18 mai 2016

Le défilé du carnaval à Toulouse le 9 avril 2016 (4)

160409 B Nikon 141

- Toi livide Livia dont on voit sur la vidéo te dévoilant sans voiles qu’il t’a ravie au lit, dis quel talent a-t-il, l’Italien, que nous n’avons pas ? Quelles secousses sismiques à lui dues provoquent les mimiques où ta joie quand tu jouis se dilue?

- Est-ce un Mickey maousse à mes trousses qui fait que je me trémousse ? Glop glop ! glapit devant son plug ma glotte. Sa tagliatelle est magique : elle glose et glisse avec délice comme sur la glace et je glousse et détrempe dans l’église d’indolence au faîte de tout, lourde du délit d’insolence au soir, jamais lasse comme Alice, l’Anglaise qui trempe le loir dans la mélasse au thé des fous.

- Dégueulasse ! J’en perds mon latin ! C’est la dernière fois que je te cuisine, cousine crue sans QI qui carottes mes espoirs, par cet aveu-plongeon, d’être un jour ton Don Juan !

160409 B Nikon 142

Tope là, mon pote ! La popote du pape n’est pas top ! C’est des pâtes, des pâtes, des pâtes qu’il se tape, sauf parfois des patates aux câpres et paprika quand Capri s’est fini ou qu’il part se détendre à Pâques au Pakistan. 

160409 B Nikon 143

Le mime s’abîme dans la contemplation du Pô sans piper mot.

160409 B Nikon 145

Quand le lévrier lève un lièvre en fuite le chasseur avec fièvre mais sans shit fonce tout schuss à sa suite et, sache-le, ça chie s’il trébuche sur une souche louche et ramasse une bûche. Ca le rend chèvre.

Posté par Joe Krapov à 12:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Le défilé du carnaval à Toulouse le 9 avril 2016 (5)

160409 B Nikon 159

 Chez les Papous, papa, les pinups sont pimpantes, les papys font du parapente et les pompiers du pont des Loges délogent les pipistrelles sans papiers qui pépient et piaillent la nuit à Paimpont où l’abeille coule, l’abeille coule, l’abeille coule près de l’abbaye cool.

160409 B Nikon 161

 Dans les granges qui regorgent de grains d’orge, quel grabuge ! Voilà qu’un gros et gras dragon grunge s’en vient faire rendre gorge à la prospérité des paysans du coin.

160409 B Nikon 163

 Tâter un tantinet du twist en trottinette est tentant. Mais gare à tes mollets si tu te casses la margoulette. Souvent il en coûte croûtes rouges, crois-nous, mou du genou !

160409 B Nikon 166

 Il faut la jouer mollo, mollah, le chant de ce cher Serge chez qui nous sommes, qui se moque du moka, « Couleur café ».
La mélodie décaféinée, au mélodica déféquée, sans liqueur, ou tapée sans délicatesse – qu’est-ce ?- sur ta caisse claire, ça énerve et ça écoeure.

Le défilé du carnaval à Toulouse le 9 avril 2016 (6)

160409 B Nikon 175

Ineffable fable : l’acquis et l’inné savent s’incliner devant la douleur quand le kiné meurt

160409 B Nikon 179

 Caca décoté du Dakota,
Tapioca décapoté de Bogota
Folles gaîtés du goal fêté au Golgotha
Un sans atout sans un iota
Chats farceurs du Minnesota
Amateurs mous de la Rotonde
Il faut de tout pour faire un monde ! 

160409 B Nikon 180

 Quand Lassie est lassée que tu tires sa laisse, si tu la laisses aller à son allure à elle à la chasse au lapin, tu rentres lessivé… de lièvre !

 

160409 B Nikon 183

 - Jamais je n’eusse cru que tu fusses si cru et causasses de cul, Lustucru, vieux salace !

- Que veux-tu, Mère Michel ? Sous la charmille, à la charmante qui m’est chère m’y mêle chair, monte aux échelles du plaisir. Il ne tient qu’à toi qu’on soit trois sans tracas à s’adonner en silence à la truculence de l’existence. Joins-toi-z- à nous, au moins à nos jeux à genoux ! Sinon tais-toi ! Nul ne va me tançant cent ans sans que je n’aille ressentant le besoin de protestation !

Posté par Joe Krapov à 11:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le défilé du carnaval à Toulouse le 9 avril 2016 (7)

160409 B Nikon 185

 A la commissure des lèvres du commissaire Vorobeïtchik naît un rictus rustique, tic russe qui vient là et s’incruste assez pour qu’on le scrute, qu’on dise « crotte ! » que qu’on passe vaseux aux aveux, sans raison : 

- Les pesos sont à Vaison ! »

Comme quoi le « haro sur » du beau détective mène bien à la romaine !

 

160409 B Nikon 188

 - Est-ce que t’es lu à Tulle, Catulle ? demande le frère de Camille à Mendès.

- Est-ce qu’on te lit aux pôles, Claudel ? répond Catulle encore à l’aise.

160409 B Nikon 189

160409 B Nikon 198

 

Les quatorze virelangues qui accompagnent de manière surréaliste - collage automatique ! - les photos du carnaval de Toulouse ont été écrits à l'Atelier d'écriture de Villejean le 17 mai 2016 à partir de la consigne "Ecrivez des virelangues à partir d'une collecte de vocabulaire et d'exemples relevés ici".
Je leur ai donné les titre "Quatorze virelangues ni en slang ni en morse dont certains peu avouables".

17 mai 2016

ISAURE EST PARTOUT !

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

13 mai 2016


La toute première question qu’on va vous poser

La toute première question qu’on va me poser, c’est « T’es précog, devin ou quoi ? ».

J’ai emprunté ce jour à la bibliothèque les « Chansons et contes de Haute-Bretagne » d’’Angelina Duplessix.

Je trouve à la page 64 une chanson intitulée "Isaure". C’est l’histoire d’une jeune fille dont le fiancé est jaloux. Il la suit, l’épie, se cache derrière un buisson et l’entend faire une déclaration d’amour à quelqu’un… qui n’est autre que son chien !

Et qui a inventé, il n’y a pas plus tard qu’une semaine, une Isaure amoureuse de ses 101 dalmatiens ?

Dingue, non ?

Le jaloux trompé

 Des recherches rapides m'ont amené à un livre chez M. Google books où j'ai retrouvé les paroles de cette chanson sous le titre "Le jaloux trompé". C'est dans le "Grétry des dames" de 1823. Les voici, retapées par mes soins d'après ce pdf. La version chantée viendra bien sûr très vite, les partitions des chansons figurant dans le livre.

Le jaloux trompé
Musique du vicomte de MARIN ?

Plus fraîche que le matin
Qui venait d'éclore,
Je vis du hameau voisin
Accourir lsaure ;
Elle fuyait;
C'était bien fait,
Car son jaloux la poursuivait
Car son jaloux la poursuivait.

Au fond d'un sombre bosquet
A peine était-elle
Que notre amant inquiet
Faisait sentinelle;
Il écoutait ;
C'était mal fait
Car écouter est indiscret.

L'œil au guet, le cou tendu ,
Le corps à la gêne,
Et sur un pied suspendu ,
Respirant à peine,
Il enrageait ;
C'était bien fait,
Car voici ce qu'il entendait
Car voici ce qu'il entendait :


« Objet fidèle et chéri,
O toi qui m'adore!
Bon serviteur, bel ami,
Compagnon d'lsaure ,
T en cœur me plaît;
Ah c’est bien vrai
Car il est sensible et discret

Au bruit du plus doux baiser
Mon jaloux s’élance
Bientôt son bras va percer
Celui qui l’offense
Il ne fit rien
Il fit fort bien
Car elle caressait son chien
Car elle caressait son chien

 

 

Posté par Joe Krapov à 15:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


DEUX DRÔLES DE COCOS !

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

14 mai 2016


Enfant

Enfant je suis, enfant je reste. Je continue de m’émerveiller.

Pratiquement toutes les bandes dessinées réalistes du journal Vaillant étaient dues à l’imagination fertile de Roger Lécureux et Jean Ollivier.

L’un a signé Les Pionniers de l’Espérance, Teddy Ted, Rahan, Nasdine Hodja, Les Robinsons de la terre, Capitaine Apache.

L’autre est l’auteur de Ragnar le viking, Robin des bois, Davy Crockett, Loup Noir et Ayak.

De 1945 à 1993 ? 40 ans à écrire pour des mômes « qui seront flics ou fonctionnaires, de quoi attendre sans s’en faire que l’heure de la retraite sonne » ?

Fortiches, les gars des trente glorieuses !

AlbpionniersDeLesperanceLesIntegrale8_23072009_211715

Pionniers de l'Espérance

 

Posté par Joe Krapov à 14:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

NOW THE FLAMES THEY FOLLOWED JOAN OF ARC !

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

15 mai 2016


Un mot en anglais

Lu dans le journal ce matin « Le Hub Hug accueille d’étonnantes créations ».

Je ne sais pas ce que c’est. Je n’ai pas envie de savoir.

Déjà qu’on ne dit plus "course à pied" mais "running" !

Si un jour il n’en reste qu’un à parler le français, je serai celui-là !

Et si personne ne me comprend plus, je fermerai ma gueule.

I like the sounds of silence !

 

Posté par Joe Krapov à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

LA LUMIÈRE DU FRIGO S'ÉTEINT-ELLE VRAIMENT QUAND ON REFERME LA PORTE ?

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

16 mai 2016


La sécurité c’est

La sécurité c’est de rester prudent en montant sur l’escabeau à deux marches afin d’aller jusqu’au plafond poser le lé de tapisserie.

De faire ça avec des baskets aux pieds plutôt qu’avec ces claquettes achetées en Périgord qui me servent de pantoufles.

D’arrêter son fou-rire d’ébahi : maintenant la colle à tapisserie est de couleur violette pour qu’on voie si on en a bien mis partout.
Mais elle redevient transparente après, m’assure Marina B.

Eclaté De Rire! Comment peut-on le vérifier… autrement qu’en décollant ?

 

160517 265 034

160517 265 035

160517 265 036

Posté par Joe Krapov à 14:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mai 2016

Choses vues à Chailland (Mayenne) le 15 mai 2016 (1)

160515 Nikon 001

Alors que la météo promettait pis que tout - méfiez-vous des promesses ! - nous avons profité de ce beau dimanche de printemps...

160515 265 236

... pour aller traîner nos guêtres à Chailland.

(Non, ce n'est pas moi sur la photo !)

160515 Nikon 045

 Nous y étions venus l'année dernière avec les B Car... pour y jouer sur deux scènes, boire un coup, poireauter, papoter et j'avais regretté de ne pas pouvoir entendre plus, photographier et enregistrer les autres participants à ce festival sympathique. J'y suis donc revenu en tant que simple photo-rapporteur rennais. Ma moisson est du genre sympathique. 

Posté par Joe Krapov à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Choses vues à Chailland (Mayenne) le 15 mai 2016 (2)

160515 Nikon 003

160515 Nikon 004

Je ne savais pas qu'Adolphe Chassériau, le papa d'Isaure, avait habité ici.
Comment ? C'est la maison natale de Charles Aznavour ? Ah bon, OK.

160515 Nikon 005
Le charmant petit chat à moustaches de feuilles indique toujours la direction aux festivaliers. Cinq scènes, cette année ! Difficile de tout voir et tout entendre. On s'en remet un peu au hasard.

Posté par Joe Krapov à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,