05 octobre 2016

Le Village d'Alfonse à Rennes le 2 octobre 2016 (4)

161002 Nikon 076

161002 Nikon 077
C'est mon ancien voisin du dessus, Monsieur Sebarjo, qui m'a signalé l'existence de cette façade "Rennes-en-délirante". Mais ce n'est pas lui qui est l'auteur de cette sirène sexofauniste, euh, pardon, saxophoniste !

La chanson du jour

Quand les sirènes ont des voix masculines, je ne déteste pas non plus. J'adore toujours autant ce groupe, cette chanson et cet album que j'ai numérisé hier matin. Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs : il est disponible sur Youtube. 



La couverture de l'album est de Roger Dean.


04 octobre 2016

TOUT CA, C'EST PEANUTS. 7, Dormir ou ronfler (1)

Dans la bulle de la bande dessinée, en général, il y a un « Z » pour signifier que le personnage en écrase. Il dort. Il roupille. Il pionce. Il est dans les bras de Morphée.

Peanuts 7 dormir 1 vaches1

Pour bien signifier le silence et la tranquillité de l’action le phylactère n’est pas relié à la tête du personnage par la petite queue habituelle mais par deux ou trois cercles qui vont en diminuant de taille jusqu’au dormeur. Celui qui ajoutera « du val » aura un gage !

Peanuts 7 2 il_570xN

Ronfler plutôt que dormir se représente par une scie engagée dans une bûche de bois. Les lettres « RON RON RON » sont encore plus explicites. Le distinguo entre les deux est cependant assez faible. D’ailleurs, tout dormeur, du val ou pas, sait-il s’il ronfle ? Non, puisqu’il dort ! Que je sache, Rimbaud n’a pas écrit « Le ronfleur du val » ?

Peanuts 7 Gailuron2es_22082008_094057

 

Posté par Joe Krapov à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

TOUT CA, C'EST PEANUTS. 7, Dormir ou ronfler (2)

Mais aujourd’hui, de toute façon, il n’y a pas de bulle autour du « Z » et une seule image de Charles M. Schulz suffira à réveiller notre nostalgie et donc à nous endolorir le cœur mieux encore que ne le font l’insomnie de la nuit précédente et le point de lumbago de ces deux derniers jours.

C’est que Schroeder joue encore et toujours sur son piano-jouet. Le chien qui l’écoute a les yeux fermés. La partition qui s’échappe du piano occupe la partie à droite du piano et Snoopy est installé entre le deuxième et le troisème tiers de l’image unique de ce "strip".

C’est une partition à trois voix ou à une voix et accompagnement de piano. Une fois que les notes sont passées au-dessus de sa tête, elles perdent leur valeur de blanche, noire ou croche et deviennent des « Z ». 

Peanuts 7 Schoeder et Snopy Z

Posté par Joe Krapov à 11:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

TOUT CA, C'EST PEANUTS. 7, Dormir ou ronfler (3)

Et quelle est donc cette musique propre à apporter l’endormissement ?

C’est celle qui sortait de la peluche jaune une fois qu’on avait tiré l’anneau sur la tête du singe. C’est celle qui sortait, qui sort encore de toutes les boîtes à musiques et objets similaires destinés aux enfants en bas-âge. Elle sort même quelquefois, paraît-il, de l'organe vocal de Céline Dion ! Une chanteuse québécoise, c'est bien la dernière personne à qui on demanderait d'endormir un enfant !

Les quatre premières notes de la partition le confirment : c’est bien « Wiegenlied », opus 49 n° 4 pour piano de Johannes Brahms, autrement dit « LA berceuse » de Brahms. 

Cela me rappelle un autre gag. Ma fille s’est endormie longtemps dans le canapé du séjour au son du "Boléro" de Ravel, dans la version du film «Les uns et les autres» de Claude Lelouch. On la montait ensuite dans sa chambre, telle un paquet de linge sale qu’on déposait entre les draps. On avait de drôle de mœurs à l’époque, la place du linge sale étant plutôt dans la machine à laver ou la corbeille à linge. 

TOUT CA, C'EST PEANUTS. 7, Dormir ou ronfler (4)

Bien des années après, j’ai retrouvé une situation analogue dans un film de Blake Edwards, «Elle», avec Dudley Moore et Bo Derek. Là – c’est un peu gênant, finalement, ce parallèle ! – c’est pour atteindre l’orgasme que la fille, un peu plus âgée quand même que la mienne, avait besoin d’entendre ce fameux Boléro. Autant que je me souvienne, cela avait par contre le tort de couper ses effets à son partenaire !

Dieu merci, je n’ai pas à représenter graphiquement cette scène-là. Qu’auriez-vous mis, vous, à la place du « Z » au bout de la partition du Boléro pour représenter le drapeau de l’étalon en berne, le planquage-plantage de son capital en Suisse ?

Un verre de Pschitt ? Oui, d’accord, mais… orange ou citron ?

161002 Nikon 005

 

Explication pour les plus jeunes :

Image du Blog fr.pickture.com/blogs/acoeuretacris
Source : fr.pickture.com/blogs/acoeuretacris sur centerblog.


03 octobre 2016

Le ciel du 1er octobre 2016 à Rennes

160930 Nikon 001

160930 Nikon 003
Je n'aime pas me géolocaliser mais c'est pris depuis chez moi et donc, depuis début août, nous vivons entre deux grues posées sur deux chantiers de constructions d'immeubles à étages. Priez avec nous pour que le vent maraud ne fasse pas tomber ces oiseaux imbéciles sur notre domicile !

Posté par Joe Krapov à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Un arc-en-ciel à Rennes le 1er octobre 2016

161001 Nikon 004

161001 Nikon 005

161001 Nikon 006

161001 Nikon 008
Même plus besoin de sortir, la beauté vient chez moi taper à la fenêtre !

Posté par Joe Krapov à 13:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Sur la passerelle du Moulin du Comte à Rennes le 2 octobre 2016

161002 Nikon 001
Tout près de chez moi, un arbre se noie.

161002 Nikon 002

La rouille ne dort jamais !

161002 Nikon 003

 Autrement dit, "Rust never sleeps" 

Posté par Joe Krapov à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Sur le quai d'Auchel à Rennes le 2 octobre 2016

161002 Nikon 004

Un peu d'automne arrive...

161002 Nikon 006

... mais l'été indien lui résiste bien.

161002 Nikon 007
Sous le pont Malakoff...

161002 Nikon 009

 ...une pieuvre se chauffe.

A moins, crénom de nom,
Qu'il ne s'agisse d'un(e) poulpe fiction ?

Posté par Joe Krapov à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 octobre 2016

PLUS TRÈS VÉLO-CE !

S'échapper !

Bien sûr qu’on aimerait s’échapper !
Quitter le peloton et remporter l’étape, recevoir le maillot jaune,
le bouquet de fleurs et la bise au vainqueur !

Mais, sérieusement, comment faire quand…

109618113

- Vous avez l’impression que ce n’est pas du nougat ; 

111896991

- On vous a rayé des cadres ;

112700222

- Vous n’êtes pas le Dieu Pan et encore moins en état de faire la roue ;


109354414

- Vous êtes toujours plus ou moins déjanté ;

112521773

- Vos articulations sont rouillées ;

111896994

- Votre matériel date un peu…


112521699

- … ou n’est pas à votre taille ;


109721148

- Les jeunes générations vous traitent de Charlot ;


108865209

- Le dopage est interdit, même pour les machines ;


108709452

Seules vos sacoches ont la cerise ; 

112700228

- Le médecin vous a mis au régime sans selle ;

105666850

- Vous n’êtes plus que l’ombre de vous-même .

107517611

- Vous ne croyez pas aux miracles ;

111054461

- Vous vous dites même parfois que vous êtes bon pour le rebut ?

110259806

Alors vous décidez que ces objectifs-là sont comme les raisins de La Fontaine : trop verts et bons pour des goujats !

109276409

Photos prises à Montélimar (Drôme), Port-Bail (Manche), Toulouse (Haute-Garonne),
Rennes et Vitré (Ille-et-Vilaine) en 2015 et 2016.

Ecrit pour le Défi du samedi n° 422 à partir de cette consigne

Posté par Joe Krapov à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,