12 mars 2017

Un concert marathon à Rennes le 10 mars 2017 (4)

170310 265 094

170310 265 095

170310 265 096

170310 265 099

Harpes celtiques : l'élégance jusqu'au bout des ongles.

Posté par Joe Krapov à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 mars 2017

UNE SOIREE AU HAVANA CLUB

La lambada, pour danser ça, 
Il faut porter un panama
Et un costume en alpaga

Pas besoin de savoir lire le cyrillique ;
Pas besoin de cacher son look de bonobo.
On se trémousse juste au son de la musique
En compagnie d’une bimbo.

DDS 445 Roudoudou 7,5 x 10 - attention l'encre tache

« Roudoudou », « Riquiqui », si tu n’as que cela
Dans ta bibliothèque, tu peux danser quand même.
Elle n’est pas difficile cette contorsion-là :
L’individu lambda danse la lambada.

« Au jeu du mistigri, faut tirer la plus belle
Des cartes ! » disait René.
La lambada se danse avec des jouvencelles
Qui ont des ananas en guise de roploplos
Et des éconocroques assez bien rebondies
Qu’on appelle fessier. Elles cachent cela
Avec un peu de peine comme un petit pactole
Dans un peu de tissu qu’on nomme bikini.

DDS 445 lambada


D’où nous vient la lambada ?

Bien sûr, pas du Sahara !
Du Kamtchatka ? De Tbilissi ?
Du Togo ? Ou de l’Iowa ?
Des Bahamas ? De Virginie ?
Madagascar ? Pleumeur-Bodou ?

Sur les bords du Mississippi la danse-t-on ?
Sur la neige du Canada se secoue-ton
Sur son rythme si répandu (quel matraquage !) ?
Rimbaud la dansait-il déjà
Sur les dance-floors d’Abyssinie ?

On sort de la piste hébété,
Ensorcelé par Barbara,
Son mascara, ses mascarades,
Ses manières de bonne camarade,
De reine du bal de l’ambassade
Qui vous enivre d’embrassades.

Un petit coup de ratafia
Pimenté de pili-pili
Et la danseuse vous embarque
Pour une nuit dans l’infini
Et plus si pas d’inimitié
(Visite de son intimité,
Chute de la timidité,
Ecart de la frigidité,
Interdiction d’être inhibé
Car elle va tout exhiber…
Bref, une invite au radada !)

***

Au petit matin, raplapla,
Vous vous réveillez seul au lit,
Ronchonchon sur le polochon,
Le cabochon endolori.

La Mata-Hari est partie
Emportant vos liquidités
Vers le pays d’Iphigénie :
Aulide ou Tauride en bolide
Car vous ne trouvez plus non plus
Les clés de la Lamborghini !

Comment ? Cet été, vous dansiez ?
Eh bien, déchantez, maintenant !

***

La lambada, on n’aime pas ça !
Nous on préfère la java !

Ecrit pour le Défi du samedi n° 445 à partir de cette consigne

Posté par Joe Krapov à 16:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

La politique s'invite au carnaval de Granville (Manche) le 26 février 2017 (2)

170226 Nikon A 092

Ils font la pluie et le beau temps et nous...
on fait la fête tout le temps !

170226 Nikon A 094

170226 Nikon A 095

170226 Nikon A 096

170226 Nikon A 098

Posté par Joe Krapov à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La politique s'invite au carnaval de Granville (Manche) le 26 février 2017 (3)

170226 Nikon A 124

170226 Nikon A 132

170226 Nikon A 156

170226 Nikon A 183

170226 Nikon A 184

170226 Nikon A 189

Ce qu'il montre du doigt :

"Votez François Keupon président !

Moi président,

- emplois fictifs pour tous
- salaire minimum à 7500 € net pour tous
- et surtout sexe, alcool, drogue pour tous et sans modération.

Votez François Keupon président !"

Posté par Joe Krapov à 10:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


La politique s'invite au carnaval de Granville (Manche) le 26 février 2017 (4)

170226 Nikon A 185

170226 Nikon A 186

170226 Nikon A 190

170226 Nikon A 195

170226 Nikon A 273

Ce qu'on peut lire sur la photo au format original :

"François Fillon 0+
Losing team Les Républicains
Revue des deux mondes
Assemblée nationale
La force d'un leader"

"Marie Fillon
avaocate à la Cour d'Ecole"

"Pénélope Fillon
Assistante parlementaire
Confitures de fraises
Bonne Maman c'est toi que j'aime tant"

170226 Nikon A 275

Posté par Joe Krapov à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 mars 2017

"Cabaret rive gauche de la Vilaine" par le Topel théâtre à Rennes le 7 mars 2017 (1)

Mardi soir j'ai séché l'atelier d'écriture de Villejean pour aller réentendre les trois comédiens du Topel théâtre à la Maison Héloïse. Ce "Cabaret rive gauche de la Vilaine" reprend des extraits de spectacles antérieurs. On y entend des chansons de Boby Lapointe et Georges Brassens et des textes de Bernard Dimey et Jean-Pierre Verheggen. Tout cela est excellement interprété et c'est vraiment un régal pour moi de réentendre les textes de Bernard Dimey. Dans une vie antérieure j'en ai appris certains par coeur et j'ai bâti, avec des comparses divers, à Sablé et à Rennes, des soirées de lecture et chant de ces oeuvres admirables et sulfureuses. Je publie ce jour ici huit photos du spectacle, le poème "Les enfants de Louxor" et des vidéos pour vous faire approfondir la découverte de ces artistes.

170307 265 002

170307 265 005


Quand je sens, certains soirs, ma vie qui s'effiloche
Et qu'un vol de vautours s'agite autour de moi,
Pour garder mon sang froid, je tâte dans ma poche
Un caillou ramassé dans la Vallée des Rois.
Si je mourrais demain, j'aurais dans la mémoire
L'impeccable dessin d'un sarcophage d'or
Et pour m'accompagner au long des rives noires
Le sourire éclatant des enfants de Louxor.

À l'intérieur de soi, je sais qu'il faut descendre
À pas lents, dans le noir et sans lâcher le fil,
Calme et silencieux, sans chercher à comprendre,
Au rythme des bateaux qui glissent sur le Nil,
C'est vrai, la vie n'est rien, le songe est trop rapide,
On s'aime, on se déchire, on se montre les dents,
J'aurais aimé pourtant bâtir ma Pyramide
Et que tous mes amis puissent dormir dedans.

Combien de papyrus enroulés dans ma tête
Ne verront pas le jour... ou seront oubliés
Aussi vite que moi?... Ma légende s'apprête,
Je suis comme un désert qu'on aurait mal fouillé.
Si je mourais demain, je n'aurais plus la crainte
Ni du bec du vautour ni de l'oeil du cobra.
Ils ont régné sur tant de dynasties éteintes...
Et le temps, comme un fleuve, à la force des bras...

Les enfants de Louxor ont quatre millénaires,
Ils dansent sur les murs et toujours de profil,
Mais savent sans effort se dégager des pierres
À l'heure où le soleil se couche sur le Nil.
Je pense m'en aller sans que nul ne remarque
Ni le bien ni le mal que l'on dira de moi
Mais je déposerai tout au fond de ma barque
Le caillou ramassé dans la Vallée des Rois.

Posté par Joe Krapov à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

"Cabaret rive gauche de la Vilaine" par le Topel théâtre à Rennes le 7 mars 2017 (2)

170307 265 010

170307 265 019

Ce soir je vais partir visiter les nuages...

Une autre séquence très réussie, le bestiaire d'autre part dont voici un extrait cacophonique (Le flamant rose) par Serge Saint-Eve : 

Et le spectacle au Festival Dimey : 


Festival Dimey Topel Théâtre (PartI) par jhm-videos

Posté par Joe Krapov à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

"Cabaret rive gauche de la Vilaine" par le Topel théâtre à Rennes le 7 mars 2017 (3)

170307 265 022

170307 265 026
Le site web du Topel théâtre est ici.

Au cours de cette soirée, on a pu chanter le refrain de cette chanson de Boby Lapointe que j'avais un peu oubliée mais que je vais sans doute mettre dans ma guitare. 

Posté par Joe Krapov à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,