150712 273

150712 275
Du coup, il fallait bien le porte-voix  pour emmener du public sous le chapiteau où, manque de bol, il y avait le bar, hyper-bruyant ! Concert non amplifié, petites voix légères, giclée d'accordéon, ça s'annonçait mal. Le silence se fait cependant et on peut déguster "Le Tango stupéfiant" de Marie Dubas, le "Six roses" d'Annie Cordy et le "Si tu t'en irais" de Jean Yanne. Le public apprécie, moi aussi.