07 juillet 2016

Au premier Mercredi du Thabor à Rennes le 6 juillet 2016 (1)

160706 Nikon 004

160706 Nikon 028

160706 Nikon 029

- Comment dit-on "homme sandwich" en breton ?
- Homme galette-saucisse ?

Posté par Joe Krapov à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Au premier Mercredi du Thabor à Rennes le 6 juillet 2016 (2)

160706 Nikon 010

160706 Nikon 014

160706 Nikon 015
On peut ne pas aimer la danse et bien aimer les danseuses !

Posté par Joe Krapov à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Au premier Mercredi du Thabor à Rennes le 6 juillet 2016 (3)

160706 Nikon 049

160706 Nikon 051

160706 Nikon 055
Ca c'est chouette alors ! Avec le mode "sport" du Nikon D 3300, vous êtes sûr et certain de voir voler les bancs publics ! Et les amoureux qui les portent !

Posté par Joe Krapov à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Lumières d'été. 1, A Rennes le 3 juillet 2016

160703 265 001

160703 265 003
Plutôt que mon ordinateur, je devrais regarder plus souvent le ciel dehors !

Posté par Joe Krapov à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Lumières d'été. 2, A Redon le 6 juillet 2016 (1)

160706 265 003

160706 265 006

160706 265 007

160706 265 008

 

Le plus difficile, quand on possède un trésor, c'est :
 
1) de l'entretenir
2) d'en apprécier la valeur
3) de le partager

Là pour moi c'est fastoche : ce jardin-là ne m'appartient pas !
Sinon, la solution c'est " Une femme, c'est comme une voiture, ça ne se prête pas !"

Ok, je sors, Mesdames !

Posté par Joe Krapov à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Lumières d'été. 3, A Redon le 6 juillet 2016 (2)

160706 265 011

160706 265 013

160706 265 016

160706 265 018

 

Les vacances, c'est quand on se met hors-tension parmi les hortensias !

Posté par Joe Krapov à 09:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Lumières d'été. 4, A Rennes le 6 juillet 2016

160706 265 048

160706 265 051

160706 265 052
C'était soir de mercredi du Thabor. On en est revenus avec Air Africa. C'est une blague krapovienne, sans doute de mauvais goût (ou pas) pour désigner la ligne C4. Personne n' y est très clair sauf le chauffeur et nous. D'ailleurs hier soir il y avait un type si noir que le bus empestait le rhum à trois kilomètres !

OK, je sors !