping-car, qu’on signe une convention obsèques…

Ce sera fini de rire à se fendre les côtes. Terminée la belle vie où tout allait cahin-caha.

O Eve, Eve ! Mon rêve sans air ! Je sens que j’étouffe déjà !

Pourquoi es-tu venue dans ma vie ?

Pourquoi les pépins sont-ils toujours pour ma pomme ?

O Dieu, l’étrange peine !


Ecrit pour le jeu n° 121 de Lakévio d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 22:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

Mademoiselle de Joncquières d'Emmanuel Mouret

Cinéma pour les Krapov ce dimanche après-midi. J'ai bien pris soin de ne rien lire et de ne rien écouter auparvantà propos de ce nouveau film d'Emmanuel Mouret. Ce cinéaste-acteur marseillais me fait mourir de rire et d'attendrissement avec ses comédies littéraires dans la lignée d'Eric Rohmer (Changement d'adresse, L'Art d'aimer, Fais-moi plaisir, Caprice, etc.). Ici il s'attaque à un épisode de Jacques le fataliste de Diderot. Un film en costume, donc, magnifiquement joué et accompagné de musiques de Vivaldi. Un régal. 

Posté par Joe Krapov à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2018

PANGLOSS ET PANGRAMME SONT DANS UN BATEAU

DDS 524 121235161

Tandis que le docteur Pangloss rame le docteur Pangramme glousse :

- Regardez, Pangloss ! Joyeux, ivre, fatigué, le nez qui pique, le Clown Hary skie dans l’ombre du Karaboudjan ! Le vif zéphyr jubile sur les kumquats du clown gracieux ! C’est d’un drolatique !

- Bâchez la queue du wagon-taxi avec les pyjamas du fakir ! » ordonne Allan sur le pont du cargo.

- Il n’y a plus de whisky ? » s’enquiert le capitaine Haddock.


- Voyez le brick géant que j'examine près du wharf ! lance Tintin à Tournesol

- Ton pauvre zébu ankylosé choque deux fois mon wagon jaune sans que ça me fasse aucun effet ! dit Dupond à Dupont dans la cabine exiguë où ils étudient le kama-soutra.

- Je dirai même plus, répond Dupont à Dupond. Dans un wagon bleu, tout en mangeant cinq kiwis frais, vous jouez du xylophone dans l’oreille d’un sourd, mon ami !

- Il n’y a plus de whisky ? » s’enquiert le capitaine Haddock.


- Monsieur Jack, vous dactylographiez bien mieux que votre ami Wolf ! » entend-on loin au-dessus dans la fusée rouge et blanche d’Objectif Lune

- Votre chant, Madame Castafiore, c’est la voix ambiguë d'un cœur qui, au zéphyr, préfère les jattes de kiwis ! » fayote gentiment le général Alcazar en baisant la main de la cantatrice.

DDS 524 112085790- Hé, Gwendal et Xavier, vous qui jouez beaucoup au Molkky : "feu" !

- Il n’y a plus de whisky ? » s’enquiert le capitaine Haddock.


- Voyez ce koala fou qui mange des journaux et des photos dans un bungalow ! se moque Miss Map en voyant l’oncle Walrus continuer ses recherches à propos du Juxbaron.

- Il n’y a vraiment plus de ce bon vieux whisky ? » s’enquiert le capitaine Haddock.

- Non, capitaine ! Nous avons porté le dernier flacon au juge blond qui fume !

Ecrit pour le Défi du samedi n° 524 à partir de cette consigne :

whisky

 

 

Posté par Joe Krapov à 09:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 septembre 2018

Les dévédés qu'on a aimés en septembre 2018 : Les Chaises musicales de Marie Belhomme



On a aimé cette comédie romantique "légère, optimiste, humaniste..."
d'abord parce qu'on aime Isabelle Carré
et puis aussi, parce que l'action se déroule à Rennes et dans ses alentours !

Rigolo comme tout de voir la clinique de la Sagesse présentée comme le C.H.U. Pontchaillou et de se retrouver rue Vasselot pour figurer la rue Le Bastard !

Un film vraiment sympathique, avec une belle musqiue d'Alexis HK et une référence à Anne Sylvestre : 

Posté par Joe Krapov à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Chansons glanées à la Ballade avec Brassens du 7 au 9 septembre 2018 (4)



Les Modestes ont du mérite à le rester (comme dit le programme) car tout est excellent chez eux !
C'était le samedi soir au Quai 13. Eux ont joué sans sono et sans éclairage, ce qui explique la piètre qualité des photos du diaporama.

A leur répertoire figurent des chansons moins connues de Brassens, ce qui fut l'occasion pour moi de découvertes et... d'envie de les mettre dans ma guitare. Celle-ci particulièrement m'a beaucoup plu !

Voici la liste des morceaux interprétés après leur entr'acte

Montélimar
Tonton Nestor
Les Patriotes
La Ronde des jurons
La Femme d'Hector
Le mécréant
La Jeanne
Ce n'est pas tout d'être mon père
Les Amoureux des bancs publics
Je suis un voyou
Ls Copains d'abord