09 juillet 2015

Orphée et Eurydice au Festival Epos à Vendôme (Loir-et-Cher) le 3 juillet 2015 (1)

On sort la table, on branche la glacière, on mange, on monte la tente, on prend une douche pour conjurer la canicule. Puis on va prendre le café en ville. Madame B. oublie qu'on ne commande pas un Perrier citron mais un Perrier rondelle ou tranche. Tant pis pour elle, une méchante dose de sirop jaune recouvre ses glaçons ! Moi c'est café + limonade. Ensuite de quoi, après une première découverte du parc Ronsard, des bras du Loir et du quartier Rochambeau, on se sépare pour les spectacles de 16 h 30. Marina B. s'en va écouter Pinocchio par Marie Prête. Et moi Orphée et Eurydice d'après les Métamorphoses d'Ovide par Louis-Marie Zaccaron-Barthes.  

150703 082

150703 084

 Plus que d'un conte, il s'agit d'une lecture, pleinement assumée, dans un cadre bucolique, ensoleillé, cultivé : nous sommes à l'entrée de la bibliothèque municipale, le public est attentif, la voix est grave, posée...

150703 086

150703 087 

150703 089

Posté par Joe Krapov à 23:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Orphée et Eurydice au Festival Epos à Vendôme (Loir-et-Cher) le 3 juillet 2015 (2)

150703 088
En même temps, ne s'agirait-il pas quand même de théâtre ?
Est-ce vraiment une spectatrice assoupie ici ?
Ne serait-ce pas plutôt une actrice qui joue le rôle d'Eurydice
piquée au pied par le fatal serpent ?

Posté par Joe Krapov à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Orphée et Eurydice au Festival Epos à Vendôme (Loir-et-Cher) le 3 juillet 2015 (3)

150703 090
Un spectateur, représentant Orphée, est tombé à genoux,
frappé par ce coup du sort. Il demeure ainsi dans une pose
identique à celle du héros tragique au sein du groupe sculpté
par Charles Lenoir près du kiosque à musique au parc du Thabor à Rennes.

051126_4918bis

Posté par Joe Krapov à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Orphée et Eurydice au Festival Epos à Vendôme (Loir-et-Cher) le 3 juillet 2015 (4)

150703 091

 Ou alors c'est du kamishibaï, un mot et un concept japonais que j'ai découvert à Vendôme. 
Le narrateur conte ou lit son récit en montrant les illustrations au public.

Ici Orphée découvre le plan des Enfers, un endroit infesté de moult Styx !

On rigole, on rigole, mais en fait ce fut un fort agréable moment
pour débuter ce marathon pour les oreilles et pour l'esprit.
Merci M. Zaccaron-Barthe.

P.S. L'enseignement du latin, c'est aussi l'accès à des mythes,
à des religions, à des récits autrement plus motivants et émouvants
que les comptes d'apothicaires moutonniers d'énarques autiques
du Ministère de l'EducNat, vous ne trouvez pas, Miss Najat ?

Posté par Joe Krapov à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,