Après le Chat de Gelück et le chien de Sebarjo, voici le goéland de Joe Krapov ! Je n'ai pas eu le temps de faire des bulles pour ses dix sentences surréalistes mais vous comprendrez bien l'esprit du truc !

150406 045 B

 Si les cantatrices chauves dansaient le french-cancan sur des airs d'Offenbach j'irais bien plus souvent au Théâtre de la Huchette voir des pièces d'Ionesco.