On ne s'en sortira jamais !

On ne s'en sortira jamais de la chanson de Souchon, "Foule sentimentale" : "Oh la la ! On nous fait croire /Que le bonheur c'est d'avoir".

Et pourtant, je résiste ! Je n'achète plus de livres, de disques, de dévédés, de revues... Mieux, je numérise des vieux papiers et je fais du tri dans mes bouquins et mes vinyles pour m'en débarrasser et faire de la place.

Mais  on ne s'en sortira jamais !

On ne s'en sortira jamais du tonneau des Danaïdes. Pendant ce temps-là Marina Bourgeoizovna fait la même chose chez ses parents. Chez ces Bretons typiques, l'accumulation est un rien ancestrale : leur âge, allez savoir pourquoi, est plus élevé que le nôtre, la maison est plus grande et le principe, de longue date,  est que "On garde ça, on ne sait jamais, ça peut toujours servir !"

Et donc ce qui devait arriver pour qu'on ne s'en sorte jamais arrive. De son dernier voyage elle nous a ramené deux années presque complètes du journal "Lisette" qu'elle lisait quand elle était gamine ! Et qui c'est l'idiot, qui a entrepris d'en scanner les couvertures, les jeux et autres publicités surannées avant que le lot ne s'envole pour quelques euros dans une braderie en septembre ? Ben oui, vous avez deviné, c'est Joe Krapov !

Je l'avais pourtant bien dit : "Pas de ça, Lisette !"

Ci-dessous, un choix des couvertures de l'année 1969.

Lisette 69 11

Annie aime les sucettes ?

Lisette 69 15
L'Odile de Ricet Barrier ?

Lisette 69 18

 Line et Lahn à Ploumanac'h ?

Lisette 69 21