16 septembre 2018

ÉDÉNIQUE, TA MÈRE ?

Lakévio 121 121199330 Eliane Marque - Eve

Bien sûr, bien sûr qu’elle est trognonne ! Trop mignonne à croquer, Eve, la fille en rouge !

Elle a des rotondités partout où il semble qu’il en faille, la peau satinée, brillante même quand le soleil de notre paradis terrestre vient la mettre en lumière tous les jours que Dieu fait.

Mais sa manie de vouloir tout connaître alors que je ne suis pas un puits de science, que je n’ai aucune connaissance en botanique, en métaphysique, en érotique…

Et puis cette volonté de toujours porter des vêtements par-dessus sa peau… C’est pour être jolie, dit-elle.

L’autre jour elle m’a tricoté un slip en peau de tigre et m’a réclamé un boa.

Je sens que ça va mal finir, tout ça. Je suis même certain qu’elle va vouloir qu’on fasse des enfants, qu’ils aillent à l’école, qu’ils aient une bonne situation, qu’on achète un camping-car, qu’on signe une convention obsèques…

Ce sera fini de rire à se fendre les côtes. Terminée la belle vie où tout allait cahin-caha.

O Eve, Eve ! Mon rêve sans air ! Je sens que j’étouffe déjà !

Pourquoi es-tu venue dans ma vie ?

Pourquoi les pépins sont-ils toujours pour ma pomme ?

O Dieu, l’étrange peine !


Ecrit pour le jeu n° 121 de Lakévio d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 22:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,


Mademoiselle de Joncquières d'Emmanuel Mouret

Cinéma pour les Krapov ce dimanche après-midi. J'ai bien pris soin de ne rien lire et de ne rien écouter auparvantà propos de ce nouveau film d'Emmanuel Mouret. Ce cinéaste-acteur marseillais me fait mourir de rire et d'attendrissement avec ses comédies littéraires dans la lignée d'Eric Rohmer (Changement d'adresse, L'Art d'aimer, Fais-moi plaisir, Caprice, etc.). Ici il s'attaque à un épisode de Jacques le fataliste de Diderot. Un film en costume, donc, magnifiquement joué et accompagné de musiques de Vivaldi. Un régal. 

Posté par Joe Krapov à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,