Il manque à cet hiver une touche de blanc !
De sa lanière de vieux cuir le froid nous cingle
Comme jamais. Or pas de givre ni de neige !

Il manque à cet hiver la bonté de Noël !
Sur ses chevaux fringants le vent en cavalcade
Se frite avec nos gants, nos manteaux, nos bonnets.

Il manque à cet hiver une échelle de verre,
De grands scintillements de glace dans le ciel,
Un traîneau arrêté sur le bord du chemin.

Il manque à cet hiver l’humilité tranquille
Du village endormi sous un manteau de neige.
Tout est rude au contraire et le soleil nous glace.

Il manque à cet hiver toutes les traditions !
Le réchauffement climatique, parlons-en !
On est oxymores de rire ! Ô engelures !

C’est anaphore de café ! Vite ! Un, très fort !

180228_265_015


Ecrit pour Treize à la douzaine à partir de cette consigne : 

Insérer dans un texte les treize mots suivants :

1 cavalcade
2 touche
3 hiver
4 lanière
5 sempiternel
6 écorce
7 échelle
8 frite
9 anaphore
10 chêne
11 passoire
12 verre

et le treizième pour le thème : blanc