L’œuvre que nous inaugurons aujourd’hui ne peut que soulever l’enthousiasme de la foule nombreuse (c’est vous).

- Hourrah !" disait jadis Louis ARADIgon en découvrant l’Oural.

- Hip Hip Hip Hourra !" disait autrefois Raymond RADIguet rendu gai par les chiffres de vente de son roman « Le bal du comte d’Orgel » que tout le monde a oublié, sauf moi que mon hypermnésie fait RADIdoter.

Réjouissons nous à notre tour du cadeau RADIvin qui nous est fait ce jour.

Le RADIS RADImentionné de Monsieur Ar Furlukin va irRADIer sur toute la coulée verte et sur toute la ville de Rennes la joie de vivre et nous faire voir, ainsi que le chantait jadis la regrettée RADIth Piaf, la vie en rose.

 

160703 265 070

160703 265 072