Je n'ai pas pu avancer beaucoup ce soir dans mes compressions-publications de vidéos : j'ai mis dans ma guitare "Donna Donna" de Joan Baez que nous allons sans doute interpréter demain, Sebarjo et moi, pour la première fois ensemble, devant un nombreux public.  Ca m'a permis de me balader dans Florence en compagnie d'Umi Chalika (j'ai de ces fréquentations virtuelles, dites donc !) et ensuite j'ai été dérangé dans mon travail par un vieux canadien errant qui croit encore aux protest-songs ! (Monsanto n'a fait qu'un tourto !)