Allons ! Balayons nos aigreurs, contemplons le flacon encore à moitié plein, réveillons cette feignasse de sous-ventrière qu'on a failli se faire péter à la Taverne de Coutances, réjouissons nous de trouver refuge sur cette île flottante et cessons de raconter des salades normandes : réchauffement climatique, réchauffement climatique... A voir ce qui tombe de pluie et de tranquillité dans le Cotentin avant qu'on ne jazze sous les pommiers ne ferions-nous pas mieux de penser que la vie est toujours bien épastrouillante ?

150430 A 269

150430 A 274

150430 A 296

 Ecrit à l'Atelier d'écriture de Villejean le 5 mai 2015 
d'après un incipit de Pascal Perrat (merci à lui !)
(exercice inédit d'écriture créative n° 240)

Les photos ont été prises à Coutances et à Gratot (Manche) le 30 avril et le 1er mai 2015