On sort la table, on branche la glacière, on mange, on monte la tente, on prend une douche pour conjurer la canicule. Puis on va prendre le café en ville. Madame B. oublie qu'on ne commande pas un Perrier citron mais un Perrier rondelle ou tranche. Tant pis pour elle, une méchante dose de sirop jaune recouvre ses glaçons ! Moi c'est café + limonade. Ensuite de quoi, après une première découverte du parc Ronsard, des bras du Loir et du quartier Rochambeau, on se sépare pour les spectacles de 16 h 30. Marina B. s'en va écouter Pinocchio par Marie Prête. Et moi Orphée et Eurydice d'après les Métamorphoses d'Ovide par Louis-Marie Zaccaron-Barthes.  

150703 082

150703 084

 Plus que d'un conte, il s'agit d'une lecture, pleinement assumée, dans un cadre bucolique, ensoleillé, cultivé : nous sommes à l'entrée de la bibliothèque municipale, le public est attentif, la voix est grave, posée...

150703 086

150703 087 

150703 089