161025 265 111

161025 265 112

161025 265 131

Ce matin à 6 heures, j'ouvre les volets de la loggia, histoire de voir s'il y a du brouillard dehors. Je voulais faire des photos de nuit dans la brume. Rien ! Temps clair ! Je suis allé me recoucher et j'ai dormi jusque neuf heures. Toutes ces courses automobiles, ça m'épuise !

Explication de cette dernière phrase : je relis en ce moment les aventures, certes assez "niaiseuses" par moments, du sieur Michel Vaillant, pondues jadis par Jean Graton pour le Journal de Tintin. J'ai descendu de mon grenier les neuf albums que je possède et je suis allé en emprunter six à la Bibliothèque des Champs libres. Ca aurait été mieux de les lire dans l'ordre parce qu'il y a plein de personnages récurrents mais je ne me sens pas d'investir dans une pareille collection devenue un poil "ringarde" avec le temps. Il y en a plus de 50 ! Ou alors les dix premiers pour savoir qui porte le numéro 13 au départ des 24 heures du Mans maintenant que j'ai eu confirmation que "Le pilote sans visage" était bien celui que je pensais ?
Bonne mémoire, pour les bêtises, Joe Krapov !