L’inventaire de la collection complète est actuellement en cours. Les conservateurs du MIREDO s’interrogent encore sur deux pièces très particulières :

- Ce daguerréotype en 3D représentant une enfant déguisée en ange. A cause du large sourire, on pense qu’il ne s’agirait pas d’Isaure Chassériau. Les recherchent pointent actuellement en direction de Mylène Demongeot ou plutôt d’une de ses ancêtres. Toute personne susceptible d’aider les muséographes peut s’adresser à moi, je transmettrai au musée, à la condition sine qua non de me fournir une photocopie scannée de son permis de conduire AVEC LA PHOTO : je les collectionne, ça met toujours de la gaîté dans mes réunions de famille.

160127 048

- Ce bouddha du bonheur, porte-chance dont visiblement la pauvre Isaure n’a guère profité. Sans doute cette pièce orientale n’exerce-t-elle son effet que sur une seule personne à la fois. On en trouve des reproductions en vente à la boutique du musée mais je n’ai pas cru bon d’en acquérir une. La bonne étoile sous laquelle je suis né et qui m’a déjà donné une imagination florissante, une épouse compréhensive et des amies d’atelier d’écriture particulièrement originales suffit à ma félicité.

160127 053

P.S. Pour plus d’information et plus de réalité sur Emma Guyet-Desfontaines, merci à vous de consulter le site d’Emmanuel François que je félicite au passage.