Je recueille ici en trois billets les photos des souches évoquées ci-dessus. Vous pourrez vous livrer à vos exercices de paréidolie habituels : la nature est un temple ou de vivants piliers... se sont quelque peu transformés en formes ou visages d'animaux !

Je leur adjoins un "texte d'atelier d'écriture" éclaté sous forme de "légendes collées façon surréaliste".


EXTIRPATION D’EXTASES.

170713 Nikon 022

 L’extase du cambrioleur c’est quand sa dextérité lui permet de dérober un César sans se faire gauler.

170713 Nikon 025

L’extase de la groupie c’est quand elle assiste au concert backstage.  

170713 Nikon 026

L’extase du gars qui se fait balader par son chien c’est quand le véto lui annonce que son fox-terrier a la grippe et qu’il doit rester au chaud à la maison (Désolé, cher oncle, ça ne marche pas avec les Jack Russell !).

170713 Nikon 028

L’extase du mélophobe c’est quand le fox-trot s’arrête. 

170713 Nikon 029 

L’extase du jusqu’au-boutiste c’est quand il en arrive aux dernières extrémités.