Ce fut un bel enterrement que celui du Festival Polyfollia à Saint-Lô ! Avec de l'humour (noir ?) dans le discours du directeur, dans le programme-tract que je me suis permis de reproduire dans le 1er et le troisième diaporama et surtout dans le jeu de l'organiste (je n'ai pu retenir mon rire dans le deuxième enregistrement). J'intègre la vidéo d'Ouest-France pour qui serait pressé et même pour qui prendrait le temps d'écouter la pièce entière, interprétée, faut-il le rappeler par une chorale improvisée d'amateurs certes éclairés, car le discours de Jacques Vanherle vaut 10 !

Bravo encore à Marina Bourgeoizovna qui chante avec tout ce beau monde, toute petite au fond et cachée par les grands qui se sont mis au premier rang comme toujours !

 

Polyfollia enterré joyeusement avec un medley... par OuestFranceFR