141123 023

141123 025

141123 024

 C'est une année au cours de laquelle j'aurai découvert quelques chansons gaies et cela a continué hier lors de l'excellent "Cabaret Molière" joué à l'ADEC. La première n'est pas spécialement un "christmas carol" et je crois que je la connaissais mais l'interprétation d'hier soir avait plus de peps que l'original qui date quand même de... 1906 ! Voici donc la romance subjonctive de Dranem : 

Nous avons ramené aussi une chanson de Pierre Barouh, dans un autre genre, que chanta Yves Montand : le Cabaret de la dernière chance.