07 septembre 2014

Photos volées à Bordeaux le 24 juillet 2014 (3)

140724 B 150

140724 B 150 B

140724 B 150 C
Lectrice à chignon ascendant

Posté par Joe Krapov à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Photos volées à Bordeaux le 24 juillet 2014 (4)

140724 B 157

- Qui est-ce qui joue ce soir contre Toulouse ?
- C'est Lamour !

Posté par Joe Krapov à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Pablo Bemsch et Susanna Gaspar chantent Mozart au Festival Grand air à Rennes le 31 août 2014

"S'io non moro a questi accenti", extrait d'Idoménée, interprété en rappel, mettait fin à ce festival toujours aussi étincelant, surprenant et séduisant.
La scène du bouquet (final) est un régal.
Bonne fin de dimanche et bonne semaine à vous !

Susanna Gaspar chante Mozart au Festival Grand air à Rennes le 31 août 2014

Mozart fait tousser les vieux et pleurer les bébés ?
Juste au début, après ils sont comme moi, sous le charme !

LA DOUANE DES SOUVENIRS DU BASSIN D'ARCACHON

 

J'ai rapporté dans ma valise
Un peu de la lumière grise
Qui baignait le port de Parros
Où l'on ne roule pas carrosse
Mais où, bien à l'abri des tuiles
On dit que tout baigne dans l'huile

Je vous offre quelques bricoles
Venues des ports ostréicoles :
Des hippocampes, des pinasses.
Près de Notre-Dame des passes
Des prix qui sont loin d'être en baisse
M'ont laissé tout nu à la caisse.

Dans le fond de ma Samsonite
J'ai déposé pour ma pituite
L'étiquette et quelques bouchons
De vins du bassin d'Arcachon
Et d'une ou deux autres potions
Auxquelles je fis dévotion

Dans un' poch' de mon sac à dos
J'ai mis la ville de Bordeaux,
Les grands chevaux de sa fontaine,
Montaigne le croquemitaine,
Deux têtes coupées, médusées
Et le Picasso du musée.

J'n'ai pas déclaré à la douane,
De peur qu'on me mette en cabane,
Le grand pyjama à rayures
Qu'à Biganos, port d'envergure,
j'ai volé avec la manière
Et planqué dans l'fond d'ma glacière

J'ai glissé dans mon réticule
Le pénis amputé d'Hercule
Qu'un iconoclaste nocturne,
Sorti cagoulé de sa turne,
Fit tomber d'un coup de massue
Au sein de la cité cossue.

J'n'ai rien pris d'autre au Parc mauresque
Bien qu'je sois kleptomane ou presque
Et j'ai même oublié, crétin
De m'acheter un sacristain,
Pâtisserie comblant les creux
De tout voyageur religieux.

On trouvera dans mon baise-en-ville
- Oh Sympathy for the devil ! -
La pierre qui roule sa bosse
Sur la route de Biscarosse
Et la dune qui m'ensabla
Quand j'escaladai le Pilat.

J'ai ramené dans mon bagage
Une impression de fort tangage
(Les bas ? Les hauts du cap-Ferret
Qui ne m'ont pas fait trop marrer ?),
De séjour teinté d'hérésie
Au pays de Grand'bourgeoisie.

J'ai ramené dans ma besace
Une magnifique rosace
Prise au bout de la jetée Thiers
Dans le plancher devant la mer,
Rose des vents de la Gironde
Qui invite à rêver le monde.

Et j'ai mis dans mon havresac
Le clapotis et le ressac
De la mer immortalisée,
De la mariée irisée
Dont le voile volait dans l'air
Un soir sur la plage Pereire.

Dans la grande malle d'osier
J'ai mis le soleil, ce brasier
Qui incendia nos soirs d'été
Et dispensa sérénité
Aux marcheurs rêvant d'aventure
En pays de villégiature

Mais je mens comme je respire :
Dans ma besace du bas-Empire
N'étaient que batteries vidées,
Saturations de cartes SD,
Livres lus, chaussettes salies,
(Et billets de mono poli ?)

Car dans mon vieux sac à malices
Chacun sait quels sont les délices
Que je rapporte des voyages :
Des palanquées "tchanquées" d'images !
Faites en votre miel ou pas :
Je butinerai jusqu'au trépas !

Ecrit pour le Défi du samedi n° 314 à partir de cette consigne.

P.S. Vous pouvez vous balader aussi cette semaine dans des lieux plus secrets du Bassin d'Arcachon grâce à l'émission Thalassa de France 3. Très intéressant !

http://pluzz.francetv.fr/videos/thalassa.html

Posté par Joe Krapov à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


PRENDS UN SIEGE, ASSASSINAT !

C’est toujours difficile à dire, « j’ai pris trois valdas dans le buffet » !

MIC 2014 09 01 Valda-valdatoujours

D’abord parce qu’il faut expliquer aux générations « bonbecs Haribo » ce qu’étaient ou ce que sont encore les pastilles Valda : des boules de gommes de forme conique, parfumées à la menthe et enrobées de sucre, sucre-ceptibles, suce-ceptibles, pardon, susceptibles de soigner la toux et les maux de gorge. Les confiseries d’hier, Renaud les a très bien chantées dans sa chanson « Mistral gagnant ». Pour moi, je ne me sens pas de jouer les vieux cons nostalgiques, limite dépressifs alcooliques, pour expliquer à des petits morveux à boutons qu’avant eux, sans culotte ou pas, le peuple a lui aussi pris la pastille. En 1789 et après.

C’est toujours difficile à dire, « j’ai pris trois valdas dans le buffet » mais c’est encore plus compliqué à écrire. D’abord, faut-il mettre un "s" et une majuscule ou pas à « valda » et donc écrire « J’ai pris trois Valda dans le buffet » ? Car, vérification faite, il s’agit d’un médicament pas sale et d’un nom propre, celui d’une marque déposée par M. Henri-Edmond Canonne que nous nommerons par la suite HEC pour la bonne raison qu’il n’y a pas fait ses études mais qu’il a fait fortune quand même avec son remède à la gomme.

Or les noms propres ne prennent pas de « s » au pluriel, « sauf s’il s’agit de noms de pays ou de fleuves (les Guyanes, les Espagnes), de noms de familles royales (les Bourbons, les Capets, les Stuarts) ou si ce sont des noms propres employés "génériquement" à la place d'un nom commun (antonomase), par exemple des Harpagons ». On en met aussi à des noms d’œuvres d’art (des Cupidons) mais en général une seule flèche suffit pour vous rendre piqué, surtout si l’amour est enfant de Bohème.

La question est donc bien : « Peut-on comparer une valda à un watt, un ampère, un diesel, un tartuffe ou un don juan ? Un kleenex, un klaxon, un frigidaire, du scotch, un kärcher ? Si la réponse est oui, je ne vous conseille pas pour ma part de mâcher du vélux !

MIC 2014 09 01 sevedepin-2

C’est toujours difficile à dire "j’ai pris trois valdas dans le buffet", surtout chez nous car nous consommons plutôt, un par un,  des bonbons à la sève des pins des Vosges et qu’ils ne sont pas rangés dans le buffet où l’on trouve surtout la vodka et les soucoupes au citron que Mlle Zell m’a offertes pour mon anniversaire. Ah non, tiens, on ne les trouve plus : Marina Bourgeoizovna leur a fait un sort !

MIC 2014 09 01 soucoupes fruitées

Mais finissons-en ! Je sais que les rieurs ne règneront jamais, surtout quand ils auront été abattus par un fanatique impatient et violent de trois pruneaux dans le poitrail comme c'est arrivé à John Lennon. Mettons que le tueur s’appelle Henri-Edmond Canonne et la boucle sera bouclée ! Car si vous connaissez un peu l’argot, vous savez que c’est là l’autre sens de cette expression et qu’il est donc toujours difficile de dire « J’ai pris trois valdas dans le buffet » : bien souvent, après, on est mort et même pas de rire. 
 

MIC 2014 09 01_Une-valda-pour-Cendrillon_6734

 Ecrit pour Un mot une image une citation du 1er septembre 2014 à partir de cette consigne :

Un mot : buffet
Une image :

Une citation : Les rieurs ne régneront jamais. - Joseph Ernest Renan

Posté par Joe Krapov à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 septembre 2014

Se rafraîchir à Bordeaux (Gironde) le 24 juillet 2014 (1)

140724 B 088

140724 B 092

140724 B 096

Posté par Joe Krapov à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Se rafraîchir à Bordeaux (Gironde) le 24 juillet 2014 (2)

140724 B 100

140724 B 104

140724 B 106

Autoportrait en pied !

Posté par Joe Krapov à 08:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Se rafraîchir à Bordeaux (Gironde) le 24 juillet 2014 (4)

140724 B 128

140724 B 137

140724 B 144

 Un endroit magique !

Posté par Joe Krapov à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,