27 juin 2017

L'Ensemble Musical des Cheminots Rennais au kiosque du Thabor le dimanche 24 juillet 2017 (1)

Je ne sais pas si vous avez remarqué ou pas mais ce blog, en ce moment, c'est un peu "La Ballade des gens heureux" de Gérard Lenorman. Croisons les doigts pour qué ça doure ! Je ne sais pas si ça a un intérêt ou pas mais c'est comme ça : ici on préfère la vie à la mort, la joie à la tristesse, la bière et les moules-frites à l'huile de foie de morue fût-elle bio ! Et comme "qui se ressemble s'assemble", j'ai emmené ce dimanche après-midi l'épanouie de service, Mme Marina B., aux dimanches du Thabor dont le programme, dans le même ton, disait ceci :

"L'Ensemble Musical des Cheminots Rennais est très heureux de se produire au kiosque du Thabor avec les prestations de leur [son ?] orchestre d'harmonie, de l'ensemble d'accordéons et la Band' des rails. Ces orchestres, chacun dans sa spécificité, proposent de la musique conviviale et festive, issue d'arrangements de pièces françaises ou étrangères : musique de film, variété, traditionnelle, musique du monde."
 

170625 265 017

170625 265 021

... des tas de bracelets autour des poignets...

170625 265 025

170625 265 026

170625 265 029

 


L'Ensemble Musical des Cheminots Rennais au kiosque du Thabor le dimanche 24 juillet 2017 (2)

170625 Nikon 001
Ce qui me plaît, dans les concerts, c'est de pouvoir traîner dans les... coulisses !

(C'est marrant, ce jeu de mots ne marche pas avec "backstage" !
Il faudrait alors traduire par "J'adore traîner mes baskets backstage" ? )

170625 Nikon 002
"Les enfants s'ennuient le dimanche" chantait Charles Trénet. 

170625 Nikon 007
Comment ? Vous avez déjà "Hello Good Bâille" dans votre programme ? ;-)

170625 Nikon 010
Elle voulait jouer de l'hélicon ? Pon Pon Pon Pon ?

170625 Nikon 005
Ces photos donnent envie de réentendre cela :

L'Ensemble Musical des Cheminots Rennais au kiosque du Thabor le dimanche 24 juillet 2017 (3)

170625 Nikon 017

170625 Nikon 023

170625 Nikon 027

170625 Nikon 035

Le répertoire follement gai de la Band' des Rails s'est enrichi de "Galette saucisse je t'aime" et d'une chanson "beauf" à souhait qui dit quelque chose comme "J'ai pas d'beau-père, j'ai pas d'belle-mère, J' suis bien heureux d'être célibataire. Si quelquefois j'veux m'faire du bien j'emprunte la femme de mon voisin ! ". Et les dames de la troupe reprennent avec un couplet du même tonneau : "Si j'ai envie qu'on me lutine je prends le mari d'ma voisine !

A des gens qui osent s'habiller en rose et rendre ainsi hommage à Isaure Chassériau, je pardonne tout !

170625 Nikon 051
M'enfin, Gaston ? Où c'est qu't'es allé te traîner ?
Ta chemisette est pleine de poussière !