Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Mots et images de Joe Krapov
23 novembre 2014

LA MAISON DE SCHEHERAZADE

Oui, désormais elle est bien vide
La maison de Schéhérazade !

Madame la conteuse est partie hier soir,
Emmenée au palais afin d’y satisfaire
Les singuliers désirs d’un sultan sanguinaire
Dont l’âme est plus cruelle qu’un équarrissoir.

Oui, désormais elle est bien vide
La maison de Schéhérazade !

Tout le cercle des femmes, assemblé sur la place,
A voulu s’opposer à cet enlèvement.
Tristesse de la terre ! Honte ! Délabrement !
La garde a malmené toute la populace.

Oui, désormais elle est bien vide
La maison de Schéhérazade !

- Il ne faut pas pleurer, a dit son paternel
En rangeant son fauteuil branlant dans la remise.
Schéhérazade sait qu’elle a été promise
A un destin hors norme, un renom éternel.».

Certes, désormais elle est vide
La maison de Schéhérazade...

Le chant furieux du Conte envahit le palais.
Le Mythe, chaque nuit, stoppe le cours du temps.
Les suprêmes rebonds des récits haletants
Sont maintenant ses armes et ses nouveaux attraits.

Certes, désormais elle est vide
La maison de Schéhérazade...

Mais la mémoire au cœur, la voix dans l’exception,
L’emprise de la belle a figé le royaume :
Tout le jour le sultan rêve du soir en somme.
Tout est si beau dans ces univers de fiction !

Mais désormais elle est si belle
La chanson de Schéhérazade !

Pour un peu il dirait d’expiatoires prières
Pour celles qui furent volées, voilées, violées
De par son fait. Ses nuits en sont tout étoilées,
Sa rémission s’avère assez spectaculaire.

Oui, désormais elle est si belle
La chanson de Schéhérazade

Bientôt trente-six mois et trente-six chandelles !
La promesse de mort s’éloigne sans un bruit,
La paix a envahi ces mille et une nuits.
Ainsi tombent parfois de hautes citadelles.

Oui, désormais elle est bien vide
La maison de Schéhérazade

Mais ni le sultan ni nous-mêmes
N’avons cessé d’aimer l’histoire,
Et les histoires et les poèmes
Qui rendent notre nuit moins noire.

1415-08 Schéhérazade

 

Ecrit à l'Atelier d'écriture de Villejean le 18 novembre 2014.
La consigne était d'inclure dans le texte dix à quinze titres de romans récents.

Publicité
Publicité
Commentaires
J
Faire la révolution dans le train, ce n'est pas facile non plus. A part pour Raspoutine et Corto Maltese en Sibérie !
Répondre
A
ah non zut je me trompe, c'est pour après-demain, U comme l'union fait la force ;-)<br /> <br /> et pas la révolution, en tout cas pas celle-là ;-)
Répondre
J
Merci ! Je ne crois pas que tu sois - qu'on soit - du genre à faire un R comme Révolution, non plus ! ;-)
Répondre
A
bonne idée, cette complainte!<br /> <br /> moi je fais un T comme tradition :-)<br /> <br /> merci Joe Krapov!
Répondre
Mots et images de Joe Krapov
Publicité
Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 784 203
Archives
Newsletter
Publicité