Depuis que j’ai quitté ce travail de gardien d’animalerie de l’Université de Rennes 3 – en fait, on m’a viré ! – j’exerce quelquefois le métier d’enseignant-chercheur en musicologie marginale à domicile. Un genre de télétravail sauf que ça n’est pas la télé que je regarde mais l’écran de mon ordi et des vidéos sur Youtube.

Ma recherche d’hier portait sur « La présence de « Rengin Laulu » sur la toile ».

Qui est donc, qu’est-ce que c’est donc que ce Rengin Laulu, Professeur Krapov ?

Eh bien c’est un valet de ferme finlandais,ou plutôt c’est l’histoire, racontée en chanson, d’un valet de ferme finlandais qui a beaucoup de travail mais qui ne se plaint pas. Ces informations m’ont été transmises, à moi ainsi qu’au nombreux public venu assister au concert de « Voix nomades » au festival « Y’ a d’la voix » à Iffendic, le dimanche 14 mai 2017, par M. Jean-Baptiste Farraigue, le dirigeant de cette chorale féminine diablement enthousiasmante.

Voici, interprétée par lui et elles, une version ancienne de cette chanson :

Je l’ai donc réentendue avec un plaisir redoublé et je me suis mis en tête de la mettre dans ma guitare. Pour la musique, pas de souci, je déchiffre à l’oreille et retrouve assez facilement les accords à utiliser. Après vient la question des paroles. Et là, comme dit le proverbe finlandais : «Macache pas bézef rikikki».  J’ai trouvé un petit recueil en pdf de dix chansons folkloriques où ce titre figure mais il doit s’agit d’une version homonyme car la musique n’est pas la même du tout. Si ça intéresse quelqu’un(e), c’est ici.

- Abrégeons !" dit le directeur de thèse.

- On peut entendre « Rengin laulu » dans deux versions audio sur Internet : au sein du CD bien dénommé «Finlande: ivresse de la nature, vertige de la toile» sur Deezer par Kaisa Kujanpäa ; au sein du CD « 20 succès » de Taïka et Jukka Kuoppamaki.

http://www.deezer.com/search/rengin%20laulu

On trouve aussi ces deux titres sur un site russe intéressant : on peut y télécharger le fichier mp3 des chansons ! Exemple avec l’album complet de Taïka et Jukka, un antidote très « Verchurénien »à la post-électorale déprime ambiante :

http://wheremuz.ru/album_all/20-suosikkia-sade-on-mun-kyyneleeni-7250822

- Mais encore ? demande le directeur de thèse.

- Eh bien il y a une fausse piste vraiment réjouissante ! Dans les résultats de recherche de Google on mentionne une interprétation de cette chanson par «Laïka and the cosmonauts». C'est une erreur : ce groupe de rock finlandais n’a jamais enregistré ce titre folklorique. Par contre, quelle claque ! On se retrouve, à visionner ses nombreuses prestations, dans un film d'Aki Kaurismaki, non loin des Leningrad cow-boys en concert avec les Chœurs de l’armée rouge ! Des preuves ? En voici, en voilà, à la pelle :



 



- Et donc, si on revient aux paroles de la chanson « Rengin Laulu » ?

- Eh bien voilà comment je m’en suis sorti, Monsieur le directeur. Dans la liste des titres de Laïka and the cosmonauts, il y a « Rikki on the loose ».

- Oui ?

- Alors je me suis dit que le valet de ferme pouvait très bien s’appeler comme ça. En français, ça ferait Rikki la loose. Tant qu’à faire, j’ai utilisé le thème du Défi du samedi de cette semaine, "A la va comme je te pousse" et j’ai écrit, par-dessus l’air finlandais, l’histoire d’un valet de ferme qui travaille beaucoup mais qui ne se plaint pas.

- Très bien, Joe Krapov ! On pourra l’entendre ?

- Euh... Non, pas vraiment. Parfois j’ai honte de ce que j’écris et là c’est le cas. Une vraie krapoverie !

- Faites donc voir, s’il vous plaît, si on ne peut pas entendre !