En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

24 avril 2016

A 11 h 30 précises

A 11 h 30 précises je suis sous le chapiteau Magik au Festival du livre de conte à Botmeur (Finistère, Monts d’Arrée) j’ai froid, il pleut dehors, j’ai faim, je suis réveillé depuis 6 h 40 et je m’enquiquine un peu en écoutant les conteuses.

Mais pourquoi choisir ce moment-là, Raymond ? A 17 h 30, je suis dans la voiture sur la route du retour avec un grand soleil et « Un Galicien en Bretagne » de Carlos Nunez. On discute de ce qu’on a vu, entendu, acheté. Le total fait une journée riche et enrichissante.

160424 265 096