160320 Nikon 042
Un bout de feuille de salade ? Ca m'étonnerait, je n'en ai pas pris !

160320 Nikon 043
Y'a d' la joie !

160320 Nikon 049

 Bonjour, bonjour les hirondelles !

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

 

20 mars 2016

Au pied du lit (1)

Au pied du lit il y a le « Livre d’or de la science-fiction » de Philip K. Dick (Presses Pocket 5051).

J’ai relu les deux premières nouvelles et je les ai adorées. Elles sont de 1953 et 1956 mais restent d’une actualité brûlante.

Ca donne envie de se replonger dans « Loterie solaire » et dans « Le Maître du Haut château » que je n’ai jamais terminés. Pendant le voyage à Toulouse ?

Là-bas, ils ne seront pas au pied du lit : je n’emmène pas ma pile à lire en vacances ; je pose mes deux bouquins sur la table de chevet !

Philip K Dick

Au pied du lit (2)

Au pied du lit, ce soir, comme le chante Serge Gainsbourg, c’est un carnaval de confettis, ramenés de celui de Vitré.
Il y en a même des noirs et cela rappelle cette invention d’Alphonse Allais dans cette nouvelle, les confetti noirs pour personnes en deuil !
Là-dessus je vous laisse disserter de l’orthographe et surtout du pluriel de confetto ou confetti et m’en vais reprendre le deuil et le refrain du poinçonneur des Lilas !