26 novembre 2017

CONFUSION MENTALE

IL 171120 obelisque-egyptien

J’étais peinard dans le grenier en train de séparer le bon grain de l’ivresse, de faire du ménage pour la prochaine braderie quand je suis tombé sur la reproduction assez volumineuse de ce monument égyptien qui trône sur une place de Paris. J’ai du mal à trouver mes mots. C’est ça, oui, merci, l’obélisque !

Il me venait de mon grand-père, qui le tenait de son grand-père qui l’avait obtenu de Bernard Lavilliers. Ou de Line Renaud, je ne sais plus. Ou de Chanson plus Bifluorée.

Devait-on garder ça et si oui pour quelle utilité ? Un cure-dents géant ? Un symbole de concorde entre les peuples ?

C’est à ce moment que Germaine est rentrée, de retour de sa crise de noctambulisme, allumée comme un sapin de Noël en manque de boules et de guirlandes.

- Quand tu auras fini de vider le grenier, tu descendras à la cave ? qu’elle m’a demandé d’une voix suave, sans doute pour rimer avec cave, qu’elle me prend toujours pour un.

C’est là que j’ai trouvé une utilité au menhir égyptien.

- Je ne suis pas ton odalisque ! ai-je crié en la frappant à coup d’obélisque.

Ce en quoi j’étais en pleine confusion mentale : une odalisque n’est pas une esclave sexuelle mais la femme de chambre vierge des esclaves sexuelles !

Là où je me trompais aussi c’est qu’il a bien fallu que j’y descende à la cave. Pour enterrer une momie, y’a pas mieux comme endroit. Enfin, une mummy . Refroidie. Glaçante puis glacée.

J’ai mis l’obélisque avec. L’arme de l’ice-cream.

Ca sera toujours ça de moins à proposer à la vente le jour du vide-grenier !

 

Cet hommage-emprunt à Vegas-sur-Sarthe
a été écrit pour les Impromptus littéraires du 20 novembre 2017
d'après cette consigne : vide-grenier.

P.S. On notera que l'auteur s'est imposé comme surconsigne de respecter celle du Défi du samedi : "obélisque" et "odalisque", de même qu'il s'est ajouté "vide-grenier" pour son texte du Défi ! On ne pouvait faire plus efficace en matière de confusion mentale ! 

Posté par Joe Krapov à 09:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,