15 juin 2016

Lèche-vitrines d'après Pâques rue Hoche à Rennes le 12 juin 2016

160612 255 006

- Tu m'aimes, mon lapin ?
- Oh que oui, alors ! Si je pouvais je te mettrais sous un globe !

Posté par Joe Krapov à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


13 juin 2016

ELOGE DE L'ESCARGOT (1)

ELOGE DE L’ESCARGOT

Amitié

Chez les escargots l’amitié est longue à venir mais quand elle est là, elle dure longtemps. L’escargot est très amical et pas du tout sectaire. Axel Bauer a chanté l’amitié d’un escargot avec deux nuits du Groënland.
Non, vous ne vous rappelez pas « Escargot deux nuits » ?

Et Jacques Prévert a infligé à moult escholiers l’histoire de ces deux escargots qui allaient voir pour la dernière fois une feuille tombée dans l’automne de sa vie et pas dans l’oubli cependant.
L’escargot est aussi comme moi, très ami avec les zeugmas. 

160612 255 144

Couple

Lorsque, chez l’escargot, l’amitié devient amoureuse, Roméo ne fait pas de déclaration à Juliette, ni Tristan à Yseut, ni France Gall à Michel Berger, ni Jerôme Cahuzac à Madame l’Administration fiscale.

En effet l’escargot est hermaphrodite : il est tantôt il et tantôt elle et de fait on n’a jamais vu chez cet aimable gastéropode de manifestation pour ou contre le mariage pour tous.

Dans les villages d’escargots il n’y a de toute façon ni mairie, ni église, ni officier d’état-civil.
Quand ils veulent fonder un couple les escargots se mettent en ménage et ils vivent à la colle.

Posté par Joe Krapov à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

ELOGE DE L'ESCARGOT (2)

Art de se taire

Personne chez nous les humains n’organise de rendez-vous nocturne pour aller écouter, au plus profond de la Sologne ou ailleurs, en Bourgogne par exemple, le brame des escargots en rut.

C'est que l’escargot possède, tout comme la girafe, l’art de se taire dans les moments les plus intenses de sa vie. Son « Rhâââ lovely ! », son « Encore ! Encore ! », son « Mets ton doigt où j’ai mon doigt !», son « Refais-le me le !», nul ne peut se vanter de les avoir entendus joints à des cris de joie ou des bruits de jouets jouasses quand en juin ou juillet l’escargot jouit ou se paie une toile (forcément de Jouy, si j’osasse).

C’est tout juste s’il émet un léger « Crac » lorsqu’un promeneur distrait écrase par mégarde son logis portatif. Alors que vous, il faut voir et surtout entendre les cris d’orfraie que vous poussez lorsque vous laissez tomber votre Iphone 6 et que son écran se brise !

160612 255 145

Cuisine

L’escargot n’aime pas entrer dans la cuisine des hommes. Par nature il déteste l’odeur de l’ail.

ELOGE DE L'ESCARGOT (3)

160612 255 146

Gendarme couché

Nous l’avons écrit plus haut, l’escargot est très amical. Il a bien voulu faire cadeau de son nom aux routiers sympas ou pas qui se traînent sur la rocade de Rennes ou sur le périphérique de Nantes afin de protester contre la loi travail ou l’emploi de main-d’œuvre des pays de l’Est dans les transports internationaux. Ce sont les fameuses opérations « Escargot » et quand il y en a les gendarmes ne sont pas près d’être couchés. Ils dévient le trafic et parfois même, quand ils ont quelque chose en eux de Tennessee, ils dévient Crockett.

Par contre là où le panneau de circulation indique un gendarme couché c’est l’escargot qui ne dort pas. Il lui faut en effet escalader chaque jour trente centimètres le long du panneau et en redescendre vingt la nuit. Comme le panneau mesure 1,80 mètre on demande à l’escholier de CM2 au bout de combien de temps l’escargot atteindra le sommet, sachant que l’année est bissextile, que le capitaine a 55 ans et que la baignoire perd O,25 litres tous les cinq litres depuis que Toto y a percé un trou avec la chignole à Papa.

160612 255 147Nudisme

La limace est une espèce d’escargot qui pratique le nudisme dans les jardins bien entretenus plutôt que sur les plages de sable fin. Elle est comme toute le monde, elle n’aime pas avoir du sable dans la raie des fesses.

Pour sortir de sa coquille cette grande folle un peu timide en a bavé mais elle n’est pas récompensée pour autant : en effet, même débarrassée de son dressing-room portatif, la limace à poil dur n’avance pas plus vite que l’escargot encore chargé de son home sweet home. Comme quoi rien ne sert de vouloir courir plus vite que l’ombre de la tortue qui se tire.

Helpdesk d’argot : Même si elle est aussi lente qu’un escargot, la limace est assez habile pour ne jamais se faire cravater quand elle se promène sans chemise et sans pantalon au nez et à la barbe d’un gendarme couché.

160612 255 148Ulysse

Quand Ulysse est rentré à Ithaque il a d’abord dû se farcir le décès de son chien, Argos, sous ses yeux. Le clébard était tellement ému de la réapparition de son maître qu’il a fait une crise cardiaque carabinée dont il ne s’est pas remis.

Puis il est allé retrouver Pénélope. Il a vu qu’elle avait dix ans de plus mais il s’est dit que lui aussi alors il n’a rien dit. Il a vu qu’elle était toujours aussi baba et cool et du coup ni l’un ni l’autre n’ont fait de crise cardiaque.

Mais quand il a vu la tapisserie toujours pas terminée, il n’a pu s’empêcher de demander :

- C’est quoi ce travail de gendarme couché ? »

Il faisait référence au problème de l’escargot qui escalade le panneau indicateur « Guerre de Troie » le jour et redescend la nuit et qui empoisonne la vie de tous les escholiers de la planète depuis que Charlemagne a inventé l’école.

ELOGE DE L'ESCARGOT (4)

160612 255 149

Sourire

L’escargot ne peut pas éclater de rire. C’est là une action beaucoup trop violente et beaucoup trop rapide pour lui. Tout juste esquisse-t-il, quand on lui conte une plaisanterie grasse, un long sourire d’acquiescement qui met du temps à disparaître. C’est pourquoi, malgré sa présence active dans le secteur de Chester, l’escargot a été dédaigné au profit du chat par Lewis Carroll lorsqu’il s’est agi de mettre dans ses « Aventures d’Alice au pays des merveilles » un personnage à sourire clignotant sur la branche d’un arbre magique.

De toute façon, l’escargot n’escalade que les panneaux indiquant un gendarme couché et ceux-ci n’existaient pas encore à l’époque.

160612 255 150
Haïku

L’encyclopédie
De l’escargot Diderot :
Un simple haïkaï !

160612 255 151Rapports

C’est un escargot qui reçoit un SMS sur son téléphone :
« J’ai très envie de toi. Mais ce soir ce n’est pas possible. J’ai la garde des enfants. Et j’ai des principes ».

Il répond à son correspondant qu’il a soixante-dix ans et qu’il doit s’agir d’une erreur de destinataire.
Alors le premier confirme en répondant :
« Désoler » [sic].

Et l’escargot de demander, oralement, à son entourage :
- A votre avis, c’est un homme ou une femme qui m’a envoyé ce SMS ?

Moi j’ai tendance à penser que c’est une femme : les hommes n’ont pas de principes.
En même temps, j’ai tendance à penser que c’est un homme : les hommes n’ont que des rapports très éloignés avec l’orthographe.

Finalement, c’est très bien que l’escargot soit hermaphrodite !

P.S. La sculpture "Chemin de vie" de Philippe Le Ray a été photographiée le 12 juin 2016. Pour en savoir plus sur sa signification, vous pouvez consulter cet article.


L'Eloge de l'escargot a été pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 7 juin 2016 à partir de cette consigne :

 Il est demandé aux participants : de quoi souhaiteriez-vous faire l’éloge ?

Ceux-ci ont répondu :

L'escargot - la chorale - le kiosque à musique - le cochon - l'écriture - l'hyperactivité - le voisinage - le silence - les voyages - les livres - le printemps - la rivière - le temps présent - la vache - l'odeur du pain grillé mêlée à celle du café - la mer - le chez soi - les souvenirs - la lecture - le presse-agrumes - l'imperfection - l'atelier d'écriture - le vélo - la tong - les cerises - le cadeau - la petite cuillère - le chiffre 9 - la lune - l'Euro de foot - la sieste - l'araignée (le crustacé) - la délicatesse - la famille

 Il leur est demandé ensuite d’écrire l'éloge choisi sous forme de courts chapitres. Pour cela on utilisera les têtes de chapitre du livre « Eloge de la douceur » de Stéphane Audeguy :

 Âge des bonbons – amande – amitié – aphorismes – art de se taire – assujettissement – Astaire (Fred) – Aubes – Au lecteur – Barthes (Roland) – Beckett (Samuel) – Bologne – Bouche – Boucherie – Caresses – Changements – Chanson française – Clémence – Compagnie des eaux – Concept – Couple – Cuisine – Désespoir – Devise – Doudou – Drogues - - Enfance – Eponge – Fadeur – faiblesse – faire l’amour – fatigue – Femmes – Gauche – Gaudi – Gaulois – Gendarmes couchés – gaulois – habitudes – haïku – Hokusaï – homosexualité – Incarnation – Intempéries – jardins – Jean de La Fontaine – langage – lecture – maladie – médecine – médiocrité – modestie – mort – Napoléon – noces – nudisme – optimisme – parents – politesse – rapports – révélateur – rose –sac à dos – s’endormir – silence – soleils couchants – sourire – sucre – Ulysse – vache – Winnie l’ourson


12 juin 2016

Syndrome d'Idéfix au boulevard Marbeuf à Rennes le 12 avril 2016

160430 265 043

Tout le monde a des Barbares à sa porte.
(Oui, je sais, je fais encore ma Chochotte ! Mais comme chante John Lennon : je ne suis pas tout seul)

Extrait de "La lettre du quartier Moulin du Comte" n° 76 d'avril 2016 :

Le ginkgo biloba d'en face 160612

Posté par Joe Krapov à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

LA METTRE EN VEILLEUSE

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

9 juin 2016

Une petite lumière

Tiens, qu’est-elle devenue la petite veilleuse du couloir ? Marina B. ne la met donc en place que l’hiver ?

En tant que Néandertalien prolongé j’aime bien que tous les instruments électriques de la maison soient éteints quand je dors. Mais la vie nocturne de mon épouse – ses visites au voisin ? son somnambulisme ? ses envies de lire de deux heures du matin ? – fait qu’on cohabite avec cet objet soi-disant écolo qui s’éteint de lui-même le jour venu.

De juin à septembre, les nuits sont peut-être moins grises que les chats ?

160530 265 093

Drôle d'oiseau de nuit rue de Chateaudun à Rennes (vu le 30 mai 2016)

Posté par Joe Krapov à 20:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

MARIOLENE ET SON ORGUE DE BARBARIE

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

10 juin 2016


D’aujourd’hui j’oublierai certainement demain

D’aujourd’hui j’oublierai certainement demain le peu d’appétence pour la chanson française des gens qui fréquentent la Maison de Quartier de Villejean le vendredi !

J’ai joué de la guitare et chanté pendant une heure et demie. Seules deux personnes se sont arrêtées.

La joueuse d’orgue de barbarie qui m’a succédé dans le hall n’a pas eu plus de succès. Je suis allé faire le chauffeur de salle pour la faire applaudir... très maigrement.

Il me reste le plaisir d’avoir chanté avec elle une heure encore !

Et du coup… je n’ai pas oublié !

160610 255 002

160610 255 003

160610 255 004

160610 255 005

Ah qu'est-ce que c'est bon de chanter "La butte rouge", "Les amants d'un jour" ou "La Goualante du pauvre Jean" !

Posté par Joe Krapov à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

LES JOURS HEUREUX

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

11 juin


Si je portais des lunettes roses

Si je portais des lunettes roses, j'écrirais que j’ai passé une excellente journée, tout comme hier, tout comme lors de ces week-ends en forme de marathon musical où s’enchaînent une répétition d’Am’nez zique et les Biches, un concert sur le mail ou au kiosque du Thabor, etc.

Avec des lunettes rouges, ça marche aussi.

Au programme, ce jour, c’était bouffonnerie krapovienne, musiques grecques et comédie musicale franco-américaine à la Maison de quartier de Villejean.

Posté par Joe Krapov à 19:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

URBANISME ? URBANITÉ ?

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

5 juin 2016


Un parfum

Un parfum de modernité, de « Pousse-toi de là que je m’y mette » voire de « Dégagez, les vieux ! » flotte dans le quartier de Rennes où nous habitons.

Dès qu’on peut abattre un pavillon pour le remplacer par un cube de cinq étages, un chantier se met en place.

Tant pis si le ginkgo biloba qui était dans le jardin et le jardin dégagent avec !

Nos élus semblent très fiers de ce remodelage urbain puisque dans le "Guide des balades urbaines" cette vue-ci est considérée comme un « point d'intérêt » !

 

160325 Nikon 018

Posté par Joe Krapov à 10:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,