Le groupe est descendu, le service de la cafétéria s’est arrêté, le public s’est tu et on a été aux anges pendant plus d’une heure : guitare, mandoline, violoncelle, accordéon, polyphonie des voix féminines, chansons gaies et tristes, belles toujours, voyage dans toute l’Europe et même dans le monde entier, Mexique, Russie, Finlande, Grèce… J’ai réentendu les tubes du groupe : Arum dem fayer, Rengin laulu, Ahuz Mame, la tarentelle…

Tous les quarts d’heure, entre deux chansons j’ai interrompu l’enregistrement pour le relancer aussitôt : le Nikon D 3330 ne fait pas de vidéos de plus de vingt minutes. Cinq vidéos, le concert complet, des photos prises aux premières loges, une bonne acoustique, un public attentif. Que veut le peuple ? Des cerises sur le gâteau ? Il y en a ! Les vidéos ont été déposées dès la fin du concert sur l’ordi d’une choriste, Marina B. a récupéré la liste des chansons, Jean-Baptiste va m’envoyer les paroles de celles qui m’intéressent et l’enregistrement effectué avec le dictaphone est tout à fait correct : il tourne en boucle depuis hier soir !

Et vous savez quoi ? Incroyable mais vrai : on a laissé Joe Krapov ressortir de l’hôpital psychiatrique !

C’est Noël avant l’heure !



171217 265 022

171217 265 033

171217 265 044

Toutes les photos que j'ai prises lors de ce concert sont visibles ici pendant un certain temps