05 mars 2016

5 REELS A PRISE RAPIDE MAIS NON CONFORMES A LA CONSIGNE DE MON RAYMOND (1)

5 REELS A PRISE RAPIDE MAIS NON CONFORMES A LA CONSIGNE DE MON RAYMOND 

2 septembre
Emballer

Aujourd’hui on a mis tout en carton. On a mis Mamy dans un sarcophage, les manuels de kinomishi dans une boîte de ramettes de photocopies.

Demain on déménage à Nantes. On ne sait pas quand on retrouvera les cahiers qu’on a noircis à l’Atelier d’écriture de Villejean. Au moins on n’emmènera pas les coupettes en plastique du pot de départ avec les écrivant(e)s : on en a fait cadeau à E.

Là où elle travaille, à l’hôpital, on boit pas mal. Ca aide à chanter bien et chanter bien ça aide à emballer… les mélomanes.

160127 063

9 septembre
Reflet

Aujourd’hui j’ai visité le Centre social de D. J’y ai vu une très belle exposition de photos de reflets. Elles provenaient d’un concours auquel ont participé les gens qui vivent à D. toute l’année, ceux qui viennent y séjourner dans leur résidence secondaire, ceux qui sont de passage. Cet énoncé me semble refléter un certain nombre d’inégalités, si pas d’injustices flagrantes. Mais bon, dans le concours, tous les candidats étaient égaux : le jury ne connaissait pas le nom ni l’adresse des auteurs quand il a décerné ses prix.

160116 265 003

Posté par Joe Krapov à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


5 REELS A PRISE RAPIDE MAIS NON CONFORMES A LA CONSIGNE DE MON RAYMOND (2)

16 septembre
Une affiche

Aujourd’hui, sur la plus jolie place de Montélimar, celle où il y a le salon de thé «Au bon’heure du jour», on s’arrête devant une affiche pour une pièce de Pagnol, le Schpountz. On y admire la trogne d’un gendarme à l’ancienne. Dans le chapeau du gendarme il y a un cameraman et deux autres personnages. Ca raconte quoi, le Schpountz ? Jamais vue, cette pièce. C’est comme Topaze avec sa dictée aux moutonsses. Que faire quand on récupère tout son temps ? S’intéresser à la culture de ses grands-parents (Pagnol, Gorki ?) ou à celle de ses enfants (Tim Burton, Miyazaki) ?

160219 265 134

Posté par Joe Krapov à 09:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

5 REELS A PRISE RAPIDE MAIS NON CONFORMES A LA CONSIGNE DE MON RAYMOND (3)

21 septembre
Pas envie

Aujourd’hui, pas envie de raconter les trois heures d’attente à l’hôpital de Nantes où Jean-François se lamente. D’autant que c’est plutôt la clinique ou Migraine ophtalmique ! On y arrive à 9 h 30, pile à l’heure. Je dépote Madame, vais garer la voiture et reviens. A l’accueil de l’hosto, on me renvoie vers l’entrée 2. J’attends là une heure puis fais des allers-retours entre les deux halls. Je récupère la patiente à 12 h 30. 2 Heures de retard, l’ophtalmo. Pas envie de râler contre, j’ai un pote ophtalmo. D’avoir appelé mon épouse « patiente » suffit à mon bonheur du jour !

160220 265 125
A Valence aussi le rhinocéros regarde la Lune !

5 REELS A PRISE RAPIDE MAIS NON CONFORMES A LA CONSIGNE DE MON RAYMOND (4)

Isaure fait sa pub

28 septembre
Derrière la vitre

Derrière la vitre, il y a Isaure Chassériau. On l’a choisie pour faire la pub d’un événement exceptionnel. Très tendance. Très Macron-Médef.

Derrière la vitre Isaure tire la tronche, comme d’habitude Mais cette fois c’est pour la bonne cause. Elle en a marre du rose, de la rose au poing et des bleus à l’âme qu’ils nous font.

Elle a pris le parti des gardiens de musée auxquels on impose ce progrès magistral qui va relancer l’économie : le Musée des Beaux-Arts reste ouvert entre 12 et 14 h. Youpi !

You know what ? Isaure is the hero !

Ecrit à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 1er mars 2016 d'après cette consigne que vous commencez à connaître.

 

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

4 mars 

Oreilles

Je m’en suis mis plein les oreilles aujourd’hui. J’ai commencé par « Pénélope » de Brassens pour la mettre dans ma guitare. J’ai enchaîné sur les œuvres pour violon et orchestre de Dvořak. Puis en tapant mes textes d’atelier, j’ai écouté « Salisbury », « Freedom » et « Look at yourself » de Uriah Heep. Le soir, nous sommes allés voir « Friends » à l’ADEC, par Muses’n’co, la troupe de l’ENS. Perdue dans un medley de tubes de variétoche américaine complètement inconnus de nous, il y a, au finale, pour boucler la journée, «Les Copains d’abord». Plein les oreilles je vous dis !

 

Posté par Joe Krapov à 09:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :