Devant ce monument dressé ici à la gloire du petit légume devenu grand, l’envie nous prend d’éRADIquer le pessimisme ambiant des RADIos et de mettre nos pas dans ceux du pape François, notre cama RADE I talien.

RADIes irae, RADIes illa !

RADIons de la surface de la terre tous ceux qui sont adeptes du dicton « qui rit vendRADI RADImanche pleurera ».

ERADIquons aussi les Ducons mal éduqués, tous les chantres pas mous de la RADInerie qui s’en vont planquer leurs RADIS dans des paRADIS fiscaux.
A la fin de cette cérémonie nous RADIStribuerons d’ailleurs à chacun de vous des bâtons de RADYnamite pour aller faire sauter la banque !

Ca fera une pétaRADE Inimaginable qu’on entendra jusqu’à Brest où, pour la consoler du temps pluvieux et de la connerie de la guerre, notre adjoint à la culture, monsieur Jacques Prévert, ira offrir à BarbaRA DIX ROSES.

160703 265 073

160703 265 078

 Le radis ? Ca me botte !