02 février 2018

PALAIS-PROMONTOIRE (1)

170731 265 008

Notre brick, amarré aux dorures de l’Aube,
Au large dans la baie, frissonnera ce soir
Lorsque s’allumeront les feux de la villa.

Elle et ses dépendances forment un promontoire
Plus étendu encore que le Péloponnèse,
L’Epire, l’Arabie ou l’île du Japon.

170731 265 014

Posté par Joe Krapov à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


PALAIS-PROMONTOIRE (2)

170731 265 016

Le cortège incessant des pèlerins modernes
Eclaire ce grand temple aux fonctions polymorphes :
Des remparts pour défendre en théorie les côtes,
Des dunes incrustées de fleurs à bacchanales.

Les grands canaux ombreux d’une louche Venise
Ont des quais où l’on vend, comme hier à Carthage,
Des esclaves plus gris que des bords de Tamise.

Ici sont des Etna aux éruptions mollies,
Des glaciers crevassés d’où sortent des lys jaunes.

Menant jusqu’au lavoir, au pied des peupliers,
Un cortège de fleurs de cristal et d’hiver,
Dans des parcs singuliers, des talus impudents,
Penche des têtes rouges : érables du Japon.

170731 265 017

Posté par Joe Krapov à 12:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

PALAIS-PROMONTOIRE (3)

170731 Nikon 019
Au pied du grand hôtel à l’entrée en rotonde
C’est foire à Scarborough, c’est le Royal plazza,
C’est Brooklyn, l’Italie, c’est le Scenic railway,
L’Amérique et l’Asie jointes sur la terrasse.

Les fenêtres s’allument. Tout devient colossal.
La riche et noble clientèle au soir tombant
Est emportée par la brise des Fêtes-Dieu.

170731 265 010

Posté par Joe Krapov à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

PALAIS-PROMONTOIRE (4)

170731 Nikon 027

Du brick nous l’entendons, la fête de Gatsby.
C’est tout un art d’âge du jazz, de ritournelles
Et dans le petit jour la façade vernie
Du palais-promontoire où il cherche Daisy
Sera illuminée d’étranges tarentelles

Mais la diva toujours sera inaccessible
Et notre brick s’en ira vers d’autres ailleurs.

Sur le sommet des arts alors tout s’éteindra
Puis verdira pour n’être plus qu’un point d’hier.

170731 265 001


Ce poème a été composé d’après «Promontoire» in « Les Illuminations » d’Arthur Rimbaud.

On peut voir le manuscrit autographe ci-dessous et ici.

On peut lire une étude très intéressante là.
On découvre dans celle-ci que le Grand hôtel de "Scarbro" a été bâti sur le thème du temps. Je trouve très drôle qu'il en soit de même du phare de Gatteville. Madame Wikipe nous dit : "
Le phare comporte autant de marches que de jours dans l'année, autant de fenêtres que de semaines et autant de niveaux (représentés par le nombre de fenêtres en façade que de mois".

Rimbaud autographe promontoire vu du mont

Posté par Joe Krapov à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,