24 mars 2016

REVISITER TINTIN (1)

AEV 1516-23 Tintin 01

- Est-ce que le texte peut être déconnecté des aventures de Tintin ?

- Absolument ! C’est d’ailleurs pour ma part ce que je compte faire maintenant, agissant en cela comme un vidangeur malodorant. Je m’en vais séparer le sémiotique du méphitique !

Bien malin qui pourrait nous dire déjà de quel album est tiré cette vignette sur laquelle on voit trois exocets chevaucher le Zéphyr à la surface de l’océan. Mais abordons effectivement cette image sous l’angle de la sémiologie, qui est, je vous le rappelle, l’étude des signes linguistiques verbaux et non verbaux et même verbeux et non verbeux.

AEV 1516-23 Tintin 05

Première remarque sur les formes présentes : si le cadre est rectangulaire, si le rectangle a les proportions d’une des deux illustrations d’un atout au jeu de tarot, la représentation des poissons volants s’inscrit dans une figure géométrique plus particulière : il s’agit de deux cercles qui se chevauchent. A l’exception du phylactère, c’est-à-dire, pour les non-spécialistes, de la bulle où est inscrit le texte, le reste de l’image est noir.











 

 

Posté par Joe Krapov à 14:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


REVISITER TINTIN (2)

AEV 1516-23 Tintin 07

Si, telle une décalcomanie, on faisait glisser cette image en dehors de la page de la bande dessinée, comprendrait-on de façon aussi évidente que les poissons sont observés à la jumelle ? En ces premiers jours de printemps ou je me sens primesautier, j’ai très envie de faire ensuite l’expérience suivante dans Photoshop : en évidant la surface des lentilles, en remplaçant les trois poissons par la Naissance de Vénus de Botticelli ou le portrait d’Isaure Chassériau par Eugène Amaury-Duval, déduirait-on réellement que je suis assez fou pour me promener dans un musée avec une paire de jumelles ? 

 

AEV 1516-23 Tintin 08

Et si, pour Isaure Chassériau, à la place du huit renversé, l’image était un ovale horizontal, penserait-on que je suis entré au Musée des Beaux-arts de Rennes avec un masque de plongée ?

-Sahib gardien ! Sahib gardien ! hurleraient les Hindous un peu cafardeurs de la « Chasse au tigre » de Rubens, il y a un homme-grenouille qui danse la java et met de la flotte partout sur le parquet verni ! ».

AEV 1516-23 Tintin 10

On me courserait derrière pour m’éjecter de l’institution. Je ne vous raconte pas le rodéo que ça ferait en ce dimanche après-midi jusque-là paisible. Et pourtant, même si ce n’est pas « Tintin en Amérique » on est bien dans une aventure du petit reporter belge et non dans un album de Lucky Luke.

REVISITER TINTIN (3)

AEV 1516-23 Tintin 03

Mais revenons à nos moutons ou plutôt à nos pigeons. La manutention de phrases digressives étant mon fort, la deuxième idée qui me vient à l’esprit est bien celle du jeu de con qui s’appelle « pigeon vole ». En effet, la place naturelle des poissons est dans l’eau. Or on voit sur notre image des poissons qui flottent dans l'air. Ils sont pour ainsi dire de drôles de cosmonautes, sans scaphandre, sans tuyau et bien sûr sans semelle de plomb. On n’est donc pas dans « Le Trésor de Rackham le rouge » ni non plus dans « On a marché sur la Lune ». Les « petites flèches d’argent » dont parle Tintin dans la case précédente sont observées en légère plongée. On voit leur profil droit, elles se dirigent vers la droite. Leur déplacement est indiqué par deux traits parallèles derrière leur queue, un court et un long, suivi de trois autres traits si raccourcis qu’on pourrait les assimiler à des points.

AEV 1516-23 Tintin 01

Tout le fond de l’image est d’un bleu uni et le fait qu’il s’agit de la mer et non du ciel est signifié par les représentations d’écume (des jours ?) ici et là. En plissant les yeux on compte deux (nouvelles ?) vagues couvertes de petits îlots blancs, allongés, biscornus. Ils pourraient être Chypre, la Crète, le Chili détaché pour un temps de son entreprise sud-américaine « Cordillère des Andes SA ».

Les ailes violettes des exocets forment toutes des angles de valeur différente. Aucun signe graphique ne nous signifie qu’elles sont en mouvement. N’étant pas doté d’ailes moi-même et n’ayant pas mon encyclopédie de Madame Wikipe sous la main, je ne puis dire ici si le poisson volant, à l’instar de l’Albatros, du goéland ou de Plastic Bertrand, a la possibilité de planer sans remuer les ailes lorsqu’il a acquis suffisamment de vitesse.

Force est de constater : quelques traits de crayons nous ont tout dit sur la situation : un type, sur une plage ou sur un bateau, observe des poissons volants avec une paire de jumelles.

Maintenant le phylactère : le gars (ce pourrait être une fille aussi, mais il y en a peu dans Tintin) commente le spectacle qu’il observe et il dit : « … jaillissent des vagues et qui… Hop ! En voilà deux… Et là, trois autres…"

 

Posté par Joe Krapov à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

REVISITER TINTIN (4)

AEV 1516-23 Tintin 09

Je pourrais arrêter ici l’analyse et vous rappeler notre petit jeu du début : de quel album est extraite cette vignette ? Ca m’étonnerait beaucoup qu’il y ait des poissons volants dans « Tintin au Tibet » mais est-on jamais sûr de quoi que ce soit avec Hergé qui, paraît-il, fumait quelquefois de la moquette ?

Au dos de l’album, là où figurent les 22 couvertures des albums du jeune belge à houppette, il en reste quatre sur lesquelles on voit la mer : « L’Île noire », « L’Etoile mystérieuse », « Le secret de la Licorne » et « Coke en stock ».

Avant de vous livrer la réponse, il me reste une dernière remarque à faire à propos du phylactère. Avez-vous remarqué l’utilisation abondante des points de suspension ? Pour une image où des poissons hors de l’eau semblent mystérieusement retenus dans les airs par un fil transparent, c’en est presque redondant !

Mais à feuilleter vers le début – on était page 53 – l’aventure en question, je note un peu partout ce point de graphie que je n’avais jamais décelé jusqu’à ce jour : Hergé colle des points de suspension partout, jusques et y compris derrière les points d’exclamation !

Bizarre, non ? Je dirai même plus : bizarroïde !

Et donc la réponse : même si vous aurez du mal à croire que je n’en sniffe jamais, on est dans « Coke en stock ». Tout à l’heure, en sortant de l’atelier, j’irai le relire car j’ai encore oublié ce qu’il racontait celui-là. Mais il faut comprendre aussi : si je décortique toutes les cases de mes BD comme je viens de le faire ici, je ne suis pas près de venir à bout du « Crabe aux pinces d’or » !

Ecrit à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 22 mars 2016 à partir de cette consigne :

- Ecrire huit couples de lettres de l'alphabet. Par exemple ici : CE PS TT VR SB DE MN RO + ZR et AE en complémentaires
- Former huit mots en ajoutant des lettres intermédiaires entre ces deux lettres. Par exemple ici : Cosmonaute, Printemps, Tarot, Vidangeur, Sahib, Décalcomanie, Manutention, Rodéo, Zéphyr, Azalée
- Choisir une image dans un album des aventure de Tintin
- Ecrire un texte à partir de cette image en y insérant les huit mots.

 

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

23 mars 2016

Toucher

Ce matin, c'était bricolage. Au départ ça s'avérait aussi sportif que le "Bref j'ai monté un meuble" qui traîne sur Internet et qui fait rire tout le monde : on nous avait livré la cabane de balcon en kit... sans notice de montage !

Appel téléphoniqueau boutiquier qui nous l'a envoyée par courriel.

Alors Marina a tenu les planches, j'ai vissé, vissé, vissé, vissé, vissé...

Jamais je n'ai autant usé du cruciforme de ma vie !

Et finalement, la nouvelle cabane à outils du jardinet tient debout.

On va finir par croire qu'en matière de bricolage... on touche !

 

160323 Nikon 052

 

Posté par Joe Krapov à 14:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,